Partagez | 
 

 Regina Mills • Evil isn't born, it's made !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

🍎

welcome to storybrooke

avatar


▲ Messages : 125
▲ Points : 2697
▲ Age IRL : 22
▲ En réalité, je suis : La Méchante Reine
▲ Logement : Manoir Mills
▲ Emploi / études : Adjointe au Maire

MessageSujet: Regina Mills • Evil isn't born, it's made !   Dim 26 Juil - 0:37


Regina Mills

Feat. Lana Parrilla


CHAPITRE I

Ma vraie nature
♦ Nom : Mills ♦ Prénom(s) : Regina ♦ Date de naissance : 1 er février d'une année lointaine ♦ Âge : Plus de 300 ans mais j'en paraît la trentaine ♦ Lieu de naissance : La Forêt Enchantée ♦ Lieu de résidence : Palais Sombre ♦ Métier, activité : Evil Queen ♦ Statut social : Veuve ♦ Groupe : Magic One ♦ Univers du personnage : Blanche Neige et les sept nains

Je suis qui je suis.
J'ai des qualités vous savez, oui oui, je suis maternelle, douce, et courageuse, curieuse et maligne, attentionnée, amicale (quand je le veux), joyeuse et intelligente. Adroite et drôle me vont bien aussi. bon j'ai beaucoup de défaut aussi... Je suis une très grande manipulatrice, stricte et sensible, je suis antipathique et dure également mais c'est ça qui fait de moi... Moi quoi ! Bon je suis aussi une garce, une sacrée bonne menteuse et surtout je m'énerve très rapidement. Je suis hautaine, tricheuse et bon je l'avoue, je peux me montrer sociable quand j'ai besoin de quelque chose. Mais au fil du temps j'ai changée, je me suis adoucie et j'ai surtout su trouver le bon qu'il y avait dans mon coeur ou je dirais que c'est plutôt mon fils Henry qui a réussis cet exploit. Je possède peut être encore le même caractère mais je cherche désormais la rédemption et il semble que je l'ai trouvé.

C'est ma tête.
J'ai les cheveux noirs comme l'ébène, les yeux d'un marron noisette qui peut très vite viré au noir si je suis en colère. Je suis très bien faite, j'ai une poitrine généreuse et de belles mains fines toujours merveilleusement manucurées. J'ai des lèvres pulpeuses toujours recouvertes d'un rouge sang ou bien d'un rose doux. Je porte des robes qui me mettent superbement en valeur et je suis gracieuse, belle et on voit en moi toute la magnificence d'une Reine. (non je n'ai pas les chevilles qui enflent...). Pour ce qui est de Storybrooke,  j'ai les cheveux plus court et que je porte des tenues sexy mais toujours sobre toujours perchée sur une bonne dizaine de centimètres de talons.

J'ai des convictions
Je suis la fille de Cora Mills, la Reine de Coeur, amante de Rumplestiltskin, je contrôle parfaitement la magie noire et j'ai pour surnom Méchante Reine, alors il n'y a plus aucunes questions, je fais partie du camp des méchants, que dire... Mon camp ! Mais ça, c'était avant que tout sois chamboulé, avant l'arrivée de mon fils, avant l'arrivée d'Emma et surtout avant cette fameuse rédemption à laquelle j'ai eu droit. Aujourd'hui, je peux dire que je suis dans le camp des gentils et pour la bonne cause.

Pour ce qui est de mes ennemis,  Il y en a tellement... je peux citer Blanche Neige, le Prince Charmant, Rumplestiltskin, Maléfique, Cruella, Ursula, les paysans, les sept nains, le Petit Chaperon Rouge, sa grand mère, Le Roi Midas et sa fille, Aurore et le Prince Philipp, Ariel et le Prince Eric, Cendrillon et le Prince Thomas enfin tous les gentils quoi mais maintenant... Mes vrais ennemis sont Peter Pan, Zelena ma très chère soeur, ma mère Cora et puis d'autres... Enfin tout cela, c'était avant. Aujourd'hui, je peux dire que je suis une héroine, que je fais partie du camp des gentils et que mes ennemis sont les Queens of Darkness et Rumple mais également mon lourd passé qui est derrière moi mais qui peut resurgir à tout moment et également ce danger que l'obscurité me procure.

Si j'ai déjà été confronté à la magie ? Voyons chéri, la magie circule dans mon sang. Je suis née magique et je mourrais magique. J'ai pendant très longtemps usé de la magie noire mais depuis que j'ai eu le droit à ma rédemption, il semblerait que ma magie soit plus... je dirais blanche. Puis n'est pas moi qui veux n'est-ce-pas ? Et d'ailleurs, je suis officiellement le professeur d'Emma qui me fait enrager de temps à autre mais qui me fais sourire lorsqu'elle réussit, je suis sûre qu'elle sera très bientôt aussi douée que moi.  

Autre chose de particulier ?
Je ne me sépare jamais de mon miroir magique et de la bague de Daniel.


CHAPITRE II

Mon nouveau moi à Storybrooke
♦ Nom : Mills ♦ Prénom(s) : Regina ♦ date de naissance : 1 er février ♦ Âge : la trentaine ♦ Lieu de naissance : Forêt Enchantée ♦ Lieu de résidence : Manoir Mills ♦ Métier, activité : Mairesse ♦ Statut social : En couple avec Robin des Bois


Ma nouvelle vie

Etant donné que je suis celle qui a lancé la malédiction, j'ai conservé tous mes souvenirs, j'ai conservé le même caractère et surtout les mêmes ambitions. Pour ce qui est de la journée que je vivais chaque jours en en étant consciente, Tous les matins, je profitais de cette vie qui s'offrait devant mes yeux, cette vie où j'avais enfin ma fin heureuse. Ils faisaient tout ce que je voulait enfin dans le sens où le temps était bloqué et donc ils faisaient toujours la même chose et je vivais enfin ce que j'avais toujours voulu, ma fin heureuse enfin c'est ce que je pensais à l'époque. En tout cas, moi aussi sans le vouloir, je vivais la même journée mais ça ne me dérangeais pas tant que ça en fait vu que j'avais mon fils et que j'étais la Mairesse. J'ai une vie paisible avec mon fils. Je suis la Mairesse de la ville comme j'étais la Reine de mon royaume. J'ai un regard sur tous les faits et gestes des habitants et sur cette journée qui se répète sans cesse. Levée à 8h, je déjeune avec mon fils et le pose à l'école à 8h30 pour ensuite me rendre au Granny's pour boire un café avant d'aller à la Mairie pour la journée. Je suis ensuite rejointe par Henry à dix sept heures pour que je le conduise au cabinet du Docteur Hooper puis je rentre avec lui à la maison avant que l'on dîne puis ensuite je le mets au lit et je profite encore de cette vie que j'ai crée de toute pièce mais que je ne cesse d'aimer avant de me coucher. J'ai enfin ce que je voulais et personne ne m'enlèvera ce plaisir. Enfin avant son arrivée...


Fiche codé par Joh.A pour Heroes & Villains
Crédit Gif: Tumblr - Crédit Avatar: Joh.a

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

🍎

welcome to storybrooke

avatar


▲ Messages : 125
▲ Points : 2697
▲ Age IRL : 22
▲ En réalité, je suis : La Méchante Reine
▲ Logement : Manoir Mills
▲ Emploi / études : Adjointe au Maire

MessageSujet: Re: Regina Mills • Evil isn't born, it's made !   Mer 29 Juil - 23:14




CHAPITRE III

Le sort de l'Auteur
♦ Nom : Mills ♦ Prénom(s) : Regina ♦ Date de naissance : 1 er février 1978 ♦ Âge : 37 ans ♦ Lieu de naissance : Inconnu ♦ Lieu de résidence : Manoir Mills ♦ Métier, activité : Adjointe du Maire ♦ Statut social : Célibataire

Derrière le miroir
Regina a été abandonnée par ses parents alors qu'elle était tout bébé, elle a été déposée dans son couffin sous le porche d'une maison de Storybrooke. Elle portait seulement autour du poignet son nom et son prénom "Regina Mills" cousue d'un fil violet sur un bracelet blanc. Elle a été élevée par une jeune femme qui venait de perdre son enfant et son mari dans un accident de voiture. Elle n'a jamais su qui étais ses parents mais elle sait que si ils ont fait ça c'est qu'elle ne méritait pas de les avoir comme parents. Qui aurait cru que la vie serait si cruelle avec elle, en grandissant, Regina a connu une nouvelle fois le malheur. La jeune femme qui l'a recueillie est morte, la laissant seule pour se débrouiller. Mais la brune n'a jamais perdue espoir et a bosser dur pour arriver où elle en est aujourd'hui mais est-ce suffisant ? Elle n'a aucune famille, vit seule dans le Manoir dans lequel elle a grandie et elle n'a jamais connue l'amour... Mais au fond d'elle, elle garde espoir car elle sait qu'après chaque tempêtes, il y a toujours un beau soleil. Il sera pour elle la prochaine fois.


CHAPITRE IV

Voici mon Histoire


Chapter 1-La menace...

Je me retrouvais bannie du royaume de ma belle fille, obligée de vivre recluse dans mon palais avec pour seule compagnie mon père et mon miroir magique mais cela c'était sans compter sur la venue soudaine de Rumplestiltskin et sur le fait qu'il venait de m'annoncer qu'un mariage était sur le point d'être célébré et pas n'importe lequel, celui de ma très chère détestable belle fille. Je prévins mon père d'atteler mon carrosse car nous allions nous rendre à un mariage. Les grandes portes s'ouvrirent à la volée et je fis face à tout le royaume y compris à ma belle fille en robe de mariée et à son cher et tendre.

Excusez moi, je suis en retard.

Je souris narquoisement et pose mon regard sur ma belle fille qui tout comme son Charmant n'a pas l'air heureuse de me voir. M'approchant dangereusement, je ne perds pas mon sourire et envoie valser les deux gardes qui pensait pouvoir m'arrêter. Un des nains énonce à Blanche qu'il faut qu'elle fuit mais elle n'a pas l'air de cet avis, ce qui me fait sourire de plus belle alors qu'elle prends l'épée de son cher et tendre, croyant pouvoir m'arrêter, haha trêve de plaisanteries.

-Non elle n'est plus reine ! Ce n'est plus qu'une méchante sorcière.
-Non, ne te laisse pas emporter, elle n'en vaux pas la peine. réponds son cher et tendre en essayant de la calmer. Vous vous fatiguez pour rien, vous avez déjà perdu et vous ne gâcherez pas ce mariage.


C'est qu'il crois qu'il me fait peur en plus ? Je lève les yeux au ciel mais ne perds pas mon sourire, sentant la frayeur dans le regard de tous les membres du royaume qui se sont réunis dans cette salle.

-Oh mais je ne viens pas pour gâcher la fête. C'est tout le contraire mon cher. Je suis venue vous offrir un présent.
-On ne veux rien recevoir de vous !
-Vous l'aurez quand même. Parce que le présent que je vous offre, c'est cet ultime jour de bonheur et de fête. dis-je avec du dégoût dans la voix Dès demain, j'entreprendrais mon oeuvre inévitable, vous venez d'échanger vos serments, à moi de faire le mien. oh oui la frayeur qui se lit sur son visage, j'adore ça ! Bientôt tout ce que vous aimez, absolument tout ce que vous aimez vous tous ici présent vous sera enlevé pour toujours ! Et de votre malheur, je tirerais ma plus grande victoire ! je fixe ma belle fille et son prince d'un regard menaçant Je jure de réduire à néant votre bonheur ! Je jure de le faire quoi qu'il m'en coûte !

Et c'est ainsi que je me retourne pour partir avant d'entendre un hurlement de ce stupide berger qui se prends pour un prince, je me retourne alors qu'il me lance son épée dessus et me téléporte dans une fumée violette jusqu'au Palais Sombre bien déterminée à faire ce que je leur ai promis.


Chapter 2-Retour au début de l'histoire ~ Daniel

Alors, en fait, tout commence dans l'autre monde, dans le royaume où je suis née. Un royaume qu'on appelle La Forêt Enchantée. Ma mère était une sorcière, oui je sais, ça paraît logique vu que j'en suis une enfin bref, ne nous égarons pas... C'est elle qui m'a appris la plupart des choses que je connais, malgré son côté froid et rigide, elle savait comment faire avec moi. Et oui, si il faut en vouloir à quelqu'un c'est à elle, oui, c'est grâce à elle que je suis sur le trône du Royaume aujourd'hui.

Mais ne nous égarons pas plus, à part ce côté là, j'avais aussi des loisirs... Un en particulier. L'équitation. En fait, l'équitation j'aimais beaucoup ça mais je pense que ce que j'aimais encore plus mon écuyer Daniel, je l'aimais d'un amour encore plus puissant que celui de Blanche Neige et du Prince Charmant et je sais que je ne ressentirais plus jamais cet amour là. Pourtant j'étais tellement heureuse chaque fois que je le voyais, je ne manquais jamais mes cours d'équitation et je ne manquais jamais nos rendez vous sur le colline aux lucioles.

On s'aimait tous les deux d'un amour sans fin et il me le fis réellement comprendre le jour où on se retrouva sur la colline après que ma mère m'est dit d'aller m'entraîner à cheval. Me disant que notre amour était plus fort que tout, que le pouvoir de l'amour était capable de rompre tous les sortilèges mais il faut croire que ma mère ne fut pas de cet avis... Nous vivions tous deux un amour caché car je ne pouvais en parler à ma mère, elle ne me comprendrais pas, elle ne comprendrais pas que sa fille puisse être heureuse en étant l'épouse d'un homme du peuple comme elle les appelait si bien. Ce jour là, tout commença à changer...


Chapter 3-Première erreur

Des hurlements, des hurlements d'une jeune fille paniquée sur son cheval au galop passe a la descente de la colline. Ne réfléchissant pas, je monte Rocinante et cours à sa poursuite, laissant Daniel seul afin de pouvoir arrêter ce cheval et sauver la vie de la jeune fille. Ce n'est que plus tard que je me rendis compte que j'aurais mieux fait de la laisser mourir sur son cheval. Elle me dis qu'elle ne montera jamais plus à cheval, qu'elle avais eu trop peur mais moi je l'a contredis en lui annonçant qu'elle doit encore tenter sa chance, qu'elle doit monter à nouveau et vaincre sa peur.

Je me présente comme Regina et elle s'annonce comme étant Blanche Neige, à ce moment là bien sûr, j'ignore que je hairais ce nom pendant de nombreuses années mais qu'importe. Ce n'est que quelques jours plus tard que je découvre que tout cela était un coup monté par ma mère qui savait que le père de Blanche passait dans la région et qu'il cherchait une épouse. Le Roi... Blanche était la fille du Roi Léopold et par son sauvetage, je m'étais promise à cet homme vu que je n'avais rien pu dire puisque ma mère avait accepté pour moi.

Quittant le domicile, je me rends jusqu'à l'écurie et annonce à Daniel que je veux qu'il m'épouse immédiatement avant de tout lui dire en détail. Il décide qu'il serait mieux pour nous deux de fuir. C'est une idée folle lui répondis-je, ma mère nous retrouverais mais on tenterais le coup. Je voulais être heureuse avant tout et ce ne serait possible qu'avec Daniel et pour le prouver, il m'offris une bague de fiançailles. Mais Snow nous voit nous embrassant et je décide de courir derrière elle pour tout lui expliquer et lui dire que j'aime Daniel et que je vais m'enfuir avec lui mais qu'il faut qu'elle se taise, que personne ne doit savoir et encore moins ma mère mais cette gamine ne pu garder le secret et ça, je ne le découvrirais que trop tard...


Chapter 4-La mort de Daniel

Etant promise au Roi Léopold à cause de ma mère, je décide d'attendre qu'elle s'endorme avant de sortir dehors et de rejoindre Daniel dans les écuries pour que l'on fuis ensembles mais je m'étais trompée, ma mère ne dormait pas, elle veillait au grain et elle nous enferma dans les écuries. Ma mère m'annonce qu'elle est très déçue par mon comportement mais je lui annonce que c'est la vie que je veux, que je suis heureuse avec Daniel. Elle fais semblant d'accepter mais s'approchant de Daniel, elle lui arrache le coeur alors que lui pensait simplement qu'elle serait une femme normale, mais grosse erreur, ma mère n'est pas normale !

Et devant mes yeux, je la vois lui arracher le coeur et l'écraser dans sa main avant de le réduire en cendres, je me jette à genoux au chevet de Daniel et l'embrasse espérant qu'il se réveille mais il était trop tard, elle l'avait tué. En pleurs, je lui dis qu'elle a tout gâché, qu'elle a ruiné ma vie mais ma mère m'assure que l'amour est une faiblesse et qu'il faut que je sois forte car je vais épouser le Roi.


Chapter 5-Le mariage et la vérité

Je ne parlais, je ne disais plus rien, j'allais me marier avec le Roi Léopold et devenir la belle mère de Blanche Neige. Alors que je me fais habiller pour le mariage, Blanche vient vers moi et m'annonce que je vais être vraiment très belle pour mon mariage avec Daniel et qu'elle était sûre que ma mère comprendrait. C'est à ce moment précis que je comprends qu'elle a tout révélé à ma mère et qu'elle m'a par conséquent trahis.

Je prétends à la jeune fille que Daniel s'est enfui et que je vais épouser son père et je lui dis également que je ne lui en veux pas afin de la rassurer et surtout de devenir sa belle mère pour pouvoir avoir toutes les possibilités de mon côté pour pouvoir prendre ma revanche et quoi de mieux qu'être Reine et habiter dans le même lieu qu'elle ? Alors que je m'apprête à renvoyer Blanche dans sa chambre, ma mère arrive et m'énonce également sa fierté et je comprends que c'est elle qui a affolé le cheval et que j'aurais dû laisser Blanche mourir sur son cheval.


Chapter 6-Les préparatifs du mariage

Deux jours avant mon mariage, je décide de fuir cette vie dont je n'ai pas envie. Je scelle Rocinante et pars au galop mais c'était sans compter sur ma mère. Des branches ensorcelées par cette dernière me rattrapent et me retiennent dans les airs. Alors que je la regarde, espérant qu'elle me laisse fuir, cette dernière m'explique que le pouvoir que je vais obtenir en épousant le Roi Léopold m'apportera une certaine liberté. BALIVERNES !

Je rejoins donc mon père dans les jardins du palais et me plaint de ne pas vouloir devenir comme ma mère, la magie prenant le dessus sur son amour de mère. Père tente de m'apaiser et me raconte que ma mère n'a pas toujours été comme ça et qu'une rencontre avec un inconnu a changé sa vie. Il me dévoile l'existence d'un livre de sorts mais précise que ma mère ne me dira jamais le nom de l'homme en question.

Le soir, je passe du temps avec ma future belle-fille, Blanche-Neige. Je lui brosse les cheveux et lui offre un collier que j'attache autour de son ridicule petit cou de fillette. Cette dernière me demande où je l'ai trouvé et je lui dit qu'il s'agit d'un cadeau de Daniel puis je l'étrangle avec. Je finis par prendre conscience qu'il s'agissait d'un rêve, et je répond à Blanche-Neige que je ne sais plus où je l'ai obtenu. Finalement, malgré l'avertissement de mon père, je me rend plus tard dans la chambre de ma mère et dérobe le livre de sorts.


Chapter 7-Première rencontre avec Rumplestiltskin

Je retourne ensuite dans mes appartements et tente de prononcer le nom du Mage noir évoqué. Rumplestiltskin apparaît sur un fauteuil avec un air moqueur, puis prétend me connaître depuis ma naissance. Perplexe, je refuse sa proposition de m'enseigner la magie, ne souhaitant pas nuire à quiconque et surtout ne voulant pas devenir comme ma mère. Surpris, Rumplestiltskin m'analyse et voit en ma bonté un atout de pouvoir mais je refuse de devenir comme ma mère. Le mage fait alors apparaître un miroir en guise de cadeau et précise qu'il s'agit d'un portail menant vers un monde insignifiant. Il me conseille d'y pousser ma mère et me propose de réfléchir à sa proposition.

Pousser ma mère dans ce miroir et user de la magie ? Dois-je ? Ne dois-je pas ? Je ne sais pas... Peu avant le mariage, ma mère me retrouve dans mes appartements. Elle découvre le miroir puis me conseille ensuite de former une garde personnelle afin de montrer au Royaume qui détient véritablement le pouvoir. Je réplique que je ne veut pas lui ressembler et je tente de la pousser mais ma mère anticipe et immobilise mes mains par magie. Cependant, j'aperçois Rumplestiktskin à travers le miroir et me montre plus puissante en annulant le sortilège de ma mère. Je la pousse contre le miroir, la faisant disparaître à l'intérieur tandis qu'il se brise.

Plus tard, je monte à cheval et m'apprête à nouveau à quitter le palais mais est je suis rattrapée par Rumplestiltskin. Je lui rend son livre de sorts mais le mage m'interroge sur mes sentiments lors de l'utilisation de la magie. Je finit par avouer que j'ai aimé ce pouvoir. Rumplestiltskin m'annonce que j'ai découvert qui j'étais et propose de me montrer comment aller plus loin. Néanmoins, je refuse de devenir comme ma mère. Le mage me tend alors le livre de sorts en répondant que cela ne tient qu'à moi.


Chapter 8-Apprentissage de la magie

Une fois Reine et souhaitant en apprendre davantage sur l'art de la magie, je prends des cours avec Rumplestiltskin et notre première leçon se passe dans une forêt avec une licorne que je dois commencer par immobiliser, chose que je  réussis parfaitement. Cependant, alors que le Mage noir me demande de tuer l'animal en lui arrachant son cœur, je refuse mais il précise qu'il s'agit d'une étape si je souhaite en savoir plus sur la magie.

Quelques heures plus tard, je commence par lancer un sort de conservation sur Daniel, dont je conserve le corps sous un cercueil de verre. Je retourne voir mon maître mais il refuse de poursuivre les cours, vu que je souhaite juste l'utiliser pour apprendre à ramener Daniel à la vie, chose impossible. Le Chapelier fou me propose alors son aide, et j'accepte. L'homme prétend connaître une sorte de magicien capable de m'aider et l'amène auprès de lui.

Quelques temps après, je fais la rencontre du Docteur et l'amène voir le corps de Daniel. Le médecin pratique quelques tests sur l'homme et prétend que son état est excellent mais m'explique que ce qu'il tentera de faire est encore un processus expérimental. Inquiète, je suis rapidement rassurée par le médecin et Jefferson puis comprenant qu'il aura besoin d'un cœur, je les guide vers le caveau de ma mère, Cora. Dans cette pièce, des centaines de cœurs sont conservés, ce qui me répugne mais le Docteur trouve rapidement un cœur qui lui convient. Nous revenons à l'extérieur et par une nuit sombre d'orage, on se préparent à expérimenter la résurrection de Daniel.

Par la suite, le Docteur tente de réanimer le corps de Daniel, placé sous une tente tandis que je reste à l'extérieur avec Jefferson. Cependant, le Docteur annoncera que le cœur n'a pas résisté à l'expérience, provoquant un profond désespoir chez moi et je me réfugie auprès du corps de mon amant et dépose ma tête sur son torse.

Peu après, en tenue de deuil, je retrouve Rumplestiltskin dans la forêt alors qu'il instruit une apprentie. Je m'empare donc de son cœur et l'écrase sans aucune pité devant le regard satisfait du Mage noir, exigeant de reprendre là où ils s'étaient arrêtés. J'ignore jusque là que le docteur avait faussé l'expérience a cause de Rumple mais il avait ce qu'il voulait, ma bonté avait disparue...

Pendant les mois qui suivirent la mort de mon fiancé, je poursuis mes cours de magie avec Rumplestiltskin qui apprend, à un moment indéterminé, l'existence d'une demi-sœur. Je peine à pratiquer facilement la magie et c'est en cachette que je suis espionnée par ma demi-sœur, atteinte de jalousie maladive envers moi.

Un après midi, alors que je suis dans les écuries du palais, je regarde cette garce de Blanche Neige galopait sur sa saleté de jument avant que Rumple' n'ironise sur le fait que je l'avais sauvée d'une chute de cheval petite et que maintenant, elle était une super cavalière. Haineuse envers elle, j'essaie de cacher à Rumple' le livre de Sort de Maléfique que je tiens dans la main, après l'avoir trouvé dans les affaires de ma mère.

Mais il s'en rends compte et je lui dis que j'aimerais apprendre plus de choses et ce dernier m'envoie directement chez Maléfique. Si au début, je fais face à une femme loin d'être la ressemblance avec celle que je m'étais faite, je finie par comprendre pourquoi. Elle a été corompue par le Roi Stefan et la Reine Rose.

Je lui demande alors de m'apprendre la magie mais elle refuse mais alors que je rentre chez moi, j'apprends qu'un arbre brûle toujours des flammes du dragon qu'avait été Maléfique et qu'elle pourrait le redevenir. Surtout que j'apprends le mariage de la fille du Roi Stefan, je retourne chez Maléfique et lui explique tout avant de l'emmener jusqu'à l'arbre en question.

Elle en aspire le feu mais rien ne se fait et on se fait attraper par le Roi Stefan et ses gardes. Elle essaie de se transformer mais sans réussite avant que je ne lui dise en chemin que je vais user de la magie pour nous libérer et que le drago féroce va se réveiller. Alors que les gardes se défende, je me retourne et découvre qu'elle a finalement réussis à se transformée en dragon.

Quelques temps plus tard, je l'accompagne jusqu'au palais du Roi Stefan où elle fait la connaissance de la Princesse Aurore. Elle prends la main de la princesse et la pique avec un fuseau avant que la jeune fille ne sombre dans un sommeil profond. Un sommeil de plus de cent ans... Aurore était sous le sortilège du sommeil éternel.

Maléfique me remercie de l'avoir aidé à redevenir qui elle était et je rentre à la maison avant de trouver le moyen de rompre ce petit bonheur que Blanche a avec sa jument, il suffit que la jument subisse une petite piqûre pour dormir éternellement à mon plus grand plaisir.


Chapter 9-Clochette et l'Amour Véritable

Le soir de l'échec du « docteur » lors de la tentative de renaissance de Daniel, alors que je dîne seule à une grande table remplie de mets, dans une salle sombre du Palais, je reçoit la visite inopportune de mon maître, Rumplestiltskin, qui me reproche d'avoir raté ma leçon de magie. Je répète que je refuse de ressembler à ce que mon maître est aujourd'hui, souhaitant la liberté et me sentant piégée entre un époux qui me délaisse et une belle-fille insipide. Ironisant, le Mage noir me compare aux ténèbres et, face à ma colère, me demande d'amener toute la rage qu'elle possède à son cours du lendemain.

Je fuis dans mes appartements et m'approche de mon balcon. En colère, j'exprime toute ma rancœur en frappant plusieurs coups sur le balcon, qui finit par céder. Je tombe mais je suis retenue de justesse par une poussière verte et une fée s'approche de moi. Ne comprenant pas ce qui m'arrive, je suis ramenée dans mes appartements par la magie. Peu après, une jeune femme apparaît devant moi en rangeant ses ailes et se présente comme étant la Fée Clochette.

Plus tard, on se rends à une place peu fréquentée pour y déjeuner. Je me plains de ma vie misérable, aux mains d'un époux absent et d'une belle-fille qui m'a trahie. J'explique aussi n'avoir aucun pouvoir sur le Royaume, ce qui me déçoit mais Clochette estime qu'il s'agit de la raison qui m'a poussée à vouloir me suicider, ce que je démens. La Fée me rassure, expliquant qu'elle a le pouvoir de faire trouver l'amour aux gens et me conseille de croire en elle.

Le soir venu, j'écris dans mon lit lorsque Clochette me rejoins pour un tour dans le ciel. Utilisant de la poudre de fée pour voler, je suis transportée au-dessus du Royaume enchanté puis la fée lance une poudre de lutin verte écarlate qui tombe sur un endroit du Royaume. Elle m'explique qu'un amour m'attend quelque part et que nous devons nous y rendre.

J'arrive avec la fée dans une ruelle déserte, près d'une taverne. Cette dernière me présente le nouvel élu de mon cœur, un homme présentant un tatouage en forme de lion sur l'avant-bras. Inquiète, j'hésite à entrer mais Clochette tente de me rassurer avant de partir. Après un moment de réflexion, je me décide à ouvrir la porte de la taverne, tout en souriant. Cependant, prise de peur, je me ravise et claque la porte avant de fuir la ruelle du village.

Quelques heures plus tard, lisant un livre dans mon lit, je suis rejointe par une Clochette pressée de savoir comment la rencontre s'est passée. Tout en continuant de lire, je prétends que la rencontre fut désastreuse et le prétendant, « horrible ». Je reproche ensuite à Clochette d'être une horrible fée, ce qui lui fait comprendre que je ne suis pas allée voir l'homme dans la taverne. J'infirme ses propos et lui reproche de vouloir me faire oublier Daniel malgré la souffrance qui en découle de sa mort. Risquant des représailles pour le vol de la poussière de lutin, Clochette essaye de me faire changer d'avis mais je répète que la fée est horrible, avant d'ajouter qu'elle doit partir, tel un « papillon de nuit ». Furieuse, Clochette quitte le Palais mais sera plus tard bannie par la Fée Bleue pour son méfait.


Chapter 10-Le génie et la mort de Léopold

Des années plus tard, j'élève un pommier dans le palais du Roi. Je ne porte aucun amour pour mon époux, qui préfère d'ailleurs sa fille Blanche-Neige. Un jour, le Génie d'Agrabah rejoint le palais avec le Roi et remarque ma détresse. Il complimente alors ma beauté et me délivre un miroir. Mais le Roi constate que je m'éloigne de lui et découvre dans mon journal intime que je suis amoureuse d'un autre homme. Il me fait alors enfermer dans ma chambre telle une prisonnière.

Le Génie pense être désigné et s'engage à m'aider en apportant dans ma chambre une boite donnée par mon père. Elle s'avère être remplie de serpents du désert et je fais croire que je tente de me donner la mort. Cependant, le Génie décide de tuer le Roi durant son sommeil en glissant les serpents dans son lit. Le lendemain, je lui explique que le palais le soupçonne du meurtre et lui propose de fuir mais il réalise que je l'ai manipulé et refuse de partir. Il utilise alors le vœu que le Roi lui avait laissé en souhaitant rester toujours auprès de moi. Il apparaît alors dans le miroir qu'il m'avait donné, devenant une âme prisonnière mais restant éternellement à mes côtés.


Chapter 11-Le Chasseur

Quelques jours après les funérailles du Roi, je viens réconforter Blanche-Neige et lui exprime mes condoléances. Mais lorsque je me retrouve seule dans ma chambre, je confis au Miroir magique que je souhaite trouver un homme sans cœur capable d'assassiner ma belle-fille, ne pouvant le faire moi-même au risque d'être révélée sous mon vrai jour à mes sujets. Par la suite, le Miroir repère le Chasseur et je conviens qu'il s'agit de la bonne personne. Je le fais venir dans mon palais, où je lui explique que j'aurais besoin de son aide et le Chasseur me fait promettre d'obtenir la protection des loups qui l'ont élevé lorsqu'il était enfant.

Plus tard, le Chasseur revient au palais pour me délivrer le cœur de Blanche-Neige. Il insiste toutefois pour lire la lettre que la jeune femme m'a écrite. Agacée par la bonté de Blanche-Neige, qui prétend me pardonner, je lance la lettre dans le feu et demande son cœur. Cependant, alors que souhaite le mettre dans ma collection, je comprends qu'il s'agit d'un cœur de biche et me retourne vers le Chasseur. Furieuse, je lui arrache le cœur et le range en annonçant que je n'aurais qu'à le presser pour le faire souffrir ou le tuer. Je le fait ensuite emmener dans ma chambre, comptant l'utiliser à ma guise.


Chapter 12-The Queen is dead, Long Live The Evil Queen

Quelques semaines plus tard, souhaitant profondément la mort de ma belle-fille, je me rends au village où elle a été aperçue pour la dernière fois. Trouvant sa chaumière vide, je demande à mes gardes de rassembler les villageois pour leur proposer de l'argent contre des informations au sujet de la cachette de Blanche-Neige. Cependant, lorsque je m'aperçoit qu'aucun villageois ne réagit,  j'ordonne à mes soldats de tous les exécuter sans pitié. Je leur demande également de renforcer les recherches pour retrouver Blanche-Neige.

De retour au palais sombre, je reçois la visite de Rumplestiltskin, qui m'apprend que je ne suis pas aimée de mon Royaume. Je semble incapable de le comprendre et pense que la mort de Blanche-Neige arrangera la situation. Je souhaite alors apprendre à me métamorphoser pour l'approcher mais le mage réplique que ma mère a mis des mois à le maîtriser. Il accepte donc de le faire à ma place mais précise que je ne pourrais pas utiliser ma magie et que je devrais l'appeler. Il demande en échange que je rompe tout commerce avec le Roi George, pour provoquer une faillite. J'accepte et me voit transformée en paysanne, vêtue de haillons et avec un visage qui m'est étranger.

Par la suite, je me fond à la foule de mon Royaume mais intervient lorsque des villageois s'amusent à lancer des fléchettes sur mon effigie. Je tente de me défendre mais mes propres gardes me prennent pour l'investigatrice et m'arrêtent, malgré le fait que je connaisse leur prénom. Sur le point d'être exécutée sur la place publique, j'invoque Rumplestiltskin mais c'est Blanche-Neige qui me vient en aide en tuant les gardes. Blessée, je m'évanouit dans les bras d'un villageois.

Quelques heures plus tard, je me réveille dans une tente alors que Blanche-Neige s'attache à me soigner. La discussion s'installe et celle-ci raconte son enfance, lorsqu'elle a été sauvée par une « jeune femme » qui l'a changée. Touchée, je laisse couler quelques larmes. Le lendemain, on quitte l'abri et partons en forêt. Je tente d'accomplir ma mission mais ne peut me résoudre à tuer Blanche-Neige. Je l'interroge alors sur sa relation avec moi et apprend qu'elle serait prête à me pardonner si je le lui demande.

Néanmoins, on arrive près du village que j'ai visité et on découvre les corps de centaines de villageois. Horrifiée, Blanche-Neige retire ses propos, indiquant que je n'ai pas de bon fond. Je tente de me défendre, rappelant que je lui ai sauvée la vie plus jeune mais Blanche-Neige réplique qu'elle n'a jamais précisé qu'il s'agissait de la Reine. Elle bande alors son arc et me vise, prête à tirer. Démasquée, j'appelle Rumplestiltskin mais finit par fuir, ce dernier ne venant pas à mon secours. Je le rejoint enfin au Château des Ténèbres et lui demande de me rendre mon apparence. Rumplestiltskin me fait remarquer qu'il avait raison au sujet de mon impopularité et je promets de me venger, prononçant « The Queen is dead, Long Live The Evil Queen ! ».



Chapter 13-Tromperie d'une petite sirène

Je lance une fois de plus deux de mes soldats à la poursuite de ma belle-fille mais ces derniers échouent mais viennent me rapporter qu'ils la pensent morte puisque Blanche-Neige a sauté dans la mer. Cependant j'observe à travers mon Miroir magique que Blanche-Neige est en compagnie d'Ariel, une sirène ayant retrouvé l'usage de ses jambes pour une durée provisoire de douze heures sur terre. Je tue un des soldats pour son échec mais prétend avoir une idée et épargne le deuxième homme, sourire en coin. J'allais usurper l'identité de la déesse mythique des mers et me jouer de la naïveté d'Ariel.

Plus tard, je surgis en prenant l'apparence de la déesse des mers Ursula pour venir subtilement en aide à Ariel, partagée entre son désir de vivre avec le Prince Éric et son désir de lui cacher sa vraie nature de sirène. Je lui assure que j'ai la possibilité de l'aider à résoudre son dilemme. Certaine que Blanche-Neige a tort, j'argumente que si la sirène raconte la vérité à son Prince, ni lui ni elle n'accepteront d'être séparés. Je lui suggère donc de conserver ses jambes, de vivre sur terre, loin de la mer, et de partir à Agrabah avec son Prince, pour commencer une nouvelle vie à deux. La sirène accepte alors avec joie.

Peu après, sur les quais de la ville, Ariel confie à son amie Blanche-Neige avoir rencontré Ursula et qu'elle a pu l'aider. Elle enfile un bracelet décoré sur le poignet de Blanche-Neige qui perd ses jambes et se retrouve avec une nageoire de sirène. Ariel, naïve, prétend à son amie que je ne pourrais pas la poursuivre dans les profondeurs de l'océan, ce qui doit la réjouir mais la jeune femme est dépitée lorsque j'arrive, satisfaite de ma « prise du jour ». Je suis présentée par Blanche-Neige comme étant la « Méchante Reine ».

Rigolant de la tentative de ma belle-fille d'ôter le bracelet ensorcelé, je lui explique que le porteur ne peut l'enlever et me moque d'Ariel, estimant qu'elle n'a pas fait mieux en faisant appel à un simple poulpe pour régler ses problèmes. Je propose à Ariel de choisir entre rejoindre son Prince ou sauver son amie, mais en perdant ses jambes à jamais. Alors que Blanche-Neige encourage Ariel à partir, elle me vexe en précisant que je n'aurais pas de « deuxième chance » de vivre un autre grand amour. Je commence à étrangler Blanche Neige mais Ariel surgit et me plante une fourchette dans le cou, m'arrachant un cri de douleur. Elle plonge dans la mer, retrouvant sa nageoire entraînant son amie avec elle tandis que j'utilise un sort pour me guérir de la blessure. Je râle de mon échec et regarde les deux femmes s'enfuir dans l'eau.

De retour au Palais sombre, je suis interpellée par une voix émanant d'un de mes miroirs et il se révèle qu'il s'agit de la vraie déesse Ursula. Cette dernière prend vie, alors qu'elle est une statue reposant dans la cour du Prince Éric et deux de ses tentacules traversent le miroir pour m'enlacer et me piéger. Effrayée, je l'écoute proférer des menaces de mort si je venais à usurper une nouvelle fois son identité pour piéger des innocents, ce à quoi j'acquiesce sans un mot.  


Chapter 14-Pour corrompre le Ténébreux, je m'en prends à sa Belle

Plus tard, mon carrosse croise Belle sur un sentier forestier. J'insiste pour marcher à ses côtés et lance la conversation en supposant qu'elle fuit son maître ou son amant. Belle me parle alors de ses sentiments envers Rumplestiltskin mais explique qu'il s'agit d'un monstre. Je lui révèle qu'un baiser d'amour véritable peut rompre n'importe quel sortilège, l'encourageant à l'embrasser pour lui faire perdre ses pouvoirs.

Chassée par Rumplestiltskin, Belle entreprend un voyage mais je la capture, estimant qu'elle n'a pas réussi sa mission, qui était d'ôter tous ses pouvoirs à Rumplestiltskin et je l'enferme dans un cachot du Palais sombre. Par la suite, Je me rends au château de Rumplestiltskin, pour négocier un contrat à propos d'une sirène. Je prétends que Belle a été torturée et enfermée par son père, Maurice, ce qui l'a poussée au suicide.

À la même période, mon carrosse croise la route d'Hansel et Gretel, que je pourchasse dans la forêt. Les deux enfants finissent par avouer qu'ils ont perdu leur père et je promets de les aider s'ils me rendent un service. Je les amène alors devant la maison de pain d'épices de la sorcière anthropophage et leur demande de récupérer un objet qui m'appartient. Les enfants y parviennent et me rejoignent dans mon palais, où ils me remettent ce que j'attendait : une pomme rouge. Je leur propose ensuite de s'installer chez moi mais les enfants refusent, m'accusant d'être mal intentionnée. Furieuse, je les envoie au milieu d'une forêt sans fin. Je fait également convoquer leur père et l'informe que ses enfants ont préféré lui rester loyale. Cependant, je lui indique qu'ils doivent dorénavant se retrouver et le laisse partir.


Chapter 15-Le Pays des Merveilles

Un jour, je rends visite à Jefferson pour lui demander de m'accompagner au Pays des Merveilles et m'aider à récupérer quelque chose qui m'appartient. Cependant, le jeune homme refuse pour rester auprès de sa fille, Grace, même si je lui promets d'améliorer leur situation. Pour le faire changer d'avis, je me transforme en vieille femme et me fait passer pour une marchande qui refuse de vendre une peluche à Grace à cause de la petite somme que propose son père en échange. Décidé à améliorer leur mode de vie, Jefferson accepte finalement mon offre et se rend dans mon palais avec un chapeau magique. Nous entrons tous deux dans le chapeau qui nous amène à une salle entourée de portes. Jefferson s'avance vers un miroir en expliquant que le nombre exact de personnes qui entrent pourront ressortir.

On arrive alors au Pays des Merveilles et passons devant une chenille géante avant de découvrir le labyrinthe de la Reine de cœur. Néanmoins, je fais brûler les haies et me fraye un chemin direct vers un petit mausolée dans lequel sont contenues des boites similaires aux miennes. Je vole alors l'une d'entre elles puis repart avec Jefferson, me débarrassant des gardes en utilisant la magie. On atteins finalement le miroir mais je m'empare d'abord d'un morceau de champignon que je place dans la boite. Mon père en sors alors et Jefferson comprends que je l'ai piégé. Je l'immobilise et réplique qu'il n'aurait jamais dû abandonner Grace puis repart avec Henry, laissant Jefferson aux mains des gardes.


Chapter 16-Elle croqua dans le fruit défendu...

Par la suite, j'apprends que le Roi George a capturé le Prince Charmant et s'apprête à le tuer. Je me rends donc au Palais royal et interrompt l'exécution à la guillotine pour le récupérer, promettant de l'or en échange. Le Roi accepte tandis que j'explique que je compte le faire souffrir et l'utiliser pour assassiner Blanche-Neige. Je ramène ensuite le Prince dans mon propre palais et communique avec Blanche-Neige grâce à un miroir disposé dans les prisons du Palais royal. Je lui propose alors de négocier sans arme « là où tout a commencé ».

On se retrouve plus tard dans les écuries où travaillait Daniel et j'accompagne ma belle-fille devant la tombe de Daniel. Je lui raconte que ma mère lui a retiré son cœur par sa faute mais Blanche-Neige réplique que j'ai déjà tué son père en retour. Cependant, je me montre insatisfaite et lui tend une pomme empoisonnée plongeant quiconque la goûtera dans un profond sommeil. Je lui propose alors de la croquer pour sauver la vie du Prince et Blanche-Neige accepte. Elle s'effondre au premier coup de dent, sous mon regard satisfait.


Chapter 17-Elle fut réveillée par le baiser d'un prince charmant

Des heures plus tard, alors que je savoure ma victoire sur ma belle-fille, je me détend dans les jardins de mon palais lorsqu'un garde m'amène le Miroir magique. Ce dernier me confie que le Prince Charmant a ramené Blanche-Neige à la vie et me montre les images de l’événement à travers mon miroir. Furieuse, je m'apprête à défier le couple qui a promis de reconquérir le Royaume.

Je fais mon apparition plus tard, effrayant les villageois qui soutenaient le discours de Blanche-Neige et ligote le Prince Charmant en le qualifiant de « berger ». Je propose à ma belle-fille de la laisser saine et sauve, exilée dans un autre Royaume si elle accepte de me considérer comme Reine légitime. Je lui demande de ce fait de se soumettre à ma souveraineté forcée mais voyant que la jeune femme ne souhaite pas céder, j'étrangle par magie une paysanne mais je suis attaquée par Blanche-Neige. Je m'enfuis dans un nuage magique en promettant de tuer un de ses loyaux sujets chaque jour que Blanche-Neige me résistera et me proclame seule Reine du Royaume.

Le lendemain, je reviens sur les lieux en carrosse et, vêtue de noir, demande quelle est la réponse de ma belle-fille. Apprenant la réponse négative de la jeune femme, je m'empare de la gorge de Grincheux, qui s'élève dans les airs, faisant paniquer ses frères. Attaquée une nouvelle fois par Blanche-Neige, je lâche prise sur Grincheux et disparaît pour réapparaître dans son dos mais je suis blessée à la joue par l'épée que tenait Blanche. Surprise de ce geste inattendu, j'apprends de la bouche de Blanche-Neige qu'elle me déclare la guerre et, dans un sourire maléfique, j'accepte et me téléporte des lieux.


Chapter 18-Blanche me sauve la vie et me bannie...

Quelques temps après avoir ramené Blanche-Neige à la vie, le Prince Charmant et sa fiancée s'opposent au Roi George et réussissent à vaincre son armée. Ils tentent ensuite de repousser mon armée qui s'affaiblit, manquant de soldats. Un de mes soldats annonce que Blanche-Neige est seule en chemin dans les bois pour aller retrouver son fiancé, le Prince Charmant. Profitant de cette occasion inespérée, je pars à sa poursuite et la retrouve, mais je me fait piéger dans une embuscade du Prince Charmant et de la Fée Bleue qui annulent momentanément mes pouvoirs grâce à de la poussière de fée, m'empêchant de nuire à ma belle-fille.

Je suis donc emmenée au Palais royal du jeune couple, qui planifient mon exécution sur la place publique. Mon père vient me voir en prison et me demande de lui pardonner de ne pas avoir su me protéger et me demande d'exprimer des regrets pour avoir la vie sauve. Le jour de l'exécution, j'exprime mon plus profond regret: celui de ne pas avoir réussi à tuer Blanche-Neige, devant une foule en colère. Blanche-Neige parvient à temps d'empêcher les flèches de me tuer, ne voulant pas de cette justice.

Quelques temps plus tard, Blanche-Neige et le Prince Charmant passent un accord avec Rumplestiltskin afin de tester si je peux encore changer de comportement. Blanche-Neige se rend donc à ma cellule et me libère. Cependant, je tente une nouvelle fois de l'assassiner, mais échoue car le couteau que cachait ma belle-fille était enchanté. Le couple m'explique donc que je suis bannie à vivre seule avec ma souffrance et je suis ramenée dans mon palais où je retrouve mon valet, qui est mon père.


Chapter 19-Le Mariage et la Menace

Des mois plus tard, je reçois la visite de Rumplestiltskin qui m'annonce le mariage imminent de Blanche-Neige et du Prince Charmant. Il précise que la protection qu'il a pu donner au couple n'est valable que dans le Royaume où ils vivent et me conseille de les transporter dans un autre monde. Satisfaite de ce conseil, je demande à mon père de me préparer mon attelage et me rends au mariage du couple.

Le jour des noces, j'interrompt le mariage de Blanche-Neige et du Prince Charmant pour annoncer que j'ai l'intention de lancer une Malédiction qui m'assurera ma propre fin heureuse et détruira toute forme d'amour. Le Prince se débarrasse de moi en envoyant son épée mais je disparaît dans un nuage de fumée.

Je réapparaît dans mon palais, déterminée à prendre ma revanche sur Blanche-Neige. Je décide alors de lancer une terrible Malédiction et prévoit de me rendre à la Forteresse interdite pour la récupérer. Là-bas, je tente de convaincre Maléfique de lui rendre la Malédiction que j'avais échangée contre le sortilège du sommeil mais elle réplique que les dégâts seraient beaucoup trop conséquents.

Je finis par engager un combat et parvient à neutraliser Maléfique tout en menaçant de tuer sa licorne. Elle accepte alors de se rendre et me délivre son sceptre contenant la Malédiction. Je réunis ensuite des personnalités diaboliques telles qu'un Ogre, un gnome ou une sorcière aveugle pour les convaincre de tous me délivrer un brin de cheveu nécessaire à l'élaboration du maléfice. Cependant, même en sacrifiant le cœur de Rocinante, la Malédiction ne se réalise pas.

Furieuse, je demande conseil auprès de mon père qui me dit de consulter le créateur de la Malédiction. Je me rend donc dans les mines où est enfermé Rumplestiltskin. Je lui fait part de mes intentions mais le mage me rappelle que toute Malédiction peut être levée, notamment par l'enfant de Blanche-Neige et du Prince. Il m'explique ensuite que je devrais sacrifier le cœur de la personne que j'aime le plus et prévient que je devrais me plier à ses demandes dans le monde où je compte tous les envoyer. De retour au palais, j'annonce à mon père que je suis censée le tuer pour parvenir à mes fins. Henry tente de me  raisonner mais je finis par lui arracher le cœur.


Chapter 20-Rencontre avec Crochet

Peu après, je surprend le Capitaine Crochet tentant de libérer Belle de mes cachots. Je vole son crochet afin qu'il ne tue pas ma prisonnière mais lui demande en échange de me rendre un service. On se rends dans mes appartements.

Là-bas, je lui sert un verre de vin et révèle au pirate que je compte lancer un sort qui piégerait tous les habitants du Royaume enchanté dans un autre monde où le bonheur n'aura pas sa place. J'explique que ce nouveau monde est sans magie, ce qui pourrait permettre à Crochet de tuer son Crocodile d'un « simple coup de crochet ». Cependant, je tiens à ce qu'une personne en particulier ne me poursuive pas dans l'autre monde et demande à Crochet d'assassiner ma mère, Cora.

J'explique à Crochet le fonctionnement du chapeau magique qui l'enverra au Pays des Merveilles, là où réside ma mère depuis son exil. J'enchante le crochet du pirate afin qu'il puisse n'arracher qu'un seul cœur puis lui présente Claude, un de mes gardes exécuté par Crochet afin qu'il lui permette de revenir du Pays des Merveilles. Je fais fonctionner le chapeau puis regarde Crochet le traverser.

Quelques heures plus tard, je constate que Crochet a réussi sa mission en revenant du Pays des Merveilles avec ma mère décédée dans ses bras. Je la place dans un cercueil blanc au centre du caveau de mon palais et revient la voir, vêtue de noir, en signe de deuil. Je demande au pirate de nous laisser seules puis me penche au-dessus du corps sans vie de Cora. Je m'excuse auprès de ma mère mais la remercie de m'avoir faite Reine, puis explique mon geste comme un refus de céder à la faiblesse de l'amour maternel.

Je dit ensuite à ma mère qu'elle est ma faiblesse, tout en lâchant quelques larmes. C'est pourquoi j'ai demandé sa mort, parce que ma mère occupe une trop grande place dans mon cœur pour ce que j'ai à faire, et cela m'interdit de me montrer faible. Je dépose alors une rose sur son corps dans le cercueil ouvert. Lâchant quelques larmes, je lui dit adieu avant de quitter les lieux.


Chapter 21-La Malédiction ~ La Naissance d'Emma

Par la suite, je lance le cœur de mon père dans un brasier, entraînant un immense nuage de fumée. Je déposerais une rose sur la tombe de mon père pour lui rendre hommage.

Peu après, je me rends dans les cachots du palais royal, où se trouve Rumplestiltskin. Là-bas, je lui confirme la progression du Sort noir ajoutant par la même occasion que je souhaitait voir de la défaite sur le regard de mon ancien maître, puisque j'estime avoir tout gagné. Alors que je précise avoir tout ce que je désire en ce monde, Rumplestiltskin en rigole et explique qu'un jour, je reviendrais vers lui afin de combler un vide dans mon cœur.

Je me moque du pouvoir de prédilection du prisonnier, qui le surestimerait. Cependant, l'homme ne se laisse pas faire et insiste sur l'avenir alors que je pense qu'il souhaite passer un nouveau marché, ce que je refuse. Je lui propose cependant de le libérer afin qu'il échappe au Sort noir mais Rumplestiltskin refuse, estimant être là où il le souhaitait, ce qui m'interloque.

Je voyage ensuite jusqu'au palais de Blanche-Neige dans mon carrosse, admirant la destruction du Royaume. Arrivée au palais, je trouve Blanche-Neige agenouillée devant le corps inanimé du Prince Charmant. Cependant, mes gardes m'informent qu'ils n'ont pas trouvé leur enfant. Alors que la Malédiction atteint le palais, je jubile de voir ma fin heureuse. J'annonce qu'on se rends dans un endroit terrible où l'amour n'existe pas lorsque le nuage de fumée nous encercle.


Chapter 22-Bienvenue à Storybrooke

Une fois que la Malédiction a fait son œuvre au Royaume enchanté, désormais maire de la petite ville de Storybrooke, je me réveille un matin dans mon lit. Je découvre ma transformation physique ainsi que mon nouveau domicile avant d'aller faire un tour en ville. Le premier jour, je vais à la rencontre de Mary Margaret, enseignante et l'amène devant John Doe, dans le coma. Satisfaite de savoir que la jeune femme ne se rappelle de rien, je savoure ma victoire sur mes ennemis. Mais la vie citadine, figée dans le temps, m'ennuie peu à peu puisque chaque jour qui passe se répète pour les autres habitants.

Cependant, alors que je déjeune un jour au Café Mère-Grand, je me retrouve surprise par l'intrusion d'un homme se présentant comme Kurt Flynn et de son fils, Owen Flynn. Ne les reconnaissant pas comme des habitants de mon ancien monde, je demande au Shérif Graham de les arrêter. Entre temps, je se rends à la boutique d'antiquités de M. Gold et lui exprime mon absence de bonheur dans cette ville. Cependant, ce dernier, amnésique, s'excuse de ne pouvoir m'aider puisqu'il pense qu'être maire de Storybrooke devait m'apporter de la joie. Je quitte les lieux, dépitée.


Chapter 23-La Révélation

Ne parvenant pas une première fois à arrêter les étrangers, je m'engage dans une course poursuite avec Graham afin de tenter de les stopper avant la frontière de la ville. J'y parvient, mais tente de retenir le petit Owen, que son père a demandé de fuir. J'échoue et le laisse partir, remplie de peine. Ce dernier reviendra quelques heures plus tard avec deux policiers mais ne parviendra pas à retrouver la frontière de la ville. alors que j'étais devant lui, invisible et je fut troublée par l'innocence du petit garçon, qui m'a questionnée quelques temps plus tôt sur mon absence de maternité.


Chapter 24-Henry

Dix-huit ans après cet évènement, je convoque le docteur Hooper dans mon salon. Celui-ci détecte mon désir de maternité lorsque j'évoque le souvenir d'Owen, qui me fait sourire. Il me conseille d'adopter malgré ma colère lorsqu'il me dit de façon un peu trop franche que je suis malheureuse. J'appelle alors de nombreuses agences d'adoption aux États-Unis mais suis dépitée lorsque j'apprends que les listes d'attente sont longues de deux ans. Je me rends alors à la boutique d'antiquités de M. Gold où, par un malentendu, l'homme se dit désintéressé pour devenir père. Je lui demande, non sans un regard évocateur, de m'aider à réduire mes formalités d'adoption afin que j'obtienne un enfant mais M. Gold me demande de réfléchir. Contente de savoir que l'antiquaire accepte de m'aider, je rentre chez moi.

Plus tard, j'apprends qu'il a pu me placer en priorité à l'adoption et me rends à Boston où mon futur enfant m'attend. L'homme me parle de la procédure de l'adoption fermée et explique que je ne pourrais jamais connaître les détails concernant les parents biologiques de l'enfant, ce à quoi j'acquiesce, estimant que je me soucierais plus du futur de mon enfant que de son passé. L'homme appelle une personne et, émue, je la voit arriver avec un bébé dans les bras et je pousse un soupir de contentement avant de le prendre délicatement dans mes bras. En le regardant, je le prénomme Henry, qui surprend l'assistant par l'ancienneté du prénom. Irradiant de joie, je dis à mon fils que nous allons enfin rentrer chez nous.

Cependant, mes premiers jours en tant que mère ne se passent pas comme prévu, mon bébé pleurant souvent sans cesse. Inquiète, je me rends à l'hôpital afin de consulter auprès du Dr Whale. Il explique qu'en l'absence de données sur les parents du bébé, il ne peut rien faire, si je veux des examens plus poussés. En sortant de la pièce, je confie Henry à Mary Margaret. J'appelle mon assistant Sidney Glass afin qu'il mène son enquête pour retrouver la mère biologique de mon fils. Alors que je raccroche, je m'aperçois que mon fils a cessé de pleurer dans les bras de l'enseignante, ce qui me peine. En reprenant Henry, ce dernier se remet à pleurer, ce qui me déçoit. Dans la journée, je découvre avec effroi que Henry est l'enfant de la fille de Blanche-Neige et du Prince Charmant. Comprenant avoir été piégée par M. Gold, je retourne le voir mais l'antiquaire ne paraît pas se souvenir de sa vie passée, ce qui m'exaspère, peu dupe. Vexée qu'il tente de détruire la vie que j'ai construite, je promets de me venger de cette manipulation et, en partant de la boutique, dit à l'homme que Henry retournera à Boston le lendemain matin.

Le lendemain, je retourne à l'agence d'adoption avec Henry mais ne peut me résoudre à l'abandonner une nouvelle fois. Je change d'avis face au regard tendre que me lance le bébé et retourne à Storybrooke puis le présente au Dr Hopper qui se réjouit de cette nouvelle maternité. Je me rends dans mon caveau et, tout en préparant une potion d'oubli, raconte ma propre histoire à mon fils, sanglé à sa nacelle. Craignant pour la sécurité de mon garçon, je l'appelle mon « petit Prince » et explique que je prépare une potion de l'oubli afin de mettre mes craintes de côté pour élever mon fils convenablement. Sous le regard intrigué de l'enfant, je bois la potion puis repose la coupe qui disparaît tout comme les ingrédients. Je me retourne auprès de Henry avant de le prendre avec joie dans mes bras.


Chapter 25-Onze ans plus tard...

Alors que mon fils part retrouver sa mère biologique à Boston, je suis en compagnie du Shérif Graham, qui me soutiens lors de sa disparition. À l'arrivée de mon fils, raccompagné par Emma Swan, je suis rassurée de le retrouver mais mon fils me repousse, rétorquant qu'il a retrouvé sa mère biologique. Surprise de la démarche, j'invite la jeune femme à boire un verre avant son retour à Boston. Emma m'assure que je n'aurais pas à me soucier d'elle ni du père, et je lui explique alors être stricte avec Henry afin de le mener vers le meilleur de lui-même.

Le lendemain matin, je demande alors son aide, mon fils ayant une nouvelle fois disparu et apprend qu'Henry a subtilisé la carte de crédit de Mary Margaret Blanchard et utilisé un site afin de retrouver sa mère biologique. Je me confronte à l'enseignante, qui nie les faits et je l'accuse d'en être responsable, ayant donné le livre de contes à mon fils. Quelques heures plus tard, je retrouve Henry, raccompagné par Emma. Défendant avoir élevé Henry pendant dix ans et être de ce fait sa vraie mère au regard de la loi, je menace cette dernière de ne pas se mêler de notre vie sinon je détruirais la sienne. Je lui demande ensuite de quitter la ville. Plus tard dans la soirée, j'entre dans la chambre de mon fils, dérobe son livre de contes et le tient fermement contre moi, afin de le lire. Le lendemain, je comprends qu'un changement a eu lieu en ville en remarquant que l'horloge de la ville s'est remise en marche. Cependant, en tentant de lire le livre de contes, je comprends que mon fils en a arraché les dernières pages afin de cacher l'identité d'Emma au Royaume enchanté. Je comprends alors que mon fils me prends pour la Méchante Reine et qu'il connaît l'existence de la Malédiction que j'ai lancée.

Apprenant ensuite qu'Emma est toujours en ville, je lui révèle que Henry est suivi depuis de nombreuses années par un psychiatre, le Dr Archibald Hopper et lui demande une nouvelle fois de quitter la ville, estimant que sa présence est néfaste pour mon fils. Je manipule le psychiatre ainsi que le Shérif Graham afin de faire arrêter Emma pour vol de dossiers médicaux, mais celle-ci est rapidement remise en liberté. Je l'invite donc à mon bureau et, au cours de la discussion, je m'arrange pour qu'Emma prononce le terme « dingue » à propos d'Henry mais ce dernier l'entend et s'enfuit de la pièce. Plus tard, j'apprends de M. Gold qu'il connaît l'identité d'Emma et qu'il m'a donné Henry lorsqu'il n'était qu'un nouveau-né afin que tout cela se produise. Cependant, j'en ignore les raisons, l'homme refusant de me répondre.

Quelques temps après, je suis prévenue par le Dr Whale du réveil de John Doe, un homme dans le coma. S'inquiétant que Mary Margaret soit à l'origine de son réveil, je me rends à son chevet mais l'homme a disparu. Je révèle à Emma et Mary Margaret être la personne à prévenir, ayant trouvé John Doe sur le bord d'une route, il y a plusieurs années. Quelques heures plus tard, je présente à Emma l'épouse de John Doe, Kathryn Nolan.

Je vais finalement trouver Emma au Café Mère-Grand et lui confie connaître son parcours de nomade depuis la naissance d'Henry. Je lui conseille fermement de cesser tout contact avec mon fils, estimant que son vécu n'est pas le meilleur pour lui. Un peu plus tard, je laisse Henry seul pour aller à une réunion hebdomadaire du conseil municipal et l'interdit de sortir voir Emma sous peine d'être sévèrement puni mais en réalité, je rejoins Graham chez Granny pour faire l'amour encore et encore. Le lendemain, je me rends sur les lieux d'un éboulement d'une vieille mine et assure la sécurité des habitants de Storybrooke. J'apprends la nomination d'Emma au poste d'adjointe puis menace le Dr Hopper de le renvoyer s'il ne modifie pas le suivi de mon fils, ce dernier me prenant pour une méchante mère. Archie rejoindra Henry avant un nouvel éboulement, forçant à m'allier avec Emma pour venir en aide à notre fils. Finalement, Emma parvient à le sauver mais je ne daigne pas la remercier. Je m'éloigne plus tard du groupe pour jeter à travers une grille d'aération de la mine un morceau du cercueil de verre récupéré par Henry.

Bien plus tard, lorsqu'une fête est organisée chez le couple Nolan pour le retour de David, je conseille Kathryn de se rapprocher de son époux et je suis qualifiée d'amie par cette dernière. Le lendemain matin, j'informe en personne Mary Margaret que David a quitté son épouse pour elle et lui demande de laisser ce couple tranquille.


Chapter 26-La Mort de Graham

Le lendemain, je reçois la visite inopportune du Shérif Graham qui, pris d'un fol espoir de retrouver de vieux souvenirs, m'embrasse avec fougue avant de finir la nuit dans mon lit. Comprenant que Graham retrouve peu à peu des souvenirs de sa vie passée, je m'en inquiète puis demande à Emma de nous laisser tranquille, sous peine de représailles.

À la fin de la journée, alors que je me rends sur le caveau de mon père, je surprend Graham et Emma en train de fouiller la crypte familiale. Se disputant avec Graham, je comprends que ce dernier ne m'aime plus puisqu'il rompt notre relation. Une fois Graham et Emma partis, je dépose le bouquet de fleurs sur le cercueil de mon père et pousse la sépulture, laissant apparaître un souterrain. Je descends dans la crypte et ouvre une boite conservée dans une armoire. J'en sors un cœur flamboyant rouge et entreprend de le presser, tuant le Shérif Graham.


Chapter 27-Shérif Swan

Deux semaines après le décès de Graham, je tente d'empêcher Emma d'arborer l'insigne de Shérif, estimant que ce droit lui revient mais je ne parviens pas à empêcher une élection de se produire, à la demande d'Emma et M. Gold. Après avoir été sauvée par Emma lors d'une explosion au bureau, je viens en personne lui remettre quelques jours plus tard, l'insigne de Shérif en lui demandant d'en faire bon usage.

Quelques temps après, je suis appelée par l'épicier M. Clark, qui reproche à Henry d'avoir volé des confiseries mais je comprends vite qu'il n'y est pour rien et le ramène chez nous. Je demande à Emma de mener une enquête concernant les deux jeunes enfants ayant piégé Henry mais les renvoie aux services sociaux à Boston et demande à Emma de s'en charger. Cependant, alors qu'Emma est sur le point de quitter la ville, elle réussit à convaincre le père des enfants de les reprendre, me contraignant à abandonner l'affaire.


Chapter 28-La tempête

Plus tard, je demande à Mary Margaret de garder secret le projet d'enfant du couple Nolan pour elle et ne pas le révéler, sous peine de représailles. Ensuite, je me rends auprès du Shérif Swan et lui demande d'enquêter sur l'inconnu arrivé en moto la veille en ville, prétextant qu'il en a après Henry. Bien plus tard, je suis au volant de ma voiture lorsque je découvre, furieuse, que Mary Margaret entretient une relation avec David.

Le lendemain, alors que la tempête a ravagé la ville et le Château de bois de Henry, je le fais détruire afin d'assurer sa sécurité et celle des enfants de Storybrooke. Je reçoit ensuite la visite de Sidney Glass et d'Emma à mon bureau, qui m'accusent d'avoir caché des documents compromettants puisqu'ils ne les trouvent pas aux archives. Cependant, je leur dis que ceux-ci ont brûlé lors de l'incendie de mon bureau, quelques jours plus tôt mais peu après, j'accours à mon bureau alors que l'alarme s'est déclenchée et découvre le journaliste en compagnie du Shérif déjà sur les lieux. Ils me disent avoir entendu l'alarme et être venus aussi vite que possible, ce qui me laisse perplexe.

Le jour du conseil municipal, alors que j'ouvre la réunion, Emma et Sidney m'accusent de détournement de fonds à but personnel mais j'explique à l'assemblée que je comptait installer une nouvelle aire de jeux sécurisé pour les enfants, ce qui fait perdre de la crédibilité à Emma et Sidney, s'étant trompés à mon compte. Je demande à Emma de laisser ma famille tranquille, sous peine de saisir un juge des affaires familiales qui me fournira sans mal une injonction pour l'éloigner d'Henry. Dans la soirée, je félicite Sidney pour avoir réussi à manipuler Emma.


Chapter 29-Les règles du jeu changent

Après l'arrestation de M. Gold, j'amène Henry auprès d'Emma, leur permettant de passer du temps ensemble mais demande en échange à parler à l'homme retenu en cellule. Je lui révèle connaître sa véritable identité en le faisant chanter avec la tasse ébréchée à laquelle il est tellement attaché. Je me rends ensuite à un sous-sol de l'hôpital de la ville, faisant office de service psychiatrique et observe une jeune femme dans sa cellule qui s'avère être la chère et tendre de mon cher ami Rumple'.

Le lendemain, alors que M. Gold est libéré de cellule, il se rend à mon bureau et me demande de m'arranger pour que je fasse abandonner les charges retenus contre lui, suite à l'agression de Moe French. On s'accorde sur de fausses accusations sur Mary Margaret en inventant le meurtre de Kathryn Nolan afin de briser le nouveau couple que l'enseignante forme avec David. Satisfaite, l'antiquaire conclut notre accord avec une pomme rouge qu'il me lance.

Fiche codé par Joh.A pour Heroes & Villains
Crédit Gif: Tumblr - Crédit Avatar: Joh.a

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

🍎

welcome to storybrooke

avatar


▲ Messages : 125
▲ Points : 2697
▲ Age IRL : 22
▲ En réalité, je suis : La Méchante Reine
▲ Logement : Manoir Mills
▲ Emploi / études : Adjointe au Maire

MessageSujet: Re: Regina Mills • Evil isn't born, it's made !   Mer 5 Aoû - 23:51

La Suite

Et ensuite...


Chapter 30-Kathryn disparaît, Mary Margaret incriminée

Dans la semaine, je me retrouve dépitée lorsque Henry me demande à revoir sa mère biologique, Emma mais nous sommes interrompus par l'arrivée de Kathryn. J'en profite pour lui révéler la liaison entre David et Mary Margaret puis, apprenant qu'elle compte quitter la ville pour s'installer à Boston, je la félicite pour son départ. Je m'introduis ensuite au domicile Nolan afin de dérober la lettre d'adieu destinée à David que je décide de brûler.

Le lendemain, une fois la disparition de Kathryn constatée à la frontière de la ville par le Shérif Emma, je trafique une nouvelle fois les relevés téléphoniques de la jeune disparue. J'appelle ensuite Sidney pour lui annoncer le méfait. Une semaine plus tard, à la fin de la fête des mines, je me rends au poste du Shérif et menace Emma de la faire remplacer si celle-ci prétend couvrir quelqu'un dans la disparition de Kathryn. Le lendemain, je suis appelée au chevet de David, qui est une nouvelle fois blessé. Le Dr Whale fait comprendre à Emma et à David que je suis toujours la personne à prévenir s'il lui arrivait quelque chose, puisque Kathryn est toujours portée disparue.

Après l'arrestation de Mary Margaret pour le meurtre présumé de Kathryn Nolan, je participe à son interrogatoire en présence du Shérif Swan afin d'éviter un certain favoritisme de sa part. Je reçois ensuite la visite de David mais je tente de le dissuader de se mêler de l'affaire. Le lendemain, je découvre que mon plan avec M. Gold a échoué, Mary Margaret n'ayant pas fui la ville comme prévu. Je souhaite repasser un marché avec l'homme mais ce dernier refuse, préférant attendre l'audience afin de voir ce qui se passera.

Peu après, je demande à l'enseignante de tout avouer sur le présumé meurtre de Kathryn afin d'épargner à la ville un procès complexe. Lors de l'interrogatoire de l'accusée par le procureur Albert Spencer, je suis satisfaite lorsque, poussée à bout, Mary Margaret avoue qu'elle souhaitait le départ de Kathryn afin de vivre sereinement sa relation avec David. Je parviens ensuite à me débarrasser de tout soupçons lorsque Emma revient chez moi avec un mandat de perquisition, me demandant de lui ouvrir mon garage où j'avais rangé la pelle que j'avais utilisé au bord du ruisseau.

Cependant, quelques heures plus tard, alors que j'apprends que Kathryn Nolan a été retrouvée en vie et que l'enseignante a été libérée, je me rends à la boutique de M. Gold. Furieuse, je l'accuse d'avoir rompu notre accord mais l'homme précise que je n'ai pas expliqué avoir voulu la mort de Kathryn. Je lui parle alors des raisons l'ayant poussé à créer le Sort noir mais l'antiquaire prétend que la jeune femme est assez intelligente pour le découvrir par elle-même.

En fin de journée, je dévoile au Shérif Swan qu'elle aura à rédiger des aveux de la part de Sidney Glass. Ce dernier dévoile avoir tout manigancé et d'avoir enlevé Kathryn Nolan. Le Shérif me suspecte toutefois de l'avoir manipulé, mais je prétends que l'homme est devenu fou. Emma me traite de psychopathe et me menace de m'enlever mon fils puis elle m'assure qu'elle fera tout pour cela, me laissant sans voix.


Chapter 31-Emma retrouve ses souvenirs...

Le lendemain, je me rends à l'école d'Henry afin de lui amener son repas du midi. Je croise Mary Margaret et cette dernière réplique qu'Henry est avec sa mère, provoquant mon indignation. Vexée d'avoir été découverte par Mary Margaret concernant l'affaire, je reprends mes esprits à l'arrivée de mon fils. Je lui tends sa boite de repas puis, le prenant à part sur un banc, lui explique que je le ferais changer de classe. En colère, Henry me dit que je suis réellement la Méchante Reine, ce qui me rends furieuse.

Dans l'après-midi, alors que je me prépare à rentrer chez moi avec les courses, je n'arrive plus à faire démarrer ma voiture. David vient m'aider et me ramène chez moi, portant mes courses puis restes dîner. À la fin du repas, pensant avoir séduit David en lui contant les circonstances où je l'ai trouvé il y a des années, je me penche vers lui afin de l'embrasser mais je suis repoussée. Gêné, l'homme quitte mon domicile, se confondant en excuses de m'avoir induite en erreur. Une fois partie, je lance le verre de vin contre le miroir de mon salon, le brisant.

La nuit suivante, je fais un terrible cauchemar où je suis capturée par les habitants de la ville puis attachée au pommier de mon enfance. Emma se préparant à me décapiter avec l'épée de David, j'implore mon fils de me sauver, mais ce dernier refuse. La lame de l'épée s'abattant sur moi, je me réveille en sursaut dans mon lit. Je me rends à la chambre de mon fils et pense qu'il y est toujours. Cependant, le garçon a utilisé des coussins et une lampe afin de faire croire à sa présence alors qu'il est sur le point de quitter la ville en compagnie d'Emma.

Dans la matinée, découvrant que les fruits de mon pommier commencent à pourrir, je demande conseil auprès de M. Gold. Ce dernier ne peut que me révéler l'affaiblissement de la Malédiction et qu'Emma en est la cause. Il m'explique ensuite alors que je suis totalement inquiète que perdre Henry et le confier définitivement à Emma serait le prix à payer pour garder le Sort intact. Tentant de faire modifier la Malédiction, je comprends avec horreur que M. Gold l'a créée dans le but qu'elle soit brisée un jour. Il refuse une nouvelle fois de m'en expliquer les raisons et n'accepte pas de repasser un nouveau contrat avec moi, estimant que nous devons être d'accord et qu'il s'est déjà préparé à cette issue. Je reçois un triste conseil de l'antiquaire, qui est de me préparer à fuir la ville puisque les habitants seront furieux lorsqu'ils apprendront ce qu'ils sont devenus à cause de moi.

Quelques temps après, j'envoie un message à Jefferson et lui demande son aide afin de récupérer un objet m'appartenant, du Royaume enchanté. Je lui dévoile son chapeau magique, détenu par moi jusque là et demande à Jefferson de le faire marcher. L'homme accepte, en échange d'un compromis avec moi de retrouver sa fille Grace. Je l'emmène dans mon caveau familial et tente d'y trouver de la magie pour faire fonctionner le chapeau. Les objets que j'ai déposé dans le chapeau n'étant pas assez puissants, je me retrouve dépitée lorsque je comprends que je dois me séparer de la bague que m'a offerte Daniel. Le chapeau est activé grâce à cet objet puissamment magique et je parviens à guider Jefferson dans le Royaume enchanté et l'homme réussit à récupérer l'objet tant convoité : une pomme empoisonnée à moitié croquée et je me demande comment faire pour que ce cher cygne puisse croquer mon fruit défendu. Je rentre chez moi et prépare un chausson aux pommes contenant la pomme empoisonnée. Emma vient me rendre visite en annonçant son intention de quitter Storybrooke et me laissant Henry. Je lui offre alors le dessert qui paraît surprise de ma bonté. Satisfaite de ma réussite, j'annonce à M. Gold avoir trouvé le moyen de me débarrasser d'Emma sans risquer de briser la Malédiction. L'homme comprend que j'ai utilisé le Charme du Sommeil mais me mets fortement en garde contre cette tentative risquée, estimant que la magie vient toujours avec un prix.

Les paroles de M. Gold se révèlent exactes puisque j'accours au chevet de mon fils, qui est la personne qui a croqué le chausson empoisonné et non Emma. Cette dernière, présente auprès du garçon, s'est remémorée sa vie passée au Royaume enchanté et me prends violemment à partie. Je lui avoue être la Reine Regina et être à l'origine de la Malédiction. Cependant, alors qu'on reprends notre souffle et nos émotions, je révèle la véritable identité de M. Gold et lui propose d'aller rapidement le voir afin de sauver Henry. Chez l'antiquaire, j'écoute les explications de ce dernier concernant la destinée d'Emma puis acquiesce lorsqu'il me demande si notre amie est toujours enfermée sous l'horloge de la ville, il avait caché la potion de l'amour avec Maléfique... Non plutôt en elle...


Chapter 32-Baiser d'amour pur

Je retourne auprès d'Henry en compagnie d'Emma. Je m'excuse sincèrement d'avoir causé le sommeil dans lequel il est plongé mais je suis surprise par Jefferson qui souhaite sa part du contrat. Je refuse, estimant que mon fils a mangé le dessert empoisonné et non Emma, ce qui rend notre accord invalide. Piégé, Jefferson menace de me tuer mais je ne le croit pas, ignorant de quoi il est capable.

Je guide Emma à la bibliothèque de la ville et actionne un ascenseur caché depuis longtemps. Je lui donne des conseils pour vaincre la bête en-dessous, prétendant ne pas pouvoir venir avec elle, devant contrôler l'ascenseur. Cependant, quelques temps plus tard, alors qu'Emma remonte des sous-sol, ayant vaincu un imposant dragon, elle se voit contrainte de confier l'objet qu'elle a récupéré à M. Gold. Ce dernier prétend que j'ai pris la fuite mais Emma découvre que j'ai été bâillonnée et attachée par l'antiquaire. Elle me libère rapidement, mais alors qu'on se lance à la poursuite de M. Gold, on reçois un appel de l'hôpital.

Sur place, on comprends qu'Henry vient de mourir et je fond en larmes, me réfugiant dans les bras du Dr Whale. Cependant, lorsqu'Emma l'embrasse sur le front, une vague d'énergie s'en dégage, le ramenant à la vie tandis que les habitants de la ville se remémorent leur vie passée au Royaume enchanté. Piégée, je comprends que la Malédiction est rompue et dit à Henry que je l'aime de tout mon cœur, avant de fuir les lieux. Chez moi, je m'effondre une nouvelle fois sur le lit d'Henry, pressant son oreiller. Néanmoins, je me relève et observe de la fenêtre un nuage violet arriver à Storybrooke. Comprenant qu'il s'agit de magie et qu'une nouvelle bataille commence, je laisse entrevoir un petit sourire machiavélique.


Chapter 33-Witch Hunt

Quelques temps après que les habitants se soient remémorés leur vie passée au Royaume enchanté, ils sont guidés par le Dr Whale jusqu'à chez moi, en furie. J'ouvre à Whale et ironiquement, lui demande s'il a besoin d'aide. Furieux, il me reproche de les avoir ensorcelés toutes ces années mais je préfère en être satisfaite car malgré cela, les habitants ont tenu à aller me voir chez moi. Je me prépare alors à lancer un sort mais rien ne se passe. Surprise, je comprends que je n'ai pas récupéré mes pouvoirs, malgré la rupture de la Malédiction. Le Dr Whale se prépare à m'étrangler mais est interrompu par Emma. Cette dernière est épaulée par Mary Margaret qui propose aux habitants en colère de me faire enfermer en cellule pour la sécurité de tous.

Plus tard, j'explique à David que notre monde n'existe plus, ayant été détruit par le Sort noir. Je reçois la visite de M. Gold et ce dernier, pris d'un accès de rage, me piège en apposant une médaille magique sur ma main, me condamnant à mourir, l'âme aspirée par un Spectre. Je serais cependant sauvée une première fois par Emma, Mary Margaret et David, mettant en fuite le Spectre.

Je dévoile aux personnes présentes l'existence d'un portail nous menant à notre monde, avec le chapeau magique de Jefferson. J'émets l'idée de nous débarrasser définitivement du Spectre en l'envoyant dans les limbes et tente alors de faire marcher le chapeau. Cependant, je n'y arrive pas seule et reçoit une force magique de la part d'Emma le faisant fonctionner. Le Spectre s'approchant dangereusement de moi, je suis une nouvelle fois sauvée par Emma mais cette dernière se retrouve piégée par l'entité qui l'emmène avec elle à travers le portail. Mary Margaret la rejoins afin de ne pas être séparée d'Emma puis le portail se referme soudainement, sous mon regard hagard y compris sous celui de David.

S'ensuit une dispute entre nous deux mais alors que je m'apprête à tuer David, Henry m'interrompt. Je me vois contrainte de lui avouer la disparition d'Emma et de Mary Margaret. Il me demande alors de lui prouver mon amour maternel en laissant les autres habitants tranquille et en cherchant une solution pour ramener la blonde et sa mère. Il quitte la pièce avec Ruby et David, me laissant totalement désemparée.


Chapter 34-Mes pouvoirs sont de retour

Quelques heures plus tard, David s'introduit chez moi puisqu'il souhaite connaître les propriétés magiques du chapeau de Jefferson. Je refuse toutefois de lui répondre et répète vouloir récupérer mon fils. Je lui dit le faire une fois mes pouvoirs revenus mais David estime que ce n'est pas une bonne méthode. Alors que je tente de tester l'existence de mes pouvoirs à l'aide d'une bougie, j'entreprends de quitter ma maison, nerveuse. Je croise le Dr Hopper qui souhaite m'aider à me confier sur mon passé et ma douleur mais je le rejette. Je me rends à la boutique de M. Gold et lui demande de me rendre un livre et j'utilise le chantage afin d'arriver à mes fins. De retour dans mon jardin, je m'assois près de mon pommier qui flétrit et ouvre mon livre de sorts. Je souffle dessus, faisant apparaître un nuage magique que j'inspire, me rendant mes pouvoirs. Je me rends immédiatement à la mairie et interrompt un conseil organisé à la va-vite et menace par la magie les habitants. Henry comprend vite que je le recherche et se voit contraint de rentrer avec moi.

Mais alors qu'on arrive à la maison, je surprends Henry tentant de fuir de sa chambre en passant par la fenêtre mais ce dernier est retenu dans les airs par des branches d'arbre ensorcelés. J'entame une discussion avec mon fils et lui explique faire tout cela pour son bien, par amour pour lui. Toutefois, Henry ne l'accepte pas et me demande de le laisser faire sa vie, puisqu'il ne souhaite pas devenir comme moi. Je tente alors de le sensibiliser en faisant une démonstration de magie devant lui mais il ne paraît pas impressionné et dit qu'il ne souhaite qu'être aimé et aimer sans être forcé, ce qui me peine.

Quelques temps plus tard, alors que je me remémore ma jeunesse passée au Royaume enchanté, je suis surprise par l'arrivée brutale de David qui souhaite une nouvelle fois récupérer Henry. J'accepte, regrettant d'avoir forcé mon fils à vivre avec moi. Je révèle ne pas savoir comment l'aimer car estime ne pas en avoir été capable pendant très longtemps. Ensuite, j'explique à Henry que j'ai compris que le fait de trop s'accrocher à une personne n'est pas la solution pour être aimée. Je souhaite me racheter et demande le pardon de mon fils. Ce dernier part chercher des affaires dans sa chambre et David en profite alors pour me demander de lui dire toute la vérité concernant notre monde. Je lui dévoile que ce dernier existe encore, mais que j'ignore comment y retourner. Quelques heures plus tard, je me prépare à brûler mon livre de sorts mais ne peut le faire et finit par l'enfermer à clé dans une armoire du salon.

Dans la semaine, alors que je me vois contrainte de quitter mon bureau de maire en rangeant mes affaires, je reçois un appel de mon fils. Émue de l'entendre, j'accepte sa proposition d'aller déjeuner chez Granny puis quitte les lieux. Quelques minutes après, comprenant que mon fils m'a posé un lapin pour pouvoir s'emparer de mon trousseau de clés, j'appelle David afin qu'il aille le retrouver car je sais au fond de moi et même si cela m'attriste que si c'est moi qui y vais, Henry ne m'écoutera pas. Ce dernier le retrouve dans mon caveau, le sauvant à temps des morsures des vipères d'Agrabah que j'ai ramené du Royaume enchanté.


Chapter 35-Daniel est de retour...

Quelques temps après, je vais voir le Dr Hooper à son cabinet et lui explique avoir tenu deux jours sans magie, ce qui est un progrès très difficile pour moi. Je raconte au psychiatre avoir obtenu beaucoup de choses par la magie, lors de ma vie passée au Royaume enchanté mais aussi d'avoir tout perdu, comme mon fils Henry. Soudainement, alors que le Dr Hopper me conseille, nous sommes surpris par l'intrusion dans son cabinet du Dr Whale, furieux. Ce dernier exige que je le renvoie dans son monde, auprès de son défunt frère mais je ne peut que lui présenter mes condoléances. Après le départ de Whale, pressé par le Dr Hopper, ce dernier apprendra que j'ai ramené le corps de mon père, Henry Mills ainsi que celui de mon fiancé, Daniel que j'ai conservés dans mon caveau. Avec émotion, je lui raconte ma jeunesse avec Daniel et ce qui m'a amenée à garder son corps avec moi. Le psychiatre m'explique cependant qu'il faut que je lâche le passé si je veux me trouver un avenir avec mon fils Henry. Me sentant jugée, je quitte la pièce, estimant le médecin incapable de l'aider.

De retour chez moi sous une pluie battante, j'aperçois Daniel en vie, au coin de la rue mais il disparaît rapidement. Surprise, je me rends au caveau familial le lendemain matin et découvre avec stupeur l'absence du corps de Daniel, son cercueil étant vide. Je cours retrouver le Dr Whale à l'asile psychiatrique mais ne peut que constater avec effroi la pièce saccagée ainsi qu'un bras amputé, celui du médecin. Ce dernier est transporté à l'hôpital mais a eu le temps de me dévoiler qu'il a pu ramener Daniel à la vie mais qu'il n'est pas celui qu'il devait être. Heureuse de savoir mon fiancé en vie, je suis interrogée à l'hôpital par David. Je lui explique que le Dr Whale pratiquait quelque chose de plus puissant que la magie dans notre monde mais David n'en est pas convaincu. Il découvre alors que Daniel se dirige dangereusement vers les écuries, où il a laissé Henry s'occuper d'un cheval.

On accoure dans les écuries au moment où Daniel enserrait le cou de Henry. Il est sauvé par David, me laissant à la portée de Daniel. Cependant, David me repoussera afin de faire enfermer Daniel dans le box puis il me demandera d'utiliser de la magie afin de le stopper, ce que je refuse de faire. Je supplie David de me laisser lui parler une dernière fois. Je libère ensuite Daniel mais il ne me reconnaît pas et m'étrangle. Je parviens toutefois à lui dire que je l'aime, ce qui lui fait lâcher prise. Il reprend ses esprits et m'enlace avec beaucoup d'émotion. Cependant, je comprends très vite que, bien que Daniel soit en vie, son cœur et sa tête sont celui d'un autre, ce qui n'est pas compatible avec son corps, qui en souffre. Daniel me demande de mettre fin à sa vie, afin de lui prouver mon amour. Je refuse une première fois mais souffrant moi aussi de voir Daniel souffrir, je parviens à l'immobiliser alors qu'il tentait une nouvelle fois de me tuer. Je réduis son corps en cendres avant de lui dire que je l'aimais.

Je me rends ensuite au cabinet du Dr Hopper, les yeux rougis et lui confiera avoir usé de la magie puisque je n'en avait pas le choix. Le psychiatre me laisse entrer dans son cabinet.


Chapter 36-Henry entre en contact avec Aurore

Je suis appelée au chevet d'Henry pour remplacer momentanément David, devant partir sur une affaire urgente. Je suis auprès de lui lorsqu'il se réveille de son cauchemar. Je découvre une brûlure sur sa main, ce qui m'inquiète fortement. Je fais appel à M. Gold qui m'explique qu'il s'agit d'un effet secondaire du Charme du Sommeil mais qu'il est impossible d'en guérir. La seule chose qu'il puisse faire est de confier un collier magique à mon fils afin qu'il contrôle les événements et son voyage vers les ténèbres. Contrairement à son habitude, l'homme fait cadeau du collier à Henry. Je veille ensuite au chevet de mon fils pris de cauchemars. Ce dernier se réveille et me dévoile l'arrivée imminente de ma mère, que je croyais morte.

J'informe M. Gold du danger qui plane en ville si ma mère venait dans notre monde et utilise le chantage pour qu'il accepte de m'aider. Je dis qu'il pourrait arriver quelque chose à Belle si ma mère s'en prenait à moi. M. Gold me reproche de lui avoir menti en disant que ma mère était décédée, mais je lui dis qu'elle a su s'en sortir, l'ayant eu pour maître. Dans la boutique de M. Gold, j'amène une couverture à Henry afin qu'il s'endorme paisiblement et puisse mener à bien sa mission : informer Aurore du moyen pour vaincre Cora. J'apprends, tout comme David, que l'encre contenue dans la plume qui a piégé Rumplestiltskin quelques années plus tôt était ensorcelée. Quelques temps plus tard, une fois réveillée, je m'aperçois qu'Henry s'est gravement brûlé le bras dans son rêve. Je tente d'apaiser sa douleur avec de l'eau, mais M. Gold le guéris à l'aide de magie.


Chapter 37-David et le charme du sommeil

David me demande alors de créer le Charme du Sommeil afin de l'envoyer dans la pièce en flammes, ne souhaitant pas mettre en danger la vie de mon fils. Sous les yeux de Henry, je concocte une potion magique, dont je promets que c'est la dernière fois que je pratique de la magie. j'enduis ensuite l'aiguille du rouet de M. Gold du sort et regarde David se piquer le doigt puis plonger dans un profond sommeil. Quelques heures plus tard, je regarde avec Henry et Gold le corps sans vie de David, protégé par Henry. Je m'inquiète des conséquences et M. Gold se veut pessimiste.

Inquiète que David ne se réveille toujours pas du Charme du Sommeil, j'écoute M. Gold me prévenir du danger qui plane sur Storybrooke et de ma mère. Il me propose de sceller le portail qui lui permettra de revenir, persuadé que ma mère gagnera. Refusant une première fois pour le bien de mon fils, je me vois contrainte d'accepter pour prouver que je suis une bonne mère. J'explique à Henry que je souhaite aider Emma et Mary Margaret puis quitte les lieux.


Chapter 38-Le retour de Swan et sa mère

Quelques minutes plus tard, j'accompagne M. Gold dans les mines afin d'extraire la totalité de la poudre de diamants à l'aide de la baguette magique d'une fée décédée. Une fois ceci fait, on se rends dans la forêt, auprès d'un puits magique que M. Gold considère comme un portail. J'observe l'homme invoquer de sombres pouvoirs et bloquer le passage du portail avec un tourbillon et des éclairs verts. Peu après, Henry tente d'interrompre le processus et me supplie de lever le sort, persuadé qu'Emma et Mary Margaret vaincront Cora. Écoutant les supplications de mon fils, je lève le puissant sort sous le regard stupéfait de M. Gold. Choqué, Henry me regarde tomber au sol et pense que tout est perdu lorsqu'une main se présente sur le bord du puits : il s'agit d'Emma. En vie, elle me remercie de les avoir sauvées mais je lui retourne ses compliments en disant que c'est le moins que je puisse faire. Reprenant mon souffle, je rejoins le groupe auprès de David, qui se réveille grâce au baiser d'amour vrai de son épouse. Henry vient m'enlacer afin de me remercier mais je suis une nouvelle fois séparée d'Henry par Emma, qui l'emmène déjeuner. Et Monsieur Gold en profite de me féliciter ironiquement d'avoir rendu Henry a Emma, ce qui me fait beaucoup de peine.


Chapter 39-Accusée de meurtre

Quelques jours plus tard, je suis invitée par Emma à une fête organisée pour le retour de la jeune femme et de Mary Margaret. L'accueil que les habitants me réserve est froid, mais je tente tant bien que mal de me faire accepter des autres en leur offrant un plat fait maison. Me sentant toutefois exclue par les autres, je quitte le Café Mère-Grand mais suis rattrapée par Emma. Une discussion s'engage entre nous concernant la garde de Henry. Je m'énerve rapidement lorsqu'Emma doute de mes compétences maternelles mais me confond en excuses rapidement. j'apprends avec stupeur que le Dr Hopper a dévoilé à Emma que je venais en thérapie avec lui.

Le lendemain matin, je croise le Dr Hopper en promenade sur les quais avec Pongo. Je lui reproche de dévoiler des éléments intimes de nos entretiens mais nous sommes interrompus par Ruby. je renvoie sèchement la joggeuse et finit par dire que le psychiatre a de la chance que j'ai changée, avant de quitter les lieux. Le jour suivant, je suis convoquée au bureau du Shérif par Emma et David. Ces derniers m'apprennent la mort du psychiatre, Archie Hopper et je découvre que je suis la première suspectée de meurtre, Ruby disant m'avoir aperçue à son cabinet. Je tente de défendre mon innocence et Emma convainc ses parents de me laisser libre, persuadée que je n'y suis pour rien.

Après avoir découvert grâce à M. Gold et à un Attrape-rêves magique que j'ai assassiné Archie Hopper, Emma se rend à mon domicile. Pensant qu'elle vient me présenter des excuses, j'apprends que je suis écartée de mon fils Henry afin de ne pas lui causer de tort dans cette affaire de meurtre. Je stoppe une boule magique lancée par la Mère Supérieure afin de m'arrêter dans ma puissance magique, mais comprend très vite que je suis suspectée d'un meurtre que je n'ai pas commis et blesse Emma. Je quitte ensuite les lieux en me téléportant dans un nuage violet. Quelques heures plus tard, alors que je suis au volant de ma voiture, j'assiste, impuissante, à la peine de Henry lorsqu'il apprend d'Emma l'assassinat du Dr Hopper de mes mains. Je pleure longuement de la perte de mon fils, venu se réfugier dans les bras de sa mère biologique.  


Chapter 40-Mère et fille de nouveau réunies

Plusieurs jours plus tard, alors qu'Emma et sa famille connaissent mon innocence dans le meurtre déguisé du Dr Hopper, je me réfugie dans une pièce attenante au caveau familial afin de ruminer ma vengeance. Henry vient me rejoindre mais alors que je pensais avoir affaire à des retrouvailles émouvantes, je suis surprise de retrouver ma mère. De premier abord choquée, je suis ensuite touchée par les propos de ma mère, qui demande de lui pardonner ses erreurs de jeunesse. Cependant, je refuse ses excuses et souhaite l'emmener auprès d'Emma et sa famille afin de prouver mon innocence et récupérer Henry. Mais alors que je suis en voiture avec elle, celle-ci parvient à me convaincre de m'aider à récupérer Henry et je m'effondre dans les bras de ma mère, que je n'ai pas revue depuis près de vingt-huit ans.

Je me rends plus tard au domicile de Mary Margaret mais apprend le départ de mon fils, Emma et M. Gold pour New York. Nerveuse, je cache toutefois la présence de ma mère en ville. Après avoir établi un plan avec elle, je me rends à l'appel du Capitaine Crochet, ayant déposé une carte à l'effigie de la Reine de Cœur au sol. Je lui demande si David et Mary Margaret ont libéré le Géant retenu sur son navire avant de m'en réjouir. Je retrouve le Géant Anton et parvient à le convaincre à ingurgiter un champignon magique du Pays des Merveilles afin qu'il reprenne sa taille de géant. Je lui demande ensuite de tuer David et me délecte de sa transformation magique.

Le lendemain, je révèle la raison de ma peine à ma mère qui est le fait qu'Emma ait emmené mon fils Henry à New York en compagnie de M. Gold pour une péripétie inconnue. Elle tente de me rassurer mais m'explique, ainsi qu'à Crochet, qu'elle a l'intention de s'emparer de la dague magique de l'antiquaire afin de le contrôler. Je me rends alors à la chambre d'hôpital de Belle, amnésique, et après m'être assurée qu'elle s'est bien endormie grâce à un sortilège, fouille et trouve dans son sac un papier contenant des inscriptions chiffrées. Je me rends ensuite à la bibliothèque de la ville et ma mère découvre alors, à l'aide des références indiquées sur le papier de Belle, une carte vierge. Le Capitaine Crochet entreprend de la déchiffrer et y parvient, mais est immobilisé par ma mère qui s'enfuit avec moi, la carte révélant le lieu de la Dague dans ses mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

🍎

welcome to storybrooke

avatar


▲ Messages : 125
▲ Points : 2697
▲ Age IRL : 22
▲ En réalité, je suis : La Méchante Reine
▲ Logement : Manoir Mills
▲ Emploi / études : Adjointe au Maire

MessageSujet: Re: Regina Mills • Evil isn't born, it's made !   Ven 7 Aoû - 13:33

La suite...

Pour que chaque détails compte


Chapter 41-Mary Margaret tue ma mère

Je me rends dans la forêt de Storybrooke avec ma mère et creuse un trou, espérant y trouver la dague. Cependant, on ne trouve rien et énervée, je reproche à ma mère d'avoir mal interprété les signes de la carte mais elle me rassure quant à son objectif de vengeance. Quelques minutes plus tard, je retrouve Mary Margaret au Café Mère-Grand à la demande de cette dernière. Ma belle-fille me mets en garde contre les intentions de ma mère, qu'elle juge malsaines pour moi et me dit connaître notre plan pour retrouver la dague du Ténébreux. Je refuse de m'allier à Mary Margaret et de me tourner vers le bien, estimant que ma mère sait ce qui est le mieux pour moi mais je m'étais bien trompée.

Je retrouve ma mère et on se rends plus tard à la tour de l'horloge de la ville retrouver David et son épouse. Ceux-ci ont retrouvé la dague et j'obéis à ma mère en menaçant de tuer l'ancienne servante de Mary Margaret, Johanna. Parvenant à récupérer la dague des mains de la jeune femme, je disparaîs dans un nuage de fumée avec ma mère, après avoir tué Johanna. Dans mon bureau, je questionne ma mère sur sa relation avec la Reine Eva et comprend que mon ascension au pouvoir de Reine était orchestré depuis le début de ma jeunesse par Cora. Cette dernière rassure me rassure en me promettant qu'une fois M. Gold contrôlé par la dague, mon fils me reviendra définitivement.

Quelques heures plus tard, alors que le Jolly Roger accoste au port de Storybrooke avec M. Gold mourant, ma mère m'explique qu'elle doit finalement assassiner le Ténébreux puis s'emparer de ses pouvoirs, puisque le nom de Rumplestiltskin s'efface de la dague. Inquiète des conséquences que cela pourrait engendrer, je pense au fond de moi que Henry ne me pardonnera jamais mais ma mère prétend le contraire. On se rends à la boutique de M. Gold, où se sont réunis toute sa famille afin de le protéger. J'allie mes pouvoirs à ceux de ma mère pour franchir l'entrée du magasin et un duel s'engage entre nous ainsi que David, Emma et Neal. Je suis prise en otage par Emma, qui ordonne à Cora de choisir entre ma vie ou la dague du Ténébreux mais à ma grande surprise, Cora préfère récupérer la dague plutôt que moi. Je suis finalement blessée par Emma et ma mère sentant que quelque chose ne va pas en elle, m'ordonne de me rendre à mon caveau.

Arrivé au souterrain, je retrouve Mary Margaret et une discussion s'engage entre nous. Mary Margaret me persuade de replacer le cœur de ma mère afin que cette dernière puisse enfin m'aimer d'un amour vrai. Convaincue par les propos de ma belle-fille, je récupère le coffret contenant le cœur de ma mère et retourne à la boutique de M. Gold. Alors que ma mère est sur le point d'assassiner M. Gold avec la dague, je lui remets brutalement son cœur dans sa poitrine. J'assiste alors à une expression d'amour maternelle de ma mère, qui sourit et tend ses mains vers moi. Cependant, maman s'effondre dans mes bras et moi je reste là, ne comprenant pas ce qui se passe. J'assiste, impuissante, à la mort de ma mère et en larmes, je comprends que Mary Margaret a empoisonné le cœur de ma mère. Furieuse, je promets de me venger.


Chapter 42-Désir de vengeance...

Quelques heures plus tard, Regina enterre solennement sa mère, dans son caveau familial. Désespérée par cette perte, elle reçoit la visite de M. Gold, venu rendre hommage à la femme qu'il a aimée autrefois. Expliquant son souhait de vengeance contre Mary Margaret, M. Gold l'en dissuade, estimant qu'elle a beaucoup souffert toute ces années mais la jeune femme refuse cette issue. Regina insiste alors en disant à l'homme qu'elle souhaite la mort de sa belle-fille afin de récupérer son fils Henry.

Après le départ de M. Gold, Regina entreprend de fouiller les affaires de sa mère et retrouve un pendentif où sa photo est placée à côté de celle de sa mère, ce qui la rend nerveuse. Elle trouve plus tard un rouleau de parchemin dans une des robes de Cora et remercie sa mère pour ce sort. Dans la journée, Regina reçoit un appel de Greg Mendell, lui indiquant que Henry se trouve dans la forêt. Elle se rend près du puits à souhaits et tente de dissuader Henry d'y placer une bombe, estimant que cela le tuerait sur le coup. Elle tente ensuite d'expliquer sa peine à son fils, mais le garçon souhaite qu'elle détruise le sort du cœur vide, qui lui était destiné afin de lui prouver son amour maternel. Regina est donc contrainte de détruire le parchemin en le brûlant et regarde Henry repartir avec Emma, Neal et David. Peu de temps après, elle est surprise de recevoir la visite de Mary Margaret à son domicile. Cette dernière lui demande de mettre fin à sa vie de remords, mais Regina refuse, estimant que cela lui causerait du tort. Elle s'empare toutefois du cœur de la jeune femme mais découvre avec satisfaction que celui-ci se noircit. Se délectant de cette découverte, elle explique à sa belle-fille qu'elle ne la tuera pas, puisqu'elle le fait déjà elle-même et précise que son cœur noircira chaque jour jusqu'à devenir aussi noir que les ténèbres. Regina replace le cœur de Mary Margaret dans sa poitrine et lui intime l'ordre de partir.


Chapter 43-Le passé refait surface

Dans la semaine, je me présente à Greg Mendell au café comme le maire de la ville et lui souhaite la bienvenue tout en précisant qu'il me rappelle quelqu'un. Cependant, je m'avère incapable de m'en souvenir. Quelques temps après, je s'introduit dans la chambre d'hôtel de Greg Mendell et me dévoile, expliquant que je l'ai enfin reconnu comme étant le petit Owen Flynn, venu à Storybrooke vingt-huit ans plus tôt. Émue de le retrouver, je suis cependant repoussée par l'homme, surpris de me trouver inchangée. Il m'interroge sur son père, Kurt Flynn, mais je prétends qu'il a quitté la ville peu après sa fuite. Refusant de me croire, Greg promets de le retrouver malgré mon insistance à être innocente dans cette affaire.

Quelques jours plus tard, je rejoins M. Gold sur les quais de Storybrooke alors qu'Henry joue avec Neal. J'apprends avec stupeur que l'antiquaire est le grand-père paternel de Henry et lui reproche d'avoir tout manigancé depuis des années, ce que réfute toutefois l'homme de cette coïncidence du destin. Je lui explique qu'il ne sera jamais le bienvenu dans la famille d'Emma, certaine que les ténèbres qui hantent son cœur le pousseront toujours à choisir le côté sombre. Je rends ensuite visite à Belle à l'hôpital et l'ensorcelle grâce à une boite d'allumettes afin qu'elle devienne maudite. Je reçois la visite de M. Gold dans mon bureau, alors que ce dernier se doute de ce que j'ai fait à Belle. Je me défend, estimant qu'il s'agit d'un des effets néfastes de la Malédiction et ricane lorsque l'antiquaire me promets de me tuer. Quelques heures plus tard, je viens trouver Emma sur les quais de la ville et lui reproche de ne pas m'avoir informée plus tôt de la présence de Neal. Vexée d'être mise à l'écart par la jeune femme qui refuse de me révéler ce qu'elle me cache, je lui promets de le découvrir bien vite.

Le soir venu, j'épie l'arrivée de Mary Margaret, David et des Sept Nains au Café Mère-Grand et à leur départ, illumine la route d'une lueur jaune, révélant des traces de pneus. Je suit les traces et parvient à un champ vite mais comprend vite qu'un sort y est lancé et le lève. Je découvre avec stupeur une immense plantation de haricots magiques. J'y mets le feu quelques instants plus tard non sans avoir recueilli un haricot. Me transformant en pêcheur, j'écoute les propos de David et Mary Margaret qui pensent pouvoir accepter de m'amener au Royaume enchanté, mais en m'enfermant dans la cellule de Rumplestiltskin. Refusant cette idée, je quitte les quais en reprenant mon apparence normale.

Le lendemain, je retrouve mon fils surpris de me revoir lui expliquant qu'il existe une possibilité de revenir dans mon monde grâce au haricot magique, afin de repartir de zéro. Je révèle au garçon posséder un détonateur qui rasera Storybrooke ainsi que tous les habitants de la ville. Choqué, Henry m'accuse d'être mauvaise. Comprenant que Henry n'acceptera jamais cette issue, je lui fait oublier ses souvenirs grâce à mon livre de sorts et reprend la conversation où elle avait commencée, en amenant Henry vers les perchoirs à oiseaux. Plus tard, je reçois la visite de Crochet, revenu de New York alors que j'observe mon propre plan de haricot magique. Je lui révèle la mort de ma mère, Cora mais apprend qu'elle fut une très bonne amie pour Crochet. Ce dernier me  demande de le protéger de Tamara et Greg, afin de quitter tous deux la ville. Je lui promets alors de détruire Storybrooke, ainsi que Gold.


Chapter 44-Retenue prisonnière...

On se rends à la bibliothèque de la ville afin de prendre un ascenseur qui nous mène au sous-sol. Découvrant que Crochet possède un bracelet en peau de vache appartenant à ma mère, j'exige de lui qu'il me le rende. Je piège ensuite Crochet en le poussant dans un ravin pour servir de distraction à la nouvelle forme de Maléfique alors que je retrouve le détonateur. Ce dernier est caché dans le cercueil de Blanche-Neige. Remontant à la surface, je suis surprise d'y trouver Crochet, étant censé rester dans le souterrain et ne jamais en sortir. Je découvre avoir été piégée par Tamara et Greg et ne plus pouvoir utiliser ma magie, le bracelet de ma mère ayant été ensorcelé par la « science ». Je panique alors et tente de m'en défaire mais Greg me rétorque que cela est impossible et que dès lors, il fera tout pour me faire avouer l'emplacement de son père. Tamara m'enfile ensuite un sac sur la tête afin de me capturer.

Emmenée par les deux amants dans un entrepôt de sardines à la bordure de la ville, je suis attachée à une table. Le Capitaine Crochet, penché au-dessus de moi reçois comme conseils de ne pas s'allier à Greg et Tamara mais il refuse, estimant avoir été trahi. Greg arrive avec une machine et promet de me faire souffrir afin que je lui révèle l'emplacement de son père. Il place des électrodes sur ma tête et chacun de mes membres mais refusant de lui répondre, je reçoit une première décharge électrique.


Chapter 45-Sauvée de justesse

Après plusieurs décharges, ne parlant toujours pas, j'apprends qu'Emma et Neal m'ont retrouvée et s'approchent du lieu. Prenant la fuite, Tamara demande à Greg de terminer « l'affaire ». Je reçois une décharge plus forte que les autres, ce qui me fait hurler de douleur puis révèle, dans un sourire, avoir assassiné Kurt Flynn à la minute où Greg s'est enfui. Je lui dis ensuite avoir enterré son corps sur le lieu de leur campement. Furieux, Greg m'envoie des décharges maximales avant de fuir, retrouvé par David. Évanouie, je suis rapidement secourue par Mary Margaret puis ramenée à son domicile. Quelques heures plus tard, je suis rétablie par la Mère Supérieure puis soignée par Mary Margaret. Surprise d'apprendre qu'elle m'a sauvée, je fais face aux reproches de David d'avoir pris avec moi quelques haricots magiques. Je me défends, leur rétorquant qu'ils avaient de toute façon prévu de quitter Storybrooke sans moi. Je leur révèle par la même occasion l'existence d'un dangereux détonateur capable de raser la ville entière et ses habitants. J'explique au couple également que je ne peux plus le contrôler, l'objet étant en possession de Greg et Tamara.

Je me lève du lit de ma belle-fille quelques instants plus tard. L'appartement est vide, Mary Margaret et sa famille étant partis à la recherche de M. Gold et Henry pour leur annoncer la disparition de Neal. Je porte la main à mon cou endolori lorsque ces derniers reviennent avec le garçon. Henry court vers moi pour m'enlacer, ce qui nous réjouit mais une secousse nous interrompt. J'explique à l'assemblée, incrédule, qu'il s'agit du premier signe du déclenchement du détonateur du Sort noir. Je précise également que nous sommes tous condamnés à mourir dans la destruction, sauf Henry, seule personne à être née dans ce monde. Une dispute éclate entre Emma et moi, cette dernière m'accusant d'être à l'origine de leurs destins puisque je prétends ne pas pouvoir arrêter Greg et Tamara. Cependant Henry refuse cette accusation et estime que nous devons tous nous reprendre pour les arrêter. Le Capitaine Crochet nous rejoins et je leur explique finalement que j'ai la possibilité de stopper la progression du détonateur en me rendant là où le déclenchement a eu lieu : dans les mines. Alors qu'on se préparent à partir, je retiens  Henry et lui confie tout mon amour maternel en m'excusant de ne pas avoir été la personne que le garçon aurait voulu avoir. Je promets de ne pas le laisser seul et l'enlace sous les regards attendris d'Emma et de Crochet.


Chapter 46-Quand Swan mêle ses pouvoirs aux miens

Quelques instants plus tard, alors qu'Emma me mène dans les mines, je confirme la présence de magie, la ressentant au plus profond de moi. J'explique à Emma qu'une fois le diamant noir consumé, la destruction de la ville sera définitive et me mets autour de l'objet qui flotte brillamment dans l'air. Cependant elle comprends bien vite que je compte sacrifier ma vie, estimant impossible de retenir la puissance de l'objet et tente de m'en dissuader. J'explique à Emma souhaiter mourir en « tant que Regina », ayant toujours été considérée comme la « Méchante Reine » par les habitants de la ville, même par mon propre fils. Emma quitte les lieux, résignée tandis que j'appose mes mains autour du diamant noir. Ce dernier brille de couleur bleue vive et des éclairs entrent en contact avec mes paumes, sans qu'Emma ne puisse rien faire. Une larme coule sur ma joue avant que je ne concentre mes pouvoirs sur le détonateur. Dans les minutes qui suivent le départ d'Emma, je concentre toutes mes forces magiques pour retenir la progression fulgurante du diamant, qui ne cesse de briller de plus en plus. Cependant, je ne cache pas la surprise et la colère qui s'emparent de moi lorsque je vois arriver Henry avec Emma, Mary Margaret et David dans les mines. Furieuse contre Henry, j'écoute ce dernier me féliciter pour le sacrifice dont je fais preuve, mais il m'avoue qu'ils ont la possibilité d'ouvrir un portail à l'aide d'un haricot magique afin de se débarrasser du détonateur. Je refuse, mais Emma découvre la disparition du haricot magique, laissant sous-entendre une mort très proche pour tout le monde, ayant tous échoués. Tremblant de plus en plus, j'explique, sous le regard effaré d'Emma, que je ne pourrais pas tenir longtemps, mes forces m'abandonnant peu à peu. Cette dernière s'agrippe à ses parents mais je vois mon fils s'approcher de moi et m'enlacer alors que je tente de prononcer des paroles de pardon.

Peu après, je me vois proposer l'aide magique d'Emma pour tenter une dernière fois d'éteindre le pouvoir du détonateur et finalement, je fini par accepter. Emma parvient à aspirer le pouvoir du diamant, ce qui laisse entrevoir un sourire sur mes lèvres avant qu'on ne soit projetées au loin dans la caverne par l'explosion du diamant. L'objet retombe au sol, noir et vidé de toute magie. Je me relève, m'empare du diamant et confirme avec joie sa désactivation auprès du reste de ma famille. Cependant, on constate la disparition d'Henry, son sac déchiré étant au sol. Je sors des mines avec les parents d'Emma et on se dirige vers le port de la ville mais nous arrivons à temps pour apercevoir Henry sauter dans un portail magique à l'eau avec ses ravisseurs, Greg et Tamara. M. Gold et Belle nous rejoigne mais alors que ce dernier explique qu'ils n'ont pas la possibilité de retrouver le garçon sans portail magique, je prétends ne pas le croire, résolue à trouver une solution. C'est alors que Belle aperçoit le navire du Capitaine Crochet revenir au port. À son arrivée, je le presse de repartir à la recherche de mon fils. Je monte sur le ponton du navire en compagnie d'Emma, de ses parents et de M. Gold. Sous mon regard, l'antiquaire fait apparaître un cadeau de Cora, un globe magique. Je l'observe déposer une goutte de son sang sur le mappemonde puis demande où se trouve Henry, ce à quoi répond le Capitaine Crochet qu'il se trouve au Pays Imaginaire. Quelques minutes plus tard, alors que Crochet lance le dernier haricot magique à la mer, je tente tant bien que mal de m'accrocher aux cordages afin de ne pas tomber à l'eau. J'écoute M. Gold expliquer que l'employeur de Greg et Tamara est une personne très crainte du monde magique, même de lui-même, Rumplestiltskin. Le navire sombre ensuite dans le tourbillon magique.


Chapter 47-La deuxième étoile à droite...

Arrivé sur la mer sombre du Pays Imaginaire, l'équipage du Capitaine Crochet observe avec méfiance l'île au loin. Alors qu'on se repose un peu, je fais remarquer au pirate qu'il ralentit l'allure mais ce dernier se justifie comme élaborant une stratégie d'approche plus surprenante. C'est avec tristesse que je déclare au pirate avoir entendu Greg me confier, lors de sa séquestration que les « méchants » comme nous deux n'auront jamais de fin heureuse, ce qui laisse Crochet pensif. Je reste à ses côtés, regardant l'île au loin. Plus tard, je suis sur le pont lorsqu'un banc de sirènes furieuses vient frapper les côtés du navire. Regardant les autres personnes s'affairer à repousser les assaillantes, j'entreprends de lancer plusieurs boules de feu à la mer afin de les chasser tandis que Mary Margaret et Emma parviennent à en capturer une parmi leurs filets. Devant leurs efforts pour les ramener sur le ponton, je téléporte la sirène qui atterrit au milieu du navire. Je souhaite la prendre en otage et user de la torture pour la faire parler sur les raisons de l'attaque. L'océan faisant de plus en plus rage, les membres du navire se disputent le devenir de la sirène qui s'est emparée d'un coquillage et attire la tempête vers eux. Poussé à bout, David saisit une épée et la place sous la gorge de la créature, encouragé par moi, avant de finalement renoncer. Je souhaite tuer la créature marine mais David et son épouse s'y opposent, ce qui m'exaspère. Je finis par transformer la sirène en statue de bois mais une énorme vague arrive droit vers nous, pour une fois, j'aurais dû les écouter...


Chapter 48-La tempête du Jolly Roger

Exaspérée que je fasse usage de la magie quand cela n'est pas nécessaire, Mary Margaret rouspète et m'ordonne de ramener la sirène à son état normal. Je refuse et la traite de princesse naïve, car elle sait que la créature ne les aurait jamais aidés en échange de « bisous arc-en-ciels et d'autocollants de licornes », ce à quoi ladite princesse préfère répondre par un violent coup de poing sur mon visage. Je riposte de même et on s'affronte en se tirant les cheveux et en hurlant telles deux gamines, n'entendant même pas Swan nous dire de nous stopper vu que ce n'est pas la sirène qui a crée la tempête mais bien nous. Finalement, elle saute à la mer et je me sens totalement impuissante devant son acte car je ne peux pas la remonter sur le pont avec la magie vu que la mer est trop agitée et que je n'ai pas envie de la retrouver en morceaux. Finalement, on réussis à remonter Emma sur le pont et cette dernière, totalement trempée reprends ses esprits dans les bras de ses parents et la tempête se stoppe et l'on comprends finalement que tout venait en fait de nous.


Chapter 49-Les choses sérieuses commencent

On débarque peu après sur une rive de l'île et Emma tient à mettre les choses au point en s'autoproclamant leader et promettant d'éliminer chaque personne se mettant sur son chemin pour retrouver Henry. Surprise, je lui demande si on doit être amis entre nous pour y arriver, mais Emma réfute, précisant qu'on doit croire en chacun de nous et pas forcément en la magie. Alors que je parcours la Jungle Noire avec Emma, Mary Margaret, David et Crochet, ce dernier nous assure qu'arrivés au bout du plus haut sommet de l'île, on pourra observer le repaire de Peter Pan. Inquiète et impatiente de retrouver mon fils, je préconise de tous nous téléporter au campement de Pan mais le pirate refuse, estimant cela dangereux. Peu après, on arrive à apercevoir le repaire de Pan mais alors que Crochet nous propose de nous installer quelques temps, je m'en inquiète, tout comme Emma, ne voulant pas perdre de vue l'emplacement où Pan retient Henry. Tard dans la nuit, alors que je dors à même le sol d'un campement de fortune installé par le groupe, je suis réveillée par Emma. Cette dernière a fait la rencontre de Pan qui lui a confié une carte vierge destinée à retrouver Henry. Je me méfie des intentions du maléfique adolescent et, énervée qu'Emma fixe la carte sans rien faire, tente de m'en emparer mais la jeune femme refuse. Je me dis prête à prendre le risque de détruire la carte en faisant usage de ma magie, qualifiée de « maladroite » par ma belle-fille, mais Emma refuse, souhaitant écouter les ordres de Pan.

Attendant désespérément qu'Emma active la carte magique, je l'écoute prononcer des événements importants de sa vie, pensant que cela activerait la carte mais rien ne se passe, malgré mon encouragement et celui de ses parents à prononcer le mot « Sauveuse ». N'en pouvant plus d'attendre, je m'empare du parchemin et use d'un charme de localisation qui fait voler la carte en l'air, qui se dirige vers la Jungle Noire. Ravie de mon idée, je laisse Emma passer devant nous. Après quelques minutes de marche, on s'arrête puisque le parchemin n'avance plus. Je demande au groupe s'ils sentent la présence de Pan, que Crochet décrit comme un « démon sanguinaire » malgré son apparence d'enfant. Ne trouvant personne, Mary Margaret accuse mon sort d'avoir échoué, que je réfute. Cependant, on pense trouver Henry mais il se révèle qu'il s'agit de Pan, grimé avec les habits de mon fils. Pan reproche à Emma d'avoir brisé ses règles en utilisant ma magie et des Enfants Perdus surgissent des fourrés, nous menaçant de leurs flèches enduites d'ombre mortelle.

On se met en rond, se protégeant les uns et les autres. Je montre mes poings levés, parée à faire usage de la magie et l'affrontement débute. Je parviens à faire chuter quelques adolescents en leur envoyant une onde magique au sol. Peu après, un sifflement retentit, émanant de Pan qui intime à son groupe de se retirer. Il précise qu'Emma doit cesser de nier qui elle est et se retire dans la jungle. Peu de temps après, Emma m'annonce qu'elle refuse que j'use de la magie encore une fois, non mais franchement, sans magie, à quoi je sers moi ? Pas à grand chose je dirais... De retour à notre campement, je laisse Emma et ses parents seuls pour me consacrer à mes affaires lorsque, quelques minutes plus tard, Emma me dévoile la carte de Pan activée avec un point rouge indiquant l'emplacement de notre fils. Crochet examine le parchemin et propose au groupe de traverser la jungle afin de rejoindre le campement de Pan, au Nord de l'île. Je me retrouve en désaccord avec le groupe mais Emma me conseille de poursuivre seule, ce dont je refuse et je m'éloigne du groupe, à contrecœur.

Mais Pan n'est pas idiot, il change sans cesse son campement de place, il joue avec nous tel de simple pions sur un échiquier géant. Enfin bref, arrivée en milieu de la jungle, je demande à Emma si le repère de Pan est encore loin et elle me réponds négativement. La chaleur augmente, prenant un mouchoir pour m'essuyer le front, je ne fais pas attention et le fait tomber au sol avant qu'il ne soit ramasser par une jeune femme qui en profite pour nous suivre. Lorsque j'apprends ce que prévois les autres, qui est de retrouver une certaine fée que j'ai connu il y a longtemps, je m'assieds sur un tronc d'arbre et regarde Emma revenir vers moi. Lui expliquant que j'ai une histoire compliquée avec la Fée Clochette, je la laisse aller avec les autres tandis que je reste assise, les attendant sagement si je puis dire. Avant qu'elle ne reparte, je tente de rallier Emma à ma magie en lui disant qu'à deux, on peut sauver Henry mais elle n'a apparemment pas envie d'en entendre parler, sur les nerfs, je lui lance qu'elle n'aurais pas dû écouter son petit ami, ce qui vexe Emma et choque Mary Margaret. Me rendant compte de la connerie que je venais de faire, je m'excuse la seconde d'après et le groupe poursuit son chemin tandis que j'attends là, toute seule... Lorsqu'Emma me dit qu'ils reviendront me chercher, je refuse sa demande car pensant uniquement que Clo' ne voudra pas les aider si elle me voit sur l'île.

Peu après le départ d'Emma, je me lève et demande, à voix haute, à ce qu'on en finissent et regarde Clochette surgir des fourrées. Choquée de son apparence triste et négligée, j'apprends de Clochette qu'elle me promet de faire échouer ma mission. L'ancienne fée souffle alors subitement une poussière sur mon visage avant que je ne m'effondre au sol. Quelques minutes plus tard, je me réveille au fond d'une grotte éclairée par un feu, menottée aux mains. Je comprends que Clochette m'a lancé de la simple poudre de pavot, vu qu'elle est dépourvue de ses pouvoirs de fée. J'apprends également que Clochette me sait à la recherche d'Henry. Me libérant magiquement, je me retrouve à la merci d'une flèche empoisonnée que me tend Clochette à la base de mon cou. Lorsque je lui demande comment la jeune femme en est arrivée là, elle me répond qu'elle a tout simplement rencontré la Méchante Reine.

Alors que Clochette montre son envie de me tuer, je décide de m'arracher moi même le coeur qui se découvre être noir comme le charbon et le tends à Clo' avant de lui dire de me montrer ce qu'elle sait faire et d'écraser mon coeur dans sa main. Je murmure à la fée de me montrer ce dont elle est capable et cette dernière accepte avec plaisir, encore furieuse contre moi du mensonge que je lui avais énoncé des années plus tôt, ce qui l'a poussée à perdre ses ailes de fée. Alors qu'elle me demande si le bonheur qu'elle comptait m'apporter était un malheur, je le confirme car explique avoir été très affectée par la perte de Daniel, ce qui m'a empêchée d'admettre que je pouvais refaire ma vie. Lorsque je dis avoir choisi la vengeance à l'espoir en assassinant mon époux et en poursuivant ma belle-fille, j'explique que Clochette tient dans ses mains le résultat final : un cœur sombre et dur. Touchée par mes propos qui lui parle de l'amour que je porte à mon unique fils, Clochette décide de ne pas me tuer mais refuse toujours de m'aider, estimant que Pan a sûrement tué Henry.

Plus tard, Emma parvient à retrouver Clochette mais est surprise par ma présence à ses côtés. J'écoute le groupe proposer des solutions à l'ancienne fée afin d'éviter qu'elle ne soit condamnée à mort par Pan si celui-ci venait à découvrir sa complicité avec nous. On pars ensuite en direction de notre campement. Là-bas, on se repose et je suis accolée à un arbre avant d'être rejointe par Clochette. Apprenant que je ne suis pas revenue plus tard retrouver l'homme désigné des décennies plus tôt comme étant l'amour de ma vie, Clochette me traite d'égoïste, estimant que je n'ai pas seulement gâché ma vie, mais aussi celui de l'homme, ce qui me laisse bouche bée. Le lendemain matin, j'écoute mes coéquipiers discuter de la manière dont ils comptent s'introduire au campement de Pan, à l'aide de la Fée Clochette. Cette dernière, apprenant que nous n'avons pas de porte de sortie pour quitter l'île, refuse de nous aider jusqu'à ce qu'on résolve ce problème. J'accompagne le groupe à la recherche de l'ancienne grotte qui abritait Neal lorsqu'il était Baelfire.

On parviens à l'endroit retrouvé par Crochet et on tente de trouver des indices donnés par Baelfire, qui est la seule personne à avoir réussi à quitter le Pays Imaginaire par le passé. Alors qu'elle fait l'inventaire des outils présents dans la grotte avec Mary Margaret et David, Emma découvre l'existence d'une noix de coco brisée qui l'intrigue. Je m'en moque, pensant qu'on a rien à faire d'une passoire à pâtes dont se serait servie Neal. Je découvre, bouche bée, qu'il s'agit d'une carte stellaire qui, une fois une bougie allumée et la noix fermée, laisse entrevoir des points sur le plafond de la grotte. J'apprends avec déception que Crochet n'est pas capable d'interpréter la carte stellaire, Neal en ayant gardé le secret, comme il le lui avait appris.

Alors qu'on tente de trouver autre chose, Emma trouve des inscriptions sur un mur, qui est le décompte des jours passés par Baelfire sur l'île. Je lui demande plus d'explications et apprend qu'Emma en faisait de même dans sa jeunesse passée dans de nombreuses familles d'accueil et avoir perdu espoir à chaque fois. La jeune femme souhaite que Henry ne perde pas espoir en nous et veut lui envoyer un message. J'ironise en précisant qu'il n'existe pas de poste sur l'île mais Mary Margaret estime avoir une idée et me demande ainsi qu'au reste du groupe de la suivre en dehors de la grotte. Nous retournons à notre campement et je les aide à préparer un piège, ce qui rend Crochet sceptique. J'apprends plus tard que ce dernier part avec David à la recherche d'un sextant magique qui nous permettra de déchiffrer la carte de Neal afin de quitter l'île. Quelques minutes plus tard, je suis seule avec Emma et Mary Margaret dans la forêt dans l'attente que notre piège fonctionne. Peu après, on voit arriver un Enfant Perdu prénommé Devin et j'assiste à sa capture. Je me veux conciliante et lui propose une barre chocolatée que j'ai fait apparaître par magie afin d'avoir des informations sur mon fils mais le garçon la jette au loin dans la jungle. Vexée de ce geste, j'apprends du garçon que Henry l'a blessé au visage et non Pan, comme l'a cru Emma, ce qui nous laisse désemparées.

On attache Devin à un arbre et alors qu'on discute du sort qu'on lui réserve, je souhaite m'approcher de lui mais ma belle-fille refuse, comprenant que je  souhaite utiliser la magie. J'explique vouloir extraire le cœur du garçon de sa poitrine afin de le contrôler mais Mary Margaret refuse d'en arriver là, précisant qu'il existe d'autres moyens de parvenir à Henry, ce dont je doute fortement. Je demande alors l'avis d'Emma qui approuve mes propos, en ajoutant qu'on doit « parler à notre fils ». Emma sait ma méthode brutale mais empêche sa mère d'agir et m'ordonne de m'occuper du garçon et tourne le dos à la scène. Satisfaite, je remonte ma manche sur son bras et arrache l'organe de Devin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

🍎

welcome to storybrooke

avatar


▲ Messages : 125
▲ Points : 2697
▲ Age IRL : 22
▲ En réalité, je suis : La Méchante Reine
▲ Logement : Manoir Mills
▲ Emploi / études : Adjointe au Maire

MessageSujet: Re: Regina Mills • Evil isn't born, it's made !   Ven 7 Aoû - 13:34

Suite...

L'histoire est longue...


Chapter 50-Premières nouvelles de mon fils

Peu après, je m'approche d'Emma et de sa mère, leur confirmant que je me suis occupée de Devin mais précise que je lui enverrais bien plus qu'un simple message à transmettre à Henry. Je confie la moitié d'un miroir à Devin et en garde l'autre puis explique qu'on pourra voir Henry. Plus tard, je parle à travers le cœur de Devin, afin d'expliquer à Henry qu'on est présentes sur l'île pour le sauver. Je reviens vers Emma qui aperçoit Henry dans le miroir et on souris de ces retrouvailles visuelles. Cependant, Henry est troublé et voit arriver Pan vers lui. J'ai le temps de préciser qu'Emma et moi l'aimons de tout notre cœur. Je retourne au campement et alors que Mary Margaret reproche à sa fille d'avoir cédé dans la magie noire, j'interviens et estime avoir poussé Emma à faire ce choix et m'en excuse. Je dis souhaiter une famille heureuse lorsqu'on entends du bruit. je déploie des boules de feu pour me défendre mais il s'agit de Crochet et David qui reviennent avec nous. Je regarde ce dernier embrasser son épouse de façon langoureuse et m'en détourne, une grimace de dégoût sur le visage, avant de déclarer que je ne serais pas contre le fait de lancer un nouveau Charme du Sommeil au couple. Je refuse de fêter l'héroïsme de Crochet en refusant la bouteille de rhum tendue par ma belle-fille et m'éloigne du groupe.


Chapter 51-Swan apprends la magie et je retrouve Gold

Dans la soirée, je tente de faire comprendre à Emma, qui tente d'allumer le feu de camp par la magie, que cela est difficile et qu'elle doit se concentrer plus que ça. Exaspérée par le fait qu'elle refuse d'utiliser la magie noire et de se mettre en colère, je la provoque. Vexée, Emma me traite de « monstre » mais je lui fais remarquer avec ironie que cela sent la fumée et montre le feu de camp allumé à Emma, stupéfaite. J'apprends ensuite que Neal est en vie et se trouve sur l'île, et que le groupe compte partir à sa recherche. Peu confiante, je refuse de les suivre et préfère continuer à chercher Henry précisant à tous que je m'en sortirais seule Je sème le doute chez Emma quant à la survie de son ancien petit-ami. Je pars dans la jungle et retrouve M. Gold, alors en train de discuter avec Belle. Persuadée qu'il s'agit d'une manipulation, j'étrangle la jeune femme sous le regard terrifié de mon ancien maître qui me supplie d'arrêter. Peu après, Belle s'effondre au sol et se transforme en l'Ombre de Pan, révélant la supercherie. Vexé d'avoir été naïf, M. Gold refuse de se justifier mais je souhaite qu'il m'aide dans ma quête. L'homme me révèle le final de la prophétie mais je refuse de l'admettre puis apprend que le seul objet capable de neutraliser Pan tout en gardant Gold en vie se trouve dans sa boutique d'antiquités à Storybrooke.

Puisqu'il nous manque un moyen de nous rendre à Storybrooke, j'emmène M. Gold au bord d'un rivage de l'île et je souffle dans un coquillage. Alors que l'homme pense que je veux faire appel à une seiche, une sirène nous apparaît. Prénommée Ariel, cette sirène n'inspire pas confiance à M. Gold pour leur réputation de menteuses, mais je lui affirme le contraire. Je lui rends sa voix, perdue il y a des années puis lui offre un bracelet magique capable de lui donner des jambes. J'ajoute également que là où Gold et moi comptons l'envoyer, se trouve son Prince Éric. J'observe M. Gold donner des directives à Ariel et lui confier un coquillage ensorcelé pour transmettre un message à Belle. Lorsque la sirène me demande comment elle trouvera Éric, je préfère qu'elle réussisse sa mission avant de le lui dire. Je lui promets toutefois de tenir parole et précise que le bracelet donnera des jambes à la sirène pendant 24h. Ariel n'a d'autre choix que de me faire confiance et quitte les lieux en plongeant dans la mer. Une fois dans la Jungle Noire, je me réjouis de m'allier à mon ancien maître, estimant qu'on forme une meilleure équipe que celle de la famille Charming avec qui je suis restée une semaine. Cependant, j'apprends de M. Gold que Neal est bel et bien en vie mais reste dubitative quant à leur séparation d'il y a des années, ce dont ne veut pas répondre l'homme. Je décèle dans ses propos qu'il ne me dis pas toute la vérité mais continue ma route.

Peu après, on s'extirpe des fourrées lorsqu'on est accueillis par les diverses armes du groupe mené par Emma, qui ne s'attendait pas à nous voir ensembles. Devant leurs mines intriguées, je leur présente leur atout pour vaincre Pan : la Boite de Pandore. Toutefois, Neal révèle au groupe que son père ne doit pas approcher Henry, et révèle la prophétie qui l'incite à tuer le garçon pour rester en vie. Effarée, je comprends le silence dont il a fait preuve plus tôt et me dis écœurée, tandis que les autres personnes bandent leur arc ou dégainent leurs épées en direction du Ténébreux. Je suis le groupe vers le campement de Pan et me dissimule derrière des feuillages. Alors que Neal interdit à son père d'utiliser sa magie, ce dernier me demande ironiquement si je me souviens du sort à lancer pour endormir les Enfants Perdus qui montent la garde du campement. Après un regard noir lancé, je parviens à endormir le campement, laissant la voie libre à Emma et sa famille. Rassemblés autour de Wendy, qui a été retrouvée dans une cage par Neal, je l'écoute révéler les intentions de Pan concernant mon fils. Plus tard, Emma réorganise le groupe afin de partir chercher Pan et Henry, qui sont allés au Rocher du Crâne.

Gold, Neal, Emma et moi arrivons donc à notre tour au Rocher du Crâne. Cependant, Emma chute lorsqu'elle tente de traverser la protection qu'a mise en place Pan. Je lance une boule de feu afin de la briser mais manque de tous nous brûler. Surprise de la violence du choc, j'écoute M. Gold lui dire que la magie de Pan est trop puissante pour moi mais l'homme parvient à traverser la protection. Il explique, face à nos yeux incrédules, qu'il ne possède pas d'ombre, lui facilitant la tâche. Alors qu'il demande à Neal de lui confier la Boite de Pandore, celui-ci hésite mais je la lui prends des mains et le donne à Gold, en le menaçant des pires maux s'il échoue à sauver mon fils. Peu impressionné, Gold me remercie tout de même, puis gravit les marches jusqu'au sommet. Emma me propose ensuite d'enlever sa propre ombre, mais j'ignore comment m'y prendre mais préfère agir autrement. Je demande à Emma de me suivre dans mes mouvements, ayant besoin de sa magie pour couvrir l'éclat de la Lune. De ce fait, on n'aura plus d'ombre et nous pourrons gravir les marches nous menant à notre fils. Peu après, sous les yeux surpris de Neal, la Lune se couvre et on pénètre dans le « cerveau » du Crâne. On surprends Henry avec son propre cœur, se préparant à le confier à Pan. On tente de le convaincre que tout ce que lui a dit Pan n'est que mensonges mais, déterminé, Henry refuse de nous croire et finit par placer son organe dans la poitrine de Pan. Suite à ce geste, un explosion ainsi qu'une énergie se propage sur l'île nous faisant chuter au sol, ainsi qu'Henry. Pan s'élève dans les airs, comme secoué de spasmes.


Chapter 52-L'arbre aux regrets

Après le départ de Pan avec la Boite de Pandore, je lance un sort de conservation sur Henry, le temps de retrouver son cœur. Je reproche à Neal d'être inutile, étant incapable de dire à quel endroit retrouver Pan. Je pense aussi qu'Emma n'éprouve rien de voir son fils mourant, ayant encore une famille qui l'aime tandis que je n'ai que mon fils. Après que la jeune femme m'ait rassurée sur ses sentiments, j'estime que Pan peut être tué puisque Emma lui a entaillé le bras peu de temps avant. On reviens au campement de Pan avec Henry, où Crochet, David et son épouse ont pu emprisonner les Enfants Perdus. Excédée par la lenteur des décisions prises par le groupe, je me dirige vers Félix et le menace de mort s'il ne parle pas mais le bras droit de Pan précise que ce dernier n'échoue jamais. Emma m'empêche d'arracher le cœur de Felix, préférant convaincre les autres adolescents d'une vie meilleure en échange de la cachette de leur chef.

Peu après, les adolescents parviennent à dévoiler l'emplacement de Pan et je m'y rends, accompagnée d'Emma et de Mary Margaret. Cette dernière trouve, auprès de l'arbre désigné, la Boite de Pandore mais je la mets en garde contre un piège, qui se révèle être un stratagème de Pan. Nous sommes piégées par de la liane qui nous maintient autour de l'arbre. Pan se montre et se moque de notre naïveté tout en laissant sous-entendre qu'il n'a pas l'âge de son corps. Interloquée, j'apprends avec stupéfaction qu'il s'agit du père de Rumplestiltskin mais refuse d'exprimer des regrets quant à mon rôle de mère, contrairement à Emma et Mary Margaret. En refusant cela, je parviens à nous libérer de la liane. Je m'empare du cœur de Henry à travers la poitrine de Pan, qui s'effondre au sol puis reprend ainsi la Boite de Pandore déclarant qu'on va sauver Henry.


Chapter 53-Henry est de retour

J'accours sur le ponton du Jolly Roger et remet le cœur de Henry à sa place avant de patienter de longues secondes, pendant lesquelles il ne se passe rien. Il finit par respirer brutalement et je l'enlace, tout comme Emma, soulagée. Je l'accompagne dans la Cabine du Capitaine Crochet puis lance un sort de protection au niveau de sa poitrine afin de protéger son organe d'une future attaque de Pan. J'appelle Henry par son surnom, « Petit Prince », avant de l'embrasser et de le laisser se reposer. Quelques minutes plus tard, je reviens voir mon fils en panique, après qu'il a échappé à une attaque de Pan grâce à l'intervention de M. Gold. Ce dernier me félicite d'avoir bien élevé Henry, ce qui me rassure. Après m'être assurée que Henry se portait bien, je me rends sur le ponton du navire où l'équipage improvisé se prépare à décoller. Me tenant prête, je lance toute ma magie vers l'Ombre de Pan, libéré par Neal afin de la coller à une des voiles du navire, qui décolle peu après de l'eau. Plus tard, Clochette me rejoint et plaisante au sujet de l'amour que peut avoir une « Méchante Reine » avec quelqu'un. Je dis alors qu'il existe encore un peu de magie en l'ancienne fée, la fiole contenant de la poussière de fée s'étant illuminée dans ses mains et l'interprète par le fait que Clochette a eu foi en elle, l'espace d'un court instant.


Chapter 54-Retour à Storybrooke

Après quelques heures de voyage, le navire accoste au port de Storybrooke. Une foule acclame chaque personne descendant du bateau et j'en descends, suivie de M. Gold, mais me tiens à l'écart, regardant avec déception la foule en effervescence, retrouvant leurs proches. Soudainement, Mary Margaret clame haut et fort mon courage et ma présence avec eux au Pays Imaginaire, arguant qu'ils n'auraient rien fait sans moi. Surprise, je ne réagis pas mais participe volontiers à une discussion avec la famille d'Emma. Henry m'interpelle peu après pour se plaindre de la menace que Felix s'en prenne à lui et à sa famille. J'acquiesce à la proposition de David de faire enfermer le bras droit de Pan en cellule. Peu après, j'assiste à l'enfermement de la Boite de Pandore contenant le vrai Henry, sous le plancher de la boutique de M. Gold qui promets que lui seul pourra en briser le sort. J'accompagne Clochette, maintenant mon amie et alliée, rendre visite à la Mère Supérieure afin de lui demander de lui restituer ses ailes de fée. Cependant, la nonne refuse, arguant qu'elle n'a plus à m'obéir mais Clochette s'excuse, ne pouvant faire fonctionner la poussière de fée à la demande de sa supérieure. Las, on pars toutes les deux boire un verre ensembles.

Peu de temps plus tard, alors qu'Henry décide de venir dormir à la maison et de revenir vivre avec moi, je pense tout d'abord vis à vis d'Emma un acte de jalousie de sa part mais je comprendrais vite que les choses ne tournent pas rond. L'ombre de Pan s'étant libérée de la voile alors que je l'avais emprisonnée dedans. La Fée Bleue est poursuivie par l'Ombre et se fait retirer son ombre avant de tomber au sol, sans vie. Inquiète pour Henry, je décide de l'emmener avec moi jusqu'à mon caveau, ignorant que Pan est dans son corps et que c'est exactement ce qu'il veut. Ignorant ce qui se passe à l'extérieur, j'interdis à Henry de toucher à quoi que ce soit dans la caveau et ce dernier m'explique qu'il m'aime et me dis tout ce que j'aurais toujours voulu entendre avant de s'emparer d'une de mes fioles de laquelle une fumée violette est libérée et je m'évanouie avant que Pan toujours dans le corps d'Henry ne me vole le Sort Noir avant de fuir.

Je suis devant mon caveau, entourée de ma famille ainsi que M. Gold. Ce dernier nous explique les intentions de Pan et son intention de lancer un nouveau Sort Noir. Face à mon inquiétude suite à la disparition du parchemin du sort originel, je comprends que je dois briser mon propre sort afin de stopper celui de Peter Pan. Je pars avec Henry dans le corps de Pan, à la boutique de M. Gold afin de procéder à l'échange des corps pour obtenir le parchemin en question. Lorsque M. Gold dépose une sorte de bracelet magique sur le poignet d'Henry, je réagis en regardant Crochet et en précisant que je m'en souviens comme d'une expérience douloureuse. J'assiste, peu après, à l'échange des âmes de mon fils avec celui de Pan et m'inquiète de la réaction du garçon, pris de violents spasmes. Contente de la réussite, je sors de la pièce, suivie par le reste du groupe afin de retrouver Henry. Grâce au flair de louve de Granny, nous parvenons à localiser le garçon qui nous enlace Emma et moi avec joie. Il confie le parchemin du sort à Emma, mais lorsque celle-ci me le confie, je m'évanouit brusquement après avoir vu une lumière vive. Emma tente de me réanimer et après plusieurs appels, je me relève, surprise. J'explique avoir vu ce que je devais faire et m'approche doucement d'Henry mais le parchemin disparaît soudainement de mes mains, enlevé par Peter Pan. Ce dernier nous fige tous grâce à un sort avant de se moquer de nous. Peu après, j'assiste, sans émotion visible sur le visage, étant figée, à la mort de Pan et de M. Gold, ce dernier assassinant son propre père avec sa dague.


Chapter 55-Nous redeviendrons de simples personnages de contes de fées

Le sort levé, je lâche un long soupir d'émotion, choquée par la mort de mon mentor et ancien maître. Me reprenant, je récupère le parchemin du Sort noir et regroupe Emma ainsi que Henry autour de moi. La voix de Leroy surgit, en panique et dit que le Sort arrive, et qu'il n'y a pas d'échappatoire possible. Pensive, j'explique à Emma que le prix à payer est le mien puisque je dois me séparer de l'être que j'aime le plus au monde : Henry. J'ajoute que défaire le Sort Noir renverra les habitants du Royaume enchanté à leurs origines et Storybrooke disparaîtra de la carte du monde, comme si elle n'avait jamais existé. Cependant, inquiète, je révèle que seul Henry survivra à la rupture du parchemin, n'étant pas né dans le Royaume Enchanté. J'explique alors qu'Emma aura la lourde tâche de prendre le garçon puisque comme elle a été créée pour rompre le Sort noir une fois, elle y échappera une seconde fois. J'ajoute par la même occasion que j'ai eu le temps de connaître la Sauveuse et sait qu'elle sera une bonne mère pour mon fils.

Peu de temps après, j'observe Emma et Henry se préparer à quitter la ville à bord de la voiture jaune d'Emma. Je m'excuse auprès de mon fils adoptif de ne pas avoir été une bonne mère mais il dit me pardonner, ce qui m'émeus. Nos adieux sont rapides, puis je m'approche d'Emma en disant qu'il y a une chose que je ne lui ai pas dite. Je tente de m'assurer que la femme a compris qu'une fois la Malédiction levée, les souvenirs d'Emma disparaîtront, tout comme l'existence pure et simple de la ville. Regrettant de ne pouvoir préserver la mémoire d'Emma, je lui offre la possibilité de créer de nouveaux souvenirs. Hésitante, la jeune femme finit par accepter pour le bien de mon fils puis je tends ma main sur celle d'Emma avant d'appeler Henry et de faire de même. Je leur souhaite une meilleure vie et dit qu'en effet, leur passé sera faux mais pas leur avenir. Au moment où le nuage vert de la Malédiction de Pan s'approche de la ville, Emma et Henry traversent à peine la frontière lorsque je brise en deux le parchemin de mon propre sort d'où émane une lumière violette. Observant au loin mon fils élevé pendant dix ans partir avec sa mère biologique, je lève mes mains au ciel, teintant le sort vert de violet, qui englobe rapidement la ville et ses habitants. Nous sommes alors ramenés dans notre pays d'origine, le Royaume enchanté.


Chapter 55-Nous sommes de retour

Lorsque le nuage violet se dissipa et que je rouvre les yeux, Storybrooke a disparu et nous sommes tous de retour à Fairyland mais mon coeur est vide, comme la fois où j'ai lancé le Sortilège et que j'ai dû tuer mon père. Après une rencontre avec Aurore et le Prince Phillip, Blanche et Charmant décide qu'il est temps de rentrer chez eux mais ils oublient que le Sort Noir a tout détruit avant que cette idiote de Princesse n'énonce que mon palais est parfaitement en état. J'énonce à Charmant que je l'ai protégé grâce à un bouclier et Snow énonce qu'ils vont le récupérer et que je vais m'y rendre avec eux avant d'insister en disant que le royaume a besoin d'espoir et que le fait que la Méchante Reine enterre la hache de guerre avec Blanche Neige serait le seul moyen de prouver qu'il y a de l'espoir. Soupirant, j'accepte sa demande, ne cessant de pensant à Henry.

C'est en chemin vers mon palais que je laisse le groupe et pars de mon côté dans la forêt pour m'arracher le coeur et l'enterrer dans les bois afin de ne plus souffrir de l'absence du seul être que j'aime plus que tout au monde et qui ignore même là où il est que je suis sa mère. Snow me retrouve et me convainc de remettre mon coeur dans ma poitrine et d'essayer de garder espoir de connaître un jour le bonheur comme Henry l'aurait voulu. Je le fais finalement et alors que l'on repars, on se fait attaquer par un singe volant avant que je ne me fasse attraper et que Snow ne me sauve à temps. Une flèche tirée par Robin des Bois fais fuir le singe volant mais devant lui, je ne perds pas la face et me comporte telle que je suis, La Reine que tout le monde aime détester.

Finalement, on retourne vers le groupe et en pleine discussion avec Snow tandis qu'elle m'affirme qu'il est plutôt mignon, je lui réponds le plus sérieusement du monde 'Il sens la forêt' et puis au fond de moi, je le trouve arrogant, malpoli et... Et affreusement sexy mais bon, ça j'évite de le dire. Mais alors que nous arrivons devant mon palais, je m'aperçois que quelqu'un a trafiquer mon bouclier de protection. Une personne s'assoit dans mon fauteuil, une personne mange dans mon assiette et il en est hors de question ! Finalement, j'accepte la demande de Snow sur le fait qu'on doive travailler ensembles pour vaincre notre ennemi.

C'est pensive que je prends la route avec ma belle fille et les autres, pensive sur le fait que je pourrais trouver au sein de mon palais, les ingrédients pour créer le sortilège du sommeil qui serais le seul moyen pour moi de ne plus souffrir de l'absence de mon fils... Sur la route, un singe volant nous attaque et le fils de Robin des Bois est sur la route du singe, je cours vers lui et le protège avant de transformer le singe en une simple peluche. Comme ça, il ne pourra plus faire de mal à personne et surtout pas à un enfant.

Je fais part de mon plan à Snow lorsque l'on apprends que c'est très certainement la méchante sorcière de l'Ouest du Pays d'Oz qui a pris place sur mon siège et lui dit que je peux entrer par les souterrains méconnus et surtout qui n'ont pas été touché par le sortilège de protection. Je décide de m'y rendre seule mais très rapidement, je me rends compte que je suis suivie par Robin. Soupirant, je le laisse néanmoins m'accompagner tout en le prévenant de ne pas me passer devant. Au fil du trajet, on ne cesse l'un et l'autre de se lancer des piques mais pas méchantes, bien au contraire...

Il apprends très rapidement ce que je comptait faire dans mon palais et je l'ensorcèle avant de faire ma potion et de me rendre dans les jardin pour rompre le bouclier et permettre aux autres de venir. Assise sur l'un des banc, la barrette dans la main, prête à me piquer le doigts, je m'excuse vis à vis de mon fils de ne jamais avoir été la mère qu'il aurait voulu et ajoute que j'espère qu'il me retrouvera et me réveillera de mon sommeil....


Chapter 56-Cora la menteuse.

C'est à ce moment là que je fais la rencontre de la squatteuse de mon palais, Zelena, appelée aussi The Wicked Witch, femme à la peau verte et au cheveux roux qui est d'après ce qu'elle dit ma grande soeur. Maman m'aurait donc mentit. J'apprends très vite que Zelena est follement jalouse de moi car j'ai eu tout ce qu'elle aurait voulu avoir mais j'essaie de lui faire comprendre la souffrance que j'ai vécue mais cette idiote s'en moque. Elle m'explique que la mort serait trop bien pour moi, qu'elle va me prendre tout ce que j'ai et qu'à la fin du jeu, la mort sera bien plus douce pour moi que je ne l'imagine.

La rage naquit à nouveau dans mes yeux et tandis que Greenie partait sur son balais volant, je retourna dans mes appartements, libéra Robin, et referma mes étuis à potion avant de lui dire que j'avais trouvé quelque chose qui me plaisait, que je n'avais pas eu depuis longtemps... Un ennemi à anéantir. Très vite, je comprends qu'il sera difficile de stopper Zelena et que le seul moyen, c'est la magie blanche d'Emma. Les choses allaient s'avérer plus dur que je ne le pensais... Surtout avec le fait que Rumple était vivant, que Neal était dieu seul sait où, que Snow et son bien aimé venait d'annoncer au royaume la venu prochaine de leur enfant et que deux des amis de ma belle fille venait d'être transformés en singe volant.


Chapter 57-Emma la Sauveuse, une seconde fois...

Après avoir rencontré Glinda, la gentille sorcière du Sud, exilé par Zelena à Mistheaven, enfin rencontré est un grand mot vu qu'elle ne pas laisser entrer, bref... Disons que Snow et Charmant m'ont tout raconté et que pour vaincre Zelena, il faut lui ôter son émeraude qu'elle porte autour du cou car cette dernière renferme tous ses pouvoirs mais que seul la magie blanche peut la stopper. Il fallait qu'on retourne à Storybrooke et qu'Emma revienne. Mais pour cela, il fallait lancer à nouveau le Sort Noir mais je n'en étais pas capable.

Je ne pouvais pas sacrifier le coeur de l'être que j'aime le plus au monde vu qu'il est avec sa mère biologique à New York en train de vivre une vie que je lui ai crée traits pour traits. Henry... J'allais peut être pouvoir le retrouver mais moi, j'étais incapable de lancer la malédiction. Soudainement, l'idée de Snow me surpris légèrement. Elle voulait lancer la malédiction mais elle devait détruire le coeur de l'être qu'elle aime le plus au monde... Charmant. Après réflexion, elle décide de le faire et après que j'ai rassemblé tous les ingrédients, j'arrache le coeur de David et le mets dans la main de Snow avant qu'elle ne le réduise en cendres et qu'il tombe au sol, sans vie.

Voir le sacrifice qu'il venait de faire me mettait les larmes aux yeux. Snow venait de dire adieu à son unique amour pour tous nous renvoyer à Storybrooke. J'essayais de la rassurer du mieux que je pouvais en lui disant qu'on allait retrouver Emma et se débarrasser de Zelena mais c'était sans compter sur l'intelligence de ma soeur. Elle pimenta le sort avec une potion d'oubli et nous allions oublier l'année passée à Fairyland y compris qui elle est et comment la vaincre.

Elle m'annonça que c'était comme ça qu'on détruisait une fin heureuse avant de partir sur son balais volant. J'étais tellement désolée pour Snow, elle avait sacrifié le coeur de son mari pour... pour qu'on ne puisse rien faire une fois à Storybrooke. Mais cette dernière se releva avant de me dire de séparer son coeur en deux vu que depuis que David l'avait éveillée du Sommeil Eternel, leurs deux coeurs ne faisait qu'un. Je trouvais cette idée risquée mais devant la foi et le courage de ma belle fille, j'approuva sa demande et lui arracha le coeur avant de le couper en deux tandis que la malédiction évoluée.

Son coeur fut brisé en deux et je mis une moitié à Snow et une à Charmant avant de me relever et d'attendre. Elle était toujours vivante et ... Charmant fini par ouvrir les yeux. Son idée avait fonctionné, leur coeur ne faisait qu'un mais alors qu'ils se retrouvaient, la malédiction s'abattait sur nous et toute cette année... dans nos souvenirs n'aura jamais existé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

🍎

welcome to storybrooke

avatar


▲ Messages : 125
▲ Points : 2697
▲ Age IRL : 22
▲ En réalité, je suis : La Méchante Reine
▲ Logement : Manoir Mills
▲ Emploi / études : Adjointe au Maire

MessageSujet: Re: Regina Mills • Evil isn't born, it's made !   Lun 7 Sep - 20:33

Suite...

Ce n'est pas encore fini...


Chapter 58-Digne d'un retour en arrière...

Le lendemain matin, je me réveille dans mon lit, à Storybrooke avec comme unique souvenir le moment où j'ai brisé mon propre sortilège et où j'ai vu Henry quitter Storybrooke à bord de la coccinelle jaune direction l'horizon et puis plus rien, le véritable trou noir... Je décide d'aller voir Mary Margaret et David et découvre avec surprise la grossesse de ma belle fille et en conclue donc qu'une année entière est passée mais qu'elle a été totalement effacée de notre mémoire. La grande question est... pourquoi ?

Le lendemain matin, je me rends au Granny's pour commander un café crème comme chaque jours et lorsque je me retourne, je croise son regard et fait tomber la tasse, ne le quittant pas des yeux avant de lui dire que je ne voulais pas le faire sursauter mais de me rendre rapidement compte qu'il ne me reconnait pas, il a vu comme le vide en moi. J'apprends par la bouche d'Emma qu'Hook lui a fait boire une potion mais pas assez puissante pour qu'Henry en est aussi et lui dit que ça l'arrange qu'il ne se souvienne de rien. J'en profite également pour nier le fait que j'ai quelque chose à voir dans cette nouvelle malédiction car je fais du mal aux autres mais pas à moi même et qu'Henry ne se souvienne pas de moi, ça me fait du mal.

Finalement, on décide de faire comme si tout était normal même si c'est très difficile avant d'apprendre que des choses étranges se passent à Storybrooke. Des personnes disparaissent à la limite de la ville et se transforme en singe volant. Une seule personne peut avoir un lien avec les singes volants... La méchante sorcière de l'Ouest qui veut apparemment me faire porter le chapeau de la nouvelle malédiction. Entre mon fils qui ne se souviens plus de moi aux yeux de qui je ne suis plus que la Mairesse de Storybrooke, la perte de mes souvenirs, le retour d'Emma, les singes volants et la Méchante Sorcière de l'Ouest, je dois dire que la vie s'avère un peu compliquée.

Me mettant d'accord avec Emma pour coincer celui ou celle qui a lancé le Sort Noir, je me rends à la salle de conférence de l'Hôtel de ville pleine à craquer de mécontents afin d'écouter Emma leur expliquer la situation. Cependant, les habitants s'énervent et s'approchent de moi en tentant de me faire avouer le nouveau Sort noir. "Il me semble que vous ignorez à qui vous vous adressez ! Vous ne voyez en moi que la Méchante Reine. Comme vous voulez... Alors c'est tout ce que vous aurez !", je regarde Emma et lance un sortilège de tremblement de terre avant de me téléporter dans un nuage de fumée violette.

Je réapparais dans mon bureau et je suis rapidement rejointe par Emma. Cette dernière m'affirme que notre stratégie a marché et à cette idée, je souris avant de finalement me mettre au travail afin de créer une potion pour me rendre mes souvenirs afin de découvrir qui a lancé le nouveau Sort Noir, bien qu'on le sache évidemment même si à la base, je voulais la faire pour Henry mais Emma m'avait fait comprendre que c'était plus judicieux de rendre la mémoire aux habitants de la ville. J'avoue encore une fois à la blonde l'amour profond que je détiens pour Henry et cette dernière dit me croire. Peu de temps plus tard, j'obtiens une potion de couleur noire et la bois afin d'en tester l'efficacité avant de jeter le flacon contre le mur, surprenant Emma.

Je lui avoue que la potion a échouée et qu'on ne peux plus rien faire mais cette dernière m'avoue que nous n'avons qu'a feindre que j'ai réussi à recréer la potion afin de rendre la mémoire aux habitants et comme ça, le ou la coupable se sentant piégé(e) voudra nous stopper et on saura qui c'est. J'avoue au Shérif savoir qui nous pouvons prévenir avec un grand sourire avant d'aller voir Leroy pour qu'il répande la nouvelle. Dans la soirée, je me trouve avec Emma dans sa voiture afin de guetter le coupable du Sort, lorsqu'on en viens à évoquer Henry et son bonheur de vivre à New York en toute quiétude. Je refuse ensuite de rencontrer Henry, arguant que cela me ferait du mal, mais Emma n'a pas le temps de répliquer, apercevant un intrus dans mon bureau. On s'y rends, où j'ôte le sort de sang placé sur ma porte avant d'y entrer, lampe torche à la main, suivie par Emma, qui a son arme au poing. Soudainement, une forme bouge du côté d'Emma mais je ne parviens pas à l'éclairer, l'intrus disparaissant soudainement dans une fumée verte. Surprises, on en déduis qu'il s'agit d'un puissant sorcier vu que personne n'est capable de contrer le pouvoir du sang.

Suite à cela et à ma visite chez les Charmings, on apprends par Charmant et Hook que des singes volants se baladent à la limite de la ville et en conclue donc qu'il s'agit belle et bien de la Méchante Sorcière de l'Ouest du Pays d'Oz. Très rapidement, on se regroupe pour savoir comment retrouver la sorcière. Crochet suggère qu'on n'a qu'à d'abord demander si une femme à la peau verte a été vue, mais je doute que le Sort noir ait conservé son teint particulier, et explique que je n'ai pu trouver aucune trace magique depuis le passage de notre cible dans mon bureau à la mairie. Emma propose donc de partir à la recherche d'indices physiques, mais je ne veut pas laisser Henry seul à l'écart de nos préoccupations pendant notre investigation, avec la Sorcière et ses Singes Volants dehors. Crochet ajoute que l'un d'eux peut être son père, dont nul n'a encore eu la moindre nouvelle. Je fais remarquer que l'un d'entre nous doit protéger Henry et Emma devine que je suis volontaire pour m'en charger. Elle ne s'y oppose pas, mais me rappelle qu'il ne me voit plus que comme le maire de la ville, ce qui est encore douloureux pour moi. J'approuve donc ce qu'elle me dis et pars avec Henry.


Chapter 59-A la recherche de Greenie

Autour d'un lac occupé par quelques canards, Henry me remercie pour la glace, expliquant que sa mère avait l'habitude de l'emmener dans un quartier italien de New York afin d'en manger. Désignant la Grosse Pomme comme une ville charmante, je tiens à défendre ma ville, la qualifiant d'originale mais le garçon rejoint mon avis, disant que le village est calme. J'acquiesce, rajoutant même que je me sens comme faisant partie d'une famille. On s'arrête peu après au bord de l'eau et Henry me confie son doute que ce soit une affaire de cautions ayant amené sa mère ici, disant croire qu'Emma souhaitait fuir Walsh, qu'elle devait épouser. Le garçon, peu dupe, conclut ses propos en estimant qu'ils ne seraient pas à Storybrooke si sa mère avait répondu favorablement à la demande de Walsh. Je tente alors d'en savoir plus sur ce que ressent Henry à propos de l'ex-fiancé d'Emma mais face à la déception du garçon de devoir mettre seulement deux couverts à chaque repas, je lui assure qu'un jour, il découvrira qu'il aura une si grande famille qu'il n'en saura quoi faire. On se lance alors des sourires amicaux avant de continuer notre balade, essayant de ne pas faire de bourdes.

Peu de temps plus tard, je reçois un appel d'Emma m'annonçant que Gold est en vie et qu'ils ont besoin de moi. On se rends dans la forêt pour y retrouver David et alors qu'on descends, je découvre qu'il vient de se passer quelque chose et que l'épée de David a disparue, concluant que la méchante sorcière n'est pas étrangère a tout cela. Crochet tente d'en savoir plus sur l'entité l'ayant attaqué mais David ne peut que lui répéter qu'il s'agissait de lui-même, à lui rappeler ses plus grandes peurs. Toutefois je suis surprise, puisque David prétend n'avoir révélé ses peurs à personne, ni même à son épouse et avoir réussi à vaincre la Peur en admettant les siennes. Je devine alors que l'épée de David a disparue puis explique au trio que le courage est venu au combat de David et lorsque ce dernier a vaincu l'entité, le courage s'est transféré sur le manche de son épée. Emma conclut ses explications par le fait que la Sorcière s'est emparé de l'épée de David, qui représentait son courage, qui est un « puissant totem », selon moi.

Emma me mène auprès de la cave où un cadenas le maintenait fermé. Cependant, elle découvre que l'objet a été fracassé et sort son arme, tout comme Crochet dégaine son sabre tandis que David ouvre brusquement le battant de l'abri souterrain. Nous mettant en garde, Emma descend la première dans l'abri, avant d'ajouter qu'elle sent la présence de magie noire, puis est suivie par David, moi puis Crochet. On se questionne sur la cage placée en plein milieu de la pièce mais David, balayant la possibilité que ce soit des Singes Volants prisonniers, allume la lumière. La pièce éclairée, on découvre, estomaqués, la présence du rouet de M. Gold. David se demande alors combien de personnes sont capables de transformer de la paille en or, en brandissant un morceau de paille dorée. Puis Emma murmure le nom de Rumplestiltskin tandis que je lâche un sourire en coin.


Chapter 60-Comme une impression de déjà-vu

Peu de temps plus tard, je retrouve les Charmings chez Granny's rapidement rejointe par Emma. Emma nous explique alors avoir ratissé toute la ville à la recherche de la Méchante Sorcière mais sans succès.  David propose alors d'aller dans les endroits que fréquentait habituellement M. Gold mais Emma reste perspicace quant à sa survie, précisant qu'on l'a tous vu mourir sous nos yeux, mais Crochet pense avoir son idée et explique qu'à notre retour au Royaume enchanté, Neal exprimait déjà le désir de ressusciter son père. Désespéré d'être séparé de sa famille, Neal souhaitait faire revenir le Ténébreux afin qu'il lui indique la marche à suivre pour revenir à Storybrooke. Cependant, Emma conclut donc par le fait que si M. Gold est en vie et Neal introuvable, il lui est arrivé quelque chose pendant sa quête au Royaume enchanté. Je réagis en estimant qu'il y a d'autres choses plus importantes que de savoir qui a ramené M. Gold à la vie et Mary Margaret acquiesce en précisant que nous devons trouver l'antiquaire afin qu'il nous indique la véritable identité de la Méchante Sorcière. Je décide de retourner à la ferme de l'intruse afin d'y trouver une potion ou des traces d'ingrédients, et Emma me conseille d'être prudente, mais je réplique que le conseil doit être donné à la Sorcière et non à moi.

Alors que je longe l'allée qui borde la maison de la Méchante Sorcière à la recherche d'indices,j'entends un bruit provenant d'arbrisseaux et demande à un maudit volatile de se dévoiler. Après quelques secondes, le visage de Robin surgit et son arbalète m'envoie une flèche, que je parviens sans peine à attraper avec ma main. Vexée d'avoir été prise pour celle que tout le monde recherche, je reçois des excuses de Robin mais prétend l'avoir également pris pour un Singe Volant. M'appelant par mon titre de Majesté, Robin explique que ma réputation au Royaume enchanté me précède, expliquant le fait qu'il me reconnaisse à ma grande surprise. L'homme se présente à son tour comme étant Robin de Locksley mais alors que sa main tendue était une invitation de politesse, je dépose sur celle-ci la flèche perdue avant de lui demander s'il est le célèbre voleur du Royaume enchanté. L'homme réplique en m'appelant par mon titre peu flatteur de Méchante Reine mais je préfère mon prénom tout court, avant de me moquer de l'homme, qui pense pouvoir arrêter la Méchante Sorcière avec des bouts de bâtons. Cependant, je pense que la fugitive est partie de chez elle depuis longtemps puis accepte malgré moi la demande de Robin d'être mon associé afin de fouiller la maison, en lui ordonnant de ne pas se mettre en travers de mon chemin. Prise d'un doute, je demande à Robin si nous nous sommes déjà rencontrés dans le passé mais l'homme prétend qu'il s'en souviendrait si cela était le cas.

Alors qu'on fouille la demeure de Zelena afin de trouver un indice magique sur la propriétaire des lieux, je tourne le dos à Robin et observe les divers objets placés sur une étagère. Après un instant de doute, Robin évoque les rumeurs qui ont couru au sujet de la terrible Méchante Reine, c'est à dire moi. Il poursuit en expliquant que les rumeurs entendues lui semblent exagérées, étant donné le courage et l'audace dont j'ai fais preuve à ses yeux. Je ne dément cependant pas ses propos et ajoute que le surnom m'a été donné il y a si longtemps qu'il me conviens aujourd'hui, de par la fureur que je dégage. Une certaine tension semble s'installer entre nous deux, et l'homme s'approche soudain de moi, frôlant seulement mon visage pour saisir une fiole posée sur l'étagère. Il me demande si elle contient de la magie et je lui souffle qu'il s'agit d'un liquide pouvant donner du courage et de la force, et fonctionnant avec un philtre d'amour. Surpris, Robin m'écoute poursuivre en indiquant qu'il s'agit en réalité d'une fiole de whisky, boisson qu'on regrette généralement d'avoir bue le matin suivant sa consommation. Pas peu fier de s'être planté, Robin s'empare de deux verres et y verse le whisky, devant moi, entièrement confuse de notre attitude. L'homme m'explique que l'on se doit de fêter notre victoire après avoir survécu à une Malédiction et après avoir raté une année de notre vie. Il me tend alors un des verres mais en apercevant le tatouage de lion sur l'avant-bras de Robin, j'en perds mon sourire et sous le choc, je pars précipitamment.

Alors que je pars de la ferme, je reçois un appel d'Emma me demandant de venir chez Mary Margaret pour installé un charme de protection autour de l'appartement afin que Zelena ne puisse plus entrer. Après avoir accepté d'entraîner Emma pour qu'elle contrôle ses pouvoirs, je me rends dans la forêt et aperçois Robin qui s'amuse avec son fils sous les yeux amusés des Joyeux Compagnons tandis que je les regarde de loin, repensant au tatouage de lion sur son avant bras et aux paroles de Clochette.


Chapter 61-Evil Queen and Wicked Witch are Sisters

Quelques jours plus tard, au cimetière de la ville, on se réunis tous (habitants et enfants perdus) solennellement pour assister à l'enterrement de Neal, né Baelfire. Dans un silence des plus graves et pourtant empli d'émotion, le cercueil est doucement descendu dans sa tombe, sous les regards d'Emma et Henry, qui ne se souvient malheureusement pas d'avoir autrefois connu son père. Une fois la bière déposée, Crochet se décide à donner le premier coup de pelle pour l'inhumer, observé par tous, tandis que je ne peux m'empêcher de jeter un regard attristé sur mon fils. Alors que le pirate fait silencieusement ses adieux au fils de la femme qu'il a aimée, Gold, pourtant à des centaines de mètres de la cérémonie, ressent douloureusement la terre ensevelir le corps de son enfant, spectacle dont se ravit Zelena. Chacun notre tour, nous ajoutons notre part déchirante à l'œuvre, suivis rapidement par Henry. C'est ensuite au tour d'Emma de prendre la pelle, qu'elle hésite un premier temps à saisir, préférant caresser tendrement le collier que Neal lui avait offert près de douze ans plus tôt. Faisant à son tour ses adieux à l'homme qu'elle a aimé, à leurs rêves de trouver le bonheur et Tallahassee ensemble, elle se résout finalement à accomplir ce dernier geste en sa mémoire et participe à l'inhumation.

Alors que nous sommes tous au Café Mère Grand pour fêter si je puis dire l'enterrement de Neal, j'observe Emma et Hook de loin, attablée au bar, Clochette me rejoins, non sans avoir remarqué que l'homme qui se tenait près de moi possède un tatouage de lion sur le bras, et ce dernier prend commande de trois verres auprès du barman. La jeune fée s'exclame sur l'identité de l'homme qu'elle reconnaît comme étant mon âme soeur, et lorsque je lui confie le savoir depuis la veille, Clochette se vexe de ne pas l'avoir su. Mais je la rabroue en estimant avoir d'autres choses à faire que de parler « d'histoires de garçons ». On est finalement rejointes par Robin qui nous propose un verre, chose qu'accepte instantanément Clochette en prenant un récipient des mains de l'homme sans demander son reste. Alors que l'homme s'excuse d'avoir pu m'énerver la veille, je me décide à présenter les deux personnes, qui se serrent poliment la main avant que Clochette ne dise avoir voulu le rencontrer « depuis très longtemps ». Ses paroles me font réagir, avant que j'explique à Robin avoir voulu suivre une piste hier, mais ne pas en avoir trouvé, au final. Je refuse ensuite la boisson de celui-ci, arguant ne pas boire en journée, ce qui ne déçoit pas l'homme qui sous-entend vouloir m'inviter un de ces soirs. Il nous salut, non sans jeter un dernier regard pour moi puis Clochette me reproche de me renfermer dans mon passé et ne rien avoir appris de ma première erreur. Elle ajoute maladroitement que si je n'avais pas été si difficile en amour la première fois, ma vie ne serait pas ce qu'elle est aujourd'hui. Cependant, face à mon agressivité, Clochette laisse tomber l'affaire et sort par l'arrière du Café.

Emma, elle, revient auprès de ses parents, et avoue avoir un peu de mal à tenir le coup, avant d'être serrée dans leurs bras. Mais le chagrin fait vite place lorsque Zelena franchit la porte du restaurant, dague du Ténébreux à la main, en présentant ses condoléances. Elle s'excuse d'ailleurs d'avoir manqué les funérailles, avouant même qu'elle était pourtant la responsable de sa mort. Mary Margaret retient alors sa fille de lui asséner un coup de poing, ce que conseille également la Sorcière s'ils ne veulent pas avoir affaire au Mage noir. David protège lui-même sa femme pour préserver leur bébé, mais Zelena dit ne pas venir pour cette raison, du moins pour l'instant. Je l'interroge donc sur la raison de sa visite, que la Sorcière m'explique comme étant des retrouvailles avec sa petite sœur, maintenant que sa véritable identité de Méchante Sorcière de l'Ouest a été révélée au grand jour. Mais à la surprise générale, et surtout à la mienne, elle énonce que sa petite soeur n'est nul autre que moi. Zelena précise quand même que nous sommes techniquement demi-sœurs, mais je n'y crois pas, vu que j'ai grandie comme fille unique. La Sorcière m'apprends que notre mère m'a menti, et me propose de chercher des preuves avant de la retrouver, au crépuscule, dans le centre-ville pour un duel à mort. Je trouve l'idée ridicule, le Maine n'étant pas à mes yeux un véritable décor pour une scène de Far West, mais Zelena, en bonne Sorcière, préfère l'adjectif de Méchant Ouest. Elle annonce ensuite vouloir que toute la ville assiste à la prochaine défaite historique de la Méchante Reine, bien que ni l'une ni l'autre ne compte laisser l'autre prendre le dessus. Sur ce, Zelena quitte l'établissement avec un petit rire narquois.


Chapter 62-La Lettre...

Pendant ce temps-là, alors que Granny me sers un remontant ainsi qu'à ma famille, David et Emma tentent de découvrir ce que j'ai fait à ma demi-sœur. Cependant, j'argue ne l'avoir jamais rencontrée avant ce jour, et ne pas me souvenir d'une quelconque Zelena de couleur verte par le passé. Granny pense alors que l'altercation s'est passée durant l'année manquante dans nos souvenirs mais je la rabroue, lui faisant comprendre qu'elle doit en rester à cuisiner des lasagnes. Exaspérée par les accusations dont je suis l'objet, je quitte le restaurant afin de mener mes propres recherches. Je me rends à mon caveau, accompagnée malgré moi d'Emma et Mary Margaret. Cette dernière me questionne sur la possibilité que les affaires de Cora que je fouille soient piégées, s'inquiétant pour son bébé, mais je retrouve alors une lettre. Emma nous informe que David et les autres préparent le repérage du lieu où aura lieu le duel le soir-même. À la lecture de la lettre, dont le papier a jauni au fil des années, je deviens pensive et confirme mon lien sororal avec Zelena sans dévoiler le contenu de la lettre. J'ajoute qu'il s'agit de mon combat et que je m'en occupe puis quitte le caveau, laissant Emma et sa mère seules.

Après avoir marché un moment, je décide de m'asseoir sur un tronc d'arbre et continue à relire la lettre sans relâche, un air triste sur le visage. Surprise par Robin, qui estime que nous devons arrêter de nous rencontrer dans des circonstances pareilles, je le suspecte d'être envoyé par les Charmants. Robin explique juste patrouiller dans les bois au cas où Zelena aurait l'idée de rassembler une armée de Singes. Il s'installe près de moi et me questionne sur le contenu de la lettre, dont je fais mine de ne pas connaître l'existence, jusqu'à ce que l'homme me montre le bout de papier volé discrètement. Vexée d'avoir été doublée par un simple voleur, je le menace de faire usage de ma magie, mais admet au bout du compte vouloir parler du contenu de la lettre, que j'autorise Robin à lire. L'homme lit à voix haute une lettre écrite par Rumplestiltskin décrivant la puissante sorcière qu'est la « première née » de Cora, sans comprendre le trouble qui s'empare de moi. J'explique avoir lu chaque mots des centaines de fois, puisque cela me redonnait du courage dans des moments difficiles avant ce jour, où je me rends compte pour la première fois que le Mage noir parlait de mon aînée, Zelena. Ce qui m'inquiète, c'est la puissance magique de Zelena puisque si mon propre maître estime que Zelena est plus puissante que moi, cela veut dire que je ne peux rien faire contre elle.


Chapter 63-Witch Fight

Fidèle à mon rôle de souveraine et après une conversation avec Robin dans la forêt, je ne fais pas attendre davantage ma chère soeur, et apparaît à mon tour. L'âme brûlante, emplie d'envie d'en finir, je revendique le noir que porte ma sœur comme étant ma couleur, même s'il convient mieux à la Sorcière selon le propre avis de cette dernière. Celle-ci se ravit que la Méchante Reine soit venue pour leur affrontement, avant que je précise que je n'aurais jamais refusé pour que ma sœur ne gagne leur guerre si facilement. Zelena en déduit que j'ai accepté notre lien de parenté, mais je rectifie que j'ai seulement reconnu le fait qu'on a eu la même mère. J'avoue tout de même à Zelena que je ne comprends pas ce que j'ai bien pu faire pour que ma demi-sœur m'en veuille à ce point. En guise de réponse, que Zelena juge pourtant évidente, je me voit me faire reprocher ma seule naissance. Je réplique alors d'une vive mais puissante claque, geste que je dis avoir rêvé de faire pendant toute la journée. Ma demi-sœur ne peut s'empêcher de sourire malgré le sang qui commence à couler de sa lèvre, et se ravit que notre duel commence enfin, sachant que Gold ne pourra pas sauver son élève chérie, c'est à dire moi, cette fois-ci.

Sous le regard de Gold, Zelena crache sa jalousie envers moi étant donné qu'il m'a préféré à elle. Je ne peux m'empêcher à mon tour de lâcher un sourire moqueur, et décroche, sous les yeux de notre public, un feu de circulation sur la Sorcière, qui le repousse sans mal. Lors d'un tour de piste, elle réitère ses propos de rage, arguant que j'ai obtenu tout que ce qu'elle-même a toujours voulu sans jamais le mériter, et me propulse sur la Miata de Prof, qui geint les dégâts sur sa voiture. À nouveau sur mes pieds, je m'avance en matérialisant une boule de feu dans ma main, mais Zelena l'éteint aussitôt, et me saisis par magie à la gorge, me soulevant de terre. Elle me murmure avoir appris exactement les mêmes tours que moi avec Rumplestiltskin, tout en précisant avoir été sa meilleure élève, et m'envoie valser des mètres plus loin, me faisant traverser l'horloge en haut de la tour.

La Sorcière m'y rejoins par téléportation, et je m'attends donc à être exécutée, mais elle rappelle qu'elle ne compte pas me « tuer », mais bien me « détruire ». Elle entre alors sa main dans ma poitrine pour saisir mon cœur, mais la retire, bredouille. En colère, Zelena exige de savoir où se trouve le précieux organe, mais goguenarde, je souffle que ma mère m'a autrefois conseillé de ne jamais apporter mon coeur à un combat de sorcières, chose que ma demi-sœur aurait aussi su, rappelle-je, si elle n'avait pas été abandonnée. La Sorcière jure donc de s'emparer de mon cœur et de tout ce que je possède avant d'invoquer son balai, et s'envole dans la nuit. Je suis ensuite rejointe par Emma et ses parents, qui ont constaté en bas la disparition de Gold. Ils apprennent le projet de notre ennemie, mais on se demande bien ce qu'elle compte nous faire subir après nous avoir volé nos souvenirs, le courage de David et mon cœur à venir, qui sont, pour elle, des ingrédients d'un sort mystérieux.


Chapter 64-J'accorde ma confiance

Dans la nuit, j'accours dans les bois de Storybrooke, lampe torche à la main et y retrouve Robin. Ce dernier m'assure que mon organe est toujours là où je l'ai laissé et que mon plan a fonctionné. L'homme déterre mon coeur avant de me le tendre, malgré mon moment d'hésitation, voyant le tatouage du Prince des Voleurs. je récupère l'organe, le place dans un sac noir et déclare que Zelena avait raison à propos d'une chose : que je ne comprenais toujours pas ce que j'ai en face de moi, mais je ne réponds pas à la question de Robin. Je soupire avant de lui confier la sacoche, arguant que Robin ne peut considérer ceci comme un vol, puisque je lui donne l'objet. En partant, j'acquiesce malicieusement à la demande de Robin d'aller prendre un verre, un de ces jours.

Quelques jours plus tard, je me rends chez Mary Margaret et David pour sécuriser l'appartement avec un bon nombre de potions afin que ma chère et tendre demi-soeur ne puisse plus y mettre le nez, créant une protection que même le sort du sang ne peut détruire, protégeant ainsi Mary Margaret, David mais également Henry. Je dévoile à ma belle-fille que le nombre de sortilèges nécessitant des morceaux de bébés sont nombreux et, pensive, me mets à dire à voix haute que cette « sorcière verte » est totalement folle, avant de rassurer la famille d'Emma sur leur sécurité. Mais alors que je ne m'y attends pas, Emma me demande de lui apprendre la magie afin de pouvoir battre Zelena en ajoutant qu'elle se sens prête. Je me permets donc de lui poser mes conditions et ajoute que l'on devra travailler ensembles à ma manière et non d'une façon détendue rappelant à Emma son travail de gérante de caution derrière un bureau. Pas peu fière d'avoir Emma pour élève, je me permets d'ajouter qu'apprendre la magie est un mode de vie auquel Emma devra se plier et cette dernière accepte, c'est donc le sourire aux lèvres que je quitte l'appartement des Charmings.


Chapter 65-La Sauveuse deviens mon élève

Peu de temps plus tard, je mène Emma jusqu'à mon caveau afin de commencer les leçons de magie en lui intimant bien sûr de ne toucher à rien. La jeune apprentie s'en plaint, estimant ne pas pouvoir apprendre la magie si elle ne doit toucher à rien puis je lui explique me baser sur les méthodes de mon maître, Rumplestiltskin, à savoir, développer en premier lieu les compétences au sol d'Emma. Cependant, alors que je me retourne observer celle-ci, je me fâche lorsque je vois Emma toucher un de mes objets, qui est une patte de Singe séchée. Tandis que j'ouvre le coffre qui renferme le grimoire de ma mère, je questionne Emma sur la personne qui garde notre fils, mais en apprenant qu'il s'agit de Crochet, m'en méfie, le décrivant comme quelqu'un d'enclin « à la violence, d'impulsif et ayant un crochet à la place d'une main ». Emma prétend que le garçon apprécie la compagnie du pirate, qui l'a ramenée à Storybrooke alors que, d'après elle, il n'y était pas obligé, ce qui me surprends. Me moquant de la naïveté de la jeune apprentie, je lui fais comprendre que leurs regards échangés montrent une certaine attirance, ce que nie Emma.

Peu dupe, je laisse leur conversation de côté et présente le livre de sorts à Emma, contenant les origines des incantations magiques. Déçue de savoir qu'il s'agit de l'elfique, Emma craint ne pas pouvoir progresser très vite et me demande d'autres moyens d'apprentissage rapides que m'aurais enseigné Rumple'. Mais bien que je comprenne la demande d'Emma, j'explique que Rumplestiltskin ne dorlotait pas ses élèves mais si elle souhaite accélérer son apprentissage, je la suivrais. Dans un sourire qui en dit long et qui inquiète Emma, je nous téléporte brusquement au-dessus d'un immense ravin, Emma piégée sur un pont en bois et moi, à mon aise à l'autre bout du ravin. Je me moque d'Emma en arguant que je vais lui apprendre « à nager », comparant ma méthode à Rumplestiltskin qui était capable de laisser un élève se noyer si celui-ci ne faisait pas d'efforts pour apprendre la magie de façon convenable.

Peu de temps plus tard, toujours suspendue au-dessus d'une falaise, sur un pont qui menace de rompre à tout moment, Emma m'écoute avec peine lui expliquer que chaque fois que celle-ci a été mise en danger, elle a su repousser ses pouvoirs grâce à son instinct. Cette fois-ci, je souhaite pousser l'instinct d'Emma au maximum afin qu'elle utilise ses pouvoirs magiques mais la jeune femme prétend préférer la lecture de l'elfique à cet exercice jugé dangereux. Je débute alors l'exercice en demandant à Emma d'arrêter ce que je fais, à savoir, détacher les planches du pont, n'en laissant que quelques unes à Emma. Cette dernière s'écroule peu après, malgré ses supplications pour que je ne détruise pas le pont et tente bien que mal de s'accrocher à la corde. Je demande à Emma de puiser sa magie dans ses entrailles, d'en libérer le pouvoir et d'agir seule mais la jeune femme s'écroule dans le ravin, à ma plus grande surprise et mitigée qui plus est. Quelques secondes se passent, jusqu'au moment où j'aperçois Emma avec soulagement, qui remonte peu à peu, les pieds soutenus par les planches de bois. Cependant, j'exprime mon mécontentement, puisque je voulais simplement qu'Emma refixe les cordes brisées. Emma ignore ma colère, estimant que la manière de faire n'a pas d'importance puisqu'elle y est parvenue. Je m'estime fâchée, non pas parce qu'Emma ne m'a pas écoutée, mais parce que celle-ci avait un potentiel qu'elle viens de gâcher mais Emma paraît ignorer mes propos, encore troublée par son geste.

Une fois rentrée chez les Charmings, nous sommes rapidement rejointe par Hook qui prétends qu'Ariel est partie retrouvée son Prince et qu'elle voulait saluer Mary Margaret tandis que je le regarde, comprenant rapidement qu'Henry est avec ses grand parents. Finalement, on se dirige tous les trois vers un miroir afin de voir si Ariel a retrouvée son prince ou non et je demande à Emma d'activer le miroir grâce à sa magie ignorant les propos de Hook sur la vie privée de la rouquine. Emma se concentre et nous parvenons à visionner les retrouvailles entre Ariel et Eric.  Retrouvailles qui m'écœurent , levant un sourcil en signe de désapprobation devant une telle scène avant qu'Emma ne félicite le pirate, modeste pour avouer y être pour quelque chose.

C'est alors que David, son épouse et Henry reviennent à l'appartement et le garçon, heureux d'avoir passé une superbe journée, dit à Emma avoir conduit la camionnette de David. Cependant, je réagis en premier en grondant David mais me ravise devant l'air dépité du garçon, puis explique qu'en tant que maire, je n'ai pas le droit de laisser un mineur conduire en ville. David ironise en parlant de l'argent que je devrais débourser pour réparer les dégâts causés par la conduite de Henry, plus tôt en journée. Emma approuve ma réaction, mais ne peut que sourire en voyant son fils heureux ainsi que David, qui a repris sa place de comique. Alors que Mary Margaret demande des nouvelles de son amie Ariel, Crochet et Emma expliquent le retour de celle-ci aux côtés de son Prince. Tandis que Mary Margaret nous propose de dîner au Granny's, tous en même temps, entonnons un « Non ! » magistral lorsque Henry souhaite nous y conduire puis Emma salue le pirate, qui souhaite nous laisser en famille. Sur le palier, Emma insiste sur le fait qu'elle ne peut plus vivre dans le passé et souhaite ignorer ce qui s'est passé durant l'année oubliée à New-York, mais le pirate s'en va sans un mot. On finis donc tous par manger des frites au Granny's autour d'une table, le sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

🍎

welcome to storybrooke

avatar


▲ Messages : 125
▲ Points : 2697
▲ Age IRL : 22
▲ En réalité, je suis : La Méchante Reine
▲ Logement : Manoir Mills
▲ Emploi / études : Adjointe au Maire

MessageSujet: Re: Regina Mills • Evil isn't born, it's made !   Mer 9 Sep - 22:36

Suite

L'histoire continue


Chapter 66-Zelena obtiens mon coeur

Chez moi et par une matinée d'apparence calme, je m'affaire tranquillement à mettre mes boucles d'oreilles devant le miroir de ma coiffeuse, lorsque la sonnette retentit. Surprise, je vais ouvrir la porte mais ne trouvant personne sous mon porche, je pense d'abord à une mauvaise blague, jusqu'à ce que je remarque un panier rempli de pommes vertes à mes pieds. Une voix se fait entendre derrière moi, et n'est autre que celle de ma chère et tendre demi-sœur, qui se tient nonchalamment assise sur la table de la salle à manger centrale, un verre de vin à la main, arguant venir pour un tête à tête « de sœur à sœur ». Contrariée d'avoir une invitée non prévue chez moi, je lui demande les raisons de sa présence, mais Zelena se moque d'abord des couleurs ridicules des fruits de mon pommier, et je la réprimande lorsqu'elle se met à toucher les divers objets disposés dans la pièce. La sorcière explique donc avoir voulu s'assurer que je me porte bien après notre confrontation et pénètre dans le salon avant de s'extasier devant tant de beauté et de luxe. Je rabroue ma sœur en précisant apprécier tout ce que je possède, puisque Zelena n'a rien, et la titille sur sa jalousie. Cependant, l'aînée explique qu'elle aspire à de grandes choses, puisqu'elle y travaille difficilement depuis des années, tandis que je n'ai fait que lancer un puissant sort afin de m'amuser et de m'échapper de mon ancienne vie.

Elle continue sa tirade en ajoutant également que je ne profite pas pleinement de ma vie actuelle et estime comprendre la déception de notre mère à mon égard. Je précise une nouvelle fois que seule Zelena a été abandonnée, et non moi-même, mais cette dernière pense que la vérité à mon sujet me blessera profondément. Après un rire malicieux, je lui demande la véritable raison de sa venue, qui n'est certainement pas de me donner « des conseils de grande sœur ». Zelena avoue alors avoir voulu s'assurer d'être auprès de moi, tandis que le Ténébreux s'occupe de s'emparer de ce qui lui appartient : mon cœur, que j'ai confié à Robin des Bois. Furieuse d'avoir été dupée, je m'empare d'une dague posée sur une table près de moi et l'envoie droit sur Zelena. Cependant, la lame de l'objet s'encastre dans un tableau accroché au mur alors que la sorcière disparaît dans un nuage de fumée verte et un rire moqueur.

Aussitôt, j'enfile une veste et me rends au campement de Robin pour savoir comment il va et comprends bien vite que Rumple' a finalement récupéré mon coeur. J'arrive sur les lieux et ne peut que constater le soulagement de Robin qui demande à Roland de rejoindre Frère Tuck. L'homme explique brièvement l'échec de sa mission mais me rassure sur l'absence de blessés et tente de s'excuser. Cependant j'approuve le comportement de Robin, estimant qu'il n'y a « rien de pire que la perte d'un enfant » avant d'ajouter que le problème est le fait que je soit en vie, ce que ne parvient pas à comprendre mon interlocuteur. Je poursuis en expliquant que si Zelena n'a pas réduit mon coeur en poussière, c'est qu'elle compte s'en servir pour faire quelque chose de pire mais ce détail n'est plus important pour moi, puisque j'annonce aller l'arrêter avant qu'elle ne commette le pire.

Je me rends donc à la boutique de Gold et y met le bazar en jetant des livres au sol, les qualifiant de « babioles inutiles » avant d'être arrêtée par une Belle plus que furieuse de mon intrusion. Sans la regarder, j'explique rapidement que ma sœur possède mon cœur et que je dois l'arrêter, ce qui effraie la jeune femme. J'ajoute avoir protégé mon coeur, qui rend impossible tout contrôle sur moi, puis finis ma tirade en demandant l'aide de Belle par un « Qu'est-ce que tu as, ici ? ». Sous mon regard plus que surpris, Belle estime avoir avant tout de l'amour-propre et refuse de m'aider vu que je l'ai trahie en l'enfermant dans une tour puis en la maintenant prisonnière dans un asile pendant vingt-huit ans avec des tortures physiques et mentales inimaginables. Gênée d'être accusée de ces crimes, je tente de me faire pardonner en justifiant que ces gestes appartiennent au passé et qu'aujourd'hui, j'ai besoin d'une chose capable de vaincre la Sorcière jouant aux « marionnettes » avec le petit-ami de Belle. Je finis par prononcer des paroles de pardon sincères, qui convainquent Belle qui révèle avoir déjà mené des recherches de son côté. Cependant, elle souhaite connaître la particularité de mon coeur mais n'en sachant rien, je lui demande de lui trouver une bougie. Belle me montre un chandelier, mais trouve l'objet demandé et me le confie, avant que j'explique que ce que je compte faire ne concernera que la vie qu'a vécue ma mère.

Plus tard, je convie Mary Margaret et son époux, Crochet ainsi qu'Emma dans le salon où cette dernière a été reçue pour la première fois. Emma se moque du manque d'humour du Capitaine Crochet, qui admirait une des pommes verte de Zelena tandis que tous espèrent connaître mon plan. David interpelle sa fille afin de convaincre sa mère de ne pas appeler leur fils à naître « Leopold » ni « Eva » s'il s'agit d'une fille mais Mary Margaret s'indigne des moqueries que l'enfant pourrait subir d'après David. J'arrive ensuite, une théière à la main en disant qu'il s'agit d'un thé spécial que je verse dans des tasses. Alors que David allait en boire le contenu, je l'en empêche, donnant de ce fait plus d'explications sur le thé : il est mortel et permettra d'invoquer un trou noir, terme qui intrigue l'assemblée présente. Je leur explique alors les raisons de la visite de ma demi-sœur le matin même puis leur confie que je dois parler à ma mère en l'invoquant des limbes afin d'en savoir plus sur Zelena.

Tous installés autour de la table, j'explique au groupe la simplicité du sort préparé mais détaille à Emma, confuse, que le sort n'est pas souvent utilisé pour la raison que cela nécessite, outre l'arme du meurtre de la personne invoquée, le meurtrier, qui n'est autre que Mary Margaret. J'allume alors les deux mèches de la bougie puis demande à tous de se focaliser sur Cora, tout en se tenant les mains. Après quelques secondes, une bourrasque éteint le feu de cheminée et une ouverture se fait visible au plafond de la pièce, d'où émane un tourbillon nuageux assourdissant. Élevant la voix, je tente d'appeler ma mère mais n'obtient aucune réponse malgré mes supplications. Cependant, un sursaut de la table involontairement provoqué par Crochet effraie Mary Margaret qui rompt instantanément le sort et provoque la fermeture du portail. Déçue, j'éteins la bougie avant d'expliquer que cela a marché mais que ma mère refusait simplement de me répondre, préférant garder son secret avec elle. Alors que tous se préparent à partir, seule Mary Margaret souhaite rester avec moi mais je ne souhaite pas d'un « cœur à cœur » avec la jeune femme, qui rétorque que cela n'est plus possible physiquement. Cela me fais sourire et j'accepte son aide, tandis que l'entrée de la maison se ferme magiquement, rendant toute sortie impossible.


Chapter 67-Eva n'était pas Blanche comme neige

On se rends ensuite dans la cuisine et pendant que je termine ma vaisselle, Mary Margaret me confie son souhait d'être pardonnée pour la mort de ma mère et « tout le reste ». Tournant le dos à la future mère, je paraît troublée et affirme aussi penser chaque jour à ma mère mais en me retournant, dit me souvenir que ma mère a également tué la mère de Mary Margaret puis admet que notre relation est compliquée. Je poursuis en exprimant ma déception que ma mère m'ait cachée une grosse partie de sa vie et bien qu'elle n'ait pas été « la plus chaleureuse des mères », je pensais avoir une place dans son cœur, mais l'arrivée de Zelena a tout changé. M'approchant de Mary Margaret, je me questionne sur les raisons de son abandon lorsqu'un bruit retentit au-dessus de nos têtes. Surprises, on montent à l'étage puis je constate que le bruit provient d'une pièce rarement utilisée et en ouvre la porte. Celle-ci s'arrache brutalement des charnières et la pièce laisse apparaître un rouet tissé par un fantôme transparent et bleuté qui se retourne, et je le reconnaît comme étant ma mère, lorsqu'elle était plus jeune.

Dans la chambre hantée du manoir, je ne comprends pas la présence du fantôme de ma mère, qui se fait de plus en plus menaçant en avançant vers moi, mais Mary Margaret pense que sa présence l'a attirée en ces lieux. Alors que la fantôme de Cora s'approche de la jeune mère, je me place entre elles et lui intime l'ordre de répondre à mes questions et lui demande ce qu'elle a fait à Zelena mais ne reçoit en réponse qu'une bousculade m'envoyant valser dans le couloir adjacent. Cora s'avançant dangereusement près de Mary Margaret, je décide de nous téléporter dans mon salon. Rien n'y fait, le fantôme nous poursuit en traversant le mur, mais je parviens à la retenir par des éclairs magiques en mettant ma belle-fille en garde sur la longévité de mon sort.

L'entité ne se laisse pas faire et tente par tous les moyens d'approcher Mary Margaret qui tente de se faire pardonner. Toutefois je préfère lui conseiller de garder sa salive, ma mère ne pouvant comprendre que le pouvoir et la faiblesse avant de déclarer que ma mère devra me passer sur le corps si elle compte s'en prendre à Mary Margaret. Surprise, cette dernière m'observe alors cesser mon sort et tenter une nouvelle fois de questionner le fantôme, qui réagit en me giflant violemment puis en pénétrant dans le corps de la jeune mère, affalée sur un fauteuil du salon. Prise de spasmes, Mary Margaret reçoit des visions du passé de Cora, impliquant son père et sa mère.  

Déterminée à sauver ma belle-fille, je parviens à séparer l'entité du corps de la femme avant de la renvoyer dans les limbes, une ouverture s'étant produite sur le plafond de la pièce. Alors que Mary Margaret est à moitié sonnée, arrivent Emma, Crochet, Belle et David afin de la secourir, tandis que je termine mon affaire en attendant la fermeture du portail. La victime explique donc que Cora souhaitait juste communiquer et non l'agresser et avoir reçu des visions de celle-ci, mais peine à parler, ce qui inquiète son époux. Il s'énerve contre moi, qui souhaite tout savoir sur Zelena mais Belle préfère apporter une partie du mystère en dévoilant que la Sorcière souhaite remonter le temps, à la surprise générale. Elle poursuit son explication en détaillant les ingrédients nécessaires au sort, déjà connus de tous, mais alors qu'on s'interroge sur l'utilité de ce voyage dans le temps, Mary Margaret reprend ses esprits. Elle dévoile alors que sa propre mère a forcé ma mère à abandonner Zelena suite à un secret révélé, choquant même Emma, qui pensait que sa famille était du côté du Bien. Après déduction des faits, on comprends tous que Zelena souhaite éliminer la Princesse Eva avant sa naissance, provoquant de ce fait la disparition de Blanche-Neige, qui ne serait jamais née tout comme Emma, ou Henry. Le pirate se réjouit ironiquement que personne n'ait réussi jusqu'alors d'accomplir un tel acte qualifié de « bêtise ». David comprend ensuite que son enfant à naître est l'ingrédient final du sort puis promet à son épouse de le protéger quoiqu'il arrive, mais Mary Margaret s'inquiète du peu de temps qu'il leur reste.


Chapter 68-Premier baiser

Dans la soirée, Mary Margaret me rejoins dans le salon après avoir consulté le médecin qui l'a autorisée à se lever en ajoutant que le corps humain a une tolérance surprenante concernant les possessions, ce qui m'étonne peu. J'acquiesce lorsque la femme souhaite m'aider mais refuse de parler de ma mère, préférant que Mary Margaret préserve la relation qu'elle avait avec la sienne. Cependant la jeune mère se dit ironiquement rassurée par le fait qu'elle connaisse son histoire ainsi que celle de la mienne, même si cela reste compliqué d'admettre que la Reine Eva a mal agi dans le passé. J'admets ensuite que je n'aurais pas passé tant d'années à essayer d'assassiner Blanche-Neige si je connaissais notre passé commun puis Mary Margaret regrette d'avoir gaspillé nos derniers jours hantées par notre passé. Je précise que nous devons être hantées par notre futur imminent et sombre, ce que tente de contredire Mary Margaret, gardant espoir de pouvoir vaincre Zelena, chose que je n'ai plus, sachant mon cœur pris en otage. Je reçois des paroles sincères de combat et de courage, Mary Margaret estimant que tôt ou tard, mon coeur « trouvera le chemin du bonheur » puisqu'elle me connaît. Elle ajoute qu'avec ou sans mon coeur, j'ai l'immense capacité de ressentir les choses avec toute mon âme, ce qui finis par me faire pleurer.

Dans la forêt de Storybrooke, tard dans la nuit, alors que l'homme au tatouage de lion observe le feu consumer le bois, il reçoit ma visite et tente expressément de s'excuser pour l'incident du matin. Il me promets de récupérer mon coeur mais je ne le laisse pas terminer, empoignant sa veste afin de l'attirer vers mes lèvres avant de lui offrir un baiser tendre et sincère. Dans le froid de la forêt, Robin, loin de se dégager de moi, réitère le baiser en le prolongeant un peu plus.


Chapter 69-Aucun singe volant ou sorcière verte ne touche à mon fils

C'est dans un étroit couloir du Granny's que j'embrasse une nouvelle fois Robin, amoureusement ne me doutant pas qu'Henry risque de me surprendre. Après quelques échanges langoureux, je demande à Robin, inquiète, ce qu'il voit en moi et l'homme espère alors qu'on partage une deuxième chance puis me complimente sur mes baisers. Un air de malice sur le visage, je me dit pressée de récupérer mon cœur, mais peine à décrire mes sentiments à Robin. Ce dernier appose ma main sur sa poitrine, estimant qu'on peut partager son cœur. Ému, on s'embrasse mais derrière nous arrive Henry, peu étonné de nous surprendre. Le garçon s'excuse en utilisant le terme de « Madame le maire », puis file dans sa chambre d'Auberge tandis que Robin s'inquiète pour moi, qui souffre de ne pas être reconnue par mon propre fils. Je dois laisser Robin, les autres m'attendant dans le salon mais l'homme parvient à me voler un autre baiser avant de me laisser partir.

C'est tout en riant de bon cœur que j'arrive dans le salon où patientent Emma, Mary Margaret et David, qui réagissent tous dubitativement devant mon comportement. Ma belle-fille ajoute même que si elle ne me connaissait pas, elle me devinerait amoureuse, ce à quoi je répond que je suspecterait l'inconnue que serait Mary Margaret, d'avoir un ventre rempli de crème glacée. Je refuse d'attendre « la merveille sans main » qu'est Crochet et souhaite prioriser les choses, à commencer par anéantir ma sœur, avis que partage David. Emma se questionne sur l'importance que m'accorde Zelena ainsi que sur les raisons qui l'ont poussée à ramener les habitants à Storybrooke. Je pense alors que dans ce monde existe quelque chose qui rend possible un voyage temporel. Cependant, je m'étonne principalement du Sort qu'a lancé Zelena, puisque cela nécessite le cœur de la personne la plus aimée. Or, j'estime que ma demi-sœur aime peu de monde, mais Emma pense que cela était le cas pour moi aussi, qui ait cependant réussi à lancer la Malédiction. Vexée, je ravale ma fierté lorsque David devine qu'on avait tous découvert les intentions de la Sorcière l'année précédente et que, d'après les déductions de son épouse, Zelena a lancé le Sort noir afin que chacun de nous oublie nos souvenirs. On en viens à la conclusion qu'Emma, notre Sauveuse, doit une nouvelle fois briser cette Malédiction. Cependant, l'intéressée explique avoir foi en la magie et avoir embrassé son fils depuis leur retour, mais que rien n'a fonctionné. J'estime donc que Henry doit avoir la foi en la magie puis explique au trio que le garçon doit pouvoir lire le livre de contes, qui était la clé pour Emma. Alors qu'Emma suppose que les souvenirs qui vont revenir à Henry ne seront pas un cadeau, je pense le contraire, me souvenant de nos dix ans passés ensemble. Confirmant ma pensée, Mary Margaret se dit prête à retrouver le livre.

David nous annonce après avoir raccroché que Belle n'a pas trouvé le livre de contes dans la boutique de M. Gold, tandis que j'explique l'avoir vu dans la chambre de Henry pour la dernière fois. Surprise qu'un livre puisse disparaître de la sorte, Emma écoute sa mère expliquer alors comment celle-ci a découvert le livre dans son appartement lors du premier Sort noir. La jeune mère décrit la dépression dans laquelle se trouvait son élève d'alors, Henry, qui réalisait son abandon et le sentiment de ne pas avoir de famille. Frustrée d'entendre ces paroles, je m'estime avoir été présente, mais Mary Margaret me fais comprendre que mon fils avait eu besoin de croire à une fin heureuse, qui est la raison pour laquelle l'enseignante avait découvert le livre de contes, un jour, chez elle et qu'elle l'a donné à Henry. Résignée, je pense qu'on a tous besoin d'y croire encore un peu et pas seulement mon fils. Je propose alors à ma belle-fille d'aller fouiller les placards de son appartement.

En traversant le Granny's, Emma passe devant Henry et lui explique devoir explorer d'autres pistes, le laissant avec Leroy. Peu dupe, l'adolescent poursuit sa mère et lui demande la vérité, mais le garçon tente d'en savoir plus, de façon agressive. Niant la vérité, mais affirmant être à la poursuite du meurtrier du père de Henry, Emma s'énerve face aux accusations d'Henry, qui estime que sa propre mère lui ment depuis leur arrivée en ville. Alors qu'Emma crie sur Henry et lui demande de faire avec ce qu'il a, celui-ci, estomaqué, pense pouvoir patienter un peu, tandis que nous paressons choqués par la colère inhabituelle d'Emma. Vexé d'être rabroué en public, Henry lui demande ses clés d'hôtel, estimant que, s'il doit être prisonnier, autant avoir sa Game Boy pour passer du temps. La jeune femme accepte, mais alors que Henry paraît se diriger vers leur chambre, il se ravise et après un court contrôle dans les couloirs de l'Auberge, accourt vers l'extérieur et tente de subtiliser la voiture de sa mère. Il est cependant surpris par Crochet mais après avoir tenté de nier sa fuite, admet vouloir rentrer chez lui mais ne comptait pas faire tout le trajet jusqu'à New York comme le pensait le pirate, mais jusqu'à l'arrêt de bus le plus proche. L'homme persuade l'adolescent d'emprunter un meilleur moyen de locomotion et de le suivre pour cela.

À l'appartement de Mary Margaret, David s'étonne de trouver des boites de chaussures dans une corbeille en osier tandis que je fouille une petite valise, sans succès. Son épouse explique qu'il n'y a pas plus puissante magie que les chaussures, « après le grand amour ». Emma tente de fouiller un dernier caisson où se trouvent des vêtements d'hiver puis, dépitée de ne rien y trouver, s'assoit sur le lit de sa mère. Cette dernière, pensive, souhaite fouiller à son tour la caisse en bois et y trouve le fameux livre tant convoité, ce qui choque Emma. Alors que celle-ci tente de comprendre le mystère du livre, je m'en empare et souhaite lire des passages sur le Pays d'Oz afin de savoir quel cœur a utilisé Zelena pour lancer le nouveau Sort noir, arguant que la seule chose que ma demi-sœur apprécie, c'est sa propre faiblesse. Alors que David m'accompagne dans ma lecture, Mary Margaret tente de savoir si Emma n'a pas feint avoir vu le livre, mais sa fille nie ses propos. La femme devine de l'anxiété chez sa fille, dont le comportement violent avec Henry ne lui ressemble pas. Emma explique alors que cette vie ne lui convient pas et qu'elle ne souhaite pas élever son fils dans ces conditions, sous-entendant qu'elle le ramènera à New York lorsque tout sera terminé. Mary Margaret comprend alors le petit soulagement qu'a eu Emma lorsqu'elle n'a pas trouvé le livre de contes mais celle-ci s'en défend, estimant que si le seul moyen de briser le Sort de Zelena est de rendre la mémoire à Henry, soit, mais elle compte passer le restant de ses jours à New York. Alors que la future mère pense que la décision ne conviendra pas à tous, elle déclare aller chercher Henry.

Cependant Emma ne retrouve plus Henry à l'Auberge et s'aperçoit que ses clés de voiture ont été volées. Alors que je souhaite un objet appartenant à l'adolescent afin de le localiser, Emma déclare avoir pris de l'avance et être en train de le localiser via son GPS. On se rends alors au port de la ville, là où le garçon a été vu pour la dernière fois. Finalement, on arrive juste à temps pour sauver Henry des griffes des singes volants, Emma tirant avec son pistolet, David visant un de singes avec son épée et moi, en brûlant avec mes boules de feu, on en arrive au bout et Emma relève alors Henry qui paraît tout désemparé, se demandant ce qu'il se passe. Emma lui assure qu'il saura tout dans la minute qui va suivre, livre de contes en main. Emma se fait pardonner sur ses mensonges passés et convainc Henry de prendre le livre de contes dans ses mains, tandis que ce dernier lui promet de lui faire confiance. Ne comprenant pas en quoi il doit croire, comme le lui répète sa mère, il apprend, stupéfait, qu'il doit croire en la magie d'un livre, qui n'en est pas un, d'après Emma. Confiant, le jeune adolescent s'empare délicatement du livre et instantanément, de nombreux souvenirs intenses lui reviennent en mémoire, tels que sa première rencontre avec Emma, la rupture du Sort noir ou encore, son séjour au Pays Imaginaire. Ému, Henry reprend peu à peu ses esprits et après avoir appelé Emma par son statut de mère, se retourne vers moi et m'appelle également « maman », ce qui nous ravit toutes les deux. J'enlace alors mon fils, que je n'ai pas retrouvé depuis une année, avant que Henry ne dise se rappeler de tout, ce qui n'est pas de l'avis des autres personnes, n'ayant toujours pas retrouvé les souvenirs de leur année au Royaume enchanté. C'est alors que j'insiste pour qu'Emma embrasse le garçon, afin de briser le nouveau Sort noir mais lorsqu'elle s'exécute, Henry disparaît brutalement.


Chapter 70-Le baiser d'amour sincère, nos souvenirs sont de retour

Choquées de ce retournement de situation, on découvre toutes deux Zelena, face à nous, prenant Henry en otage. La Sorcière explique au garçon qu'il peut l'appeler Tante Zelena, répondant à son interrogation concernant son identité. Furieuse, je tente de m'interposer mais suis envoyée au sol par Zelena, inconsciente. Emma supplie Zelena d'épargner Henry mais celle-ci estime que la faute revient au Capitaine Crochet, qui l'a déçue et dont elle accuse d'avoir prévu la mort probable de Henry. Prise d'un profond sentiment maternel intense, Emma se concentre afin de libérer Henry des mains de Zelena, qui l'enserrent de plus en plus. Une lueur blanche apparaît et les mains de la ravisseuse se mettent à brûler, la forçant à lâcher prise. Par la suite, Henry accourt vers sa mère, dont il rassure sur son état de santé. Zelena, quant à elle, se voit contrainte de fuir les lieux dans une fumée verte. Henry tente de me ranimer en m'appelant plusieurs fois, sans réponse.

Après de longues minutes angoissantes où, sous le regard des personnes présentes, Henry tente de me réveiller. Je parviens à ouvrir les yeux et reconnaît mon fils, que j'enlace tendrement. Je lui promets de ne plus jamais le laisser partir, ce qui émeut Emma et Mary Margaret, puis alors que je dis aimer mon fils, je l'embrasse sur le front, provoquant une onde d'amour qui se propage dans toute la ville et brisant de ce fait le Sort noir. Mary Margaret enlace son époux, leurs mémoires retrouvées, ainsi que moi, qui reste bouche bée tandis qu'Emma comprend que celle qui devait briser le Sort actuel n'était pas elle-même. La jeune blonde demande à ses parents de quelle manière Zelena a lancé le Sort noir, ce à quoi la future mère répond qu'il s'agissait d'eux-même, expliquant ensuite que la faiblesse de Zelena est tout ce qui a trait à la magie blanche. David ajoute qu'ils se sont sacrifiés afin de retrouver Emma, leur Sauveuse mais celle-ci paraît ne pas les écouter, troublée de savoir ses parents en vie, sachant que le prix de la Malédiction est le cœur de la personne la plus aimée.

Plus tard, je profite d'un moment en tête à tête avec mon fils, qui me raconte ses meilleurs souvenirs à New York en énonçant les fameuses pizzas, les Yankees et son école, choses que je peine à suivre, lui demandant ainsi de ralentir. Je souhaite tout connaître de son année passée et apprend que Henry avait trouvé un pommier à Central Park, semblable au mien. Le garçon poursuit en déclarant être un génie des maths, ce qui me surprends puis la conversation dévie sur le prétendant qui m'a embrassée, et dont l'identité est toujours inconnue de Henry. Gênée, je souhaite en rester à New York en parlant de pizza mais Henry insiste afin d'en savoir plus. Je finis par capituler en présentant mon compagnon comme étant Robin des Bois, chose qu'apprécie le garçon et encore plus lorsque celui-ci surgit au hangar afin de serrer la main de Henry. Robin comprend que le Sort a été brisé et me rappelle notre année de cohabitation difficile puis j'ironise en précisant que Robin est bien plus agréable à Storybrooke. On ris tous les trois de bon cœur puis on quitte les lieux.


Chapter 71-Zelena enlève le Petit Prince

Suite aux premières contractions de Mary Margaret au cimetière de Storybrooke, celle-ci est amené à l'hôpital par David, Emma et Henry. Installée sur une chaise roulante et souffrante, la future mère est amené dans une salle d'accouchement par une infirmière venue l'accueillir. Alors qu'elle peine à ne pas hurler dans les couloirs, le Dr Whale accueille le couple et procède à leur installation dans une salle. Alors qu'elle se lève pour s'installer dans le lit, Mary Margaret hurle de douleur, de la crainte se mélangeant inévitablement dans ses yeux déjà emplis d'inquiétude. David soutient son épouse en lui tenant la main lors de ses contractions et tente de la rassurer mais la future mère craint qu'on ne leur enlève leur enfant, comme « la dernière fois ». L'homme rétorque avoir cependant Emma et moi de leur côté, ce qui serait un plus. De notre côté, on lance un charme de protection autour de la chambre du couple, mais Emma reste dubitative quand à son efficacité. Je lui explique que si notre magie est supérieure à celle de Zelena, pratiquante de magie noire, celle-ci ne pourra nous nuire. Je me dirige alors vers la baie vitrée donnant vue sur la chambre du couple tandis qu'Emma est interpellée par Crochet qui dit avoir eu vent de la naissance imminente du petit prince. Le pirate souhaite aider la famille d'Emma mais la jeune femme refuse, arguant qu'il aurait dû nous aider en lui disant avoir reçu un sort de Zelena. L'homme se défend d'avoir voulu la protéger ainsi que Henry, qui avait été menacé de mort par la Sorcière.

Elle refuse une nouvelle fois l'aide du pirate et s'en va dans le couloir lorsque David la rattrape et lui conseille fermement de s'aider de Crochet afin de vaincre Zelena mais la jeune femme persiste en précisant que le pirate sait cacher des secrets aux gens qu'il prétend aimer. Elle se moque ensuite de lui, ajoutant qu'elle possède de la magie et Crochet, une seule main mais ce dernier met en avant son aptitude au combat. Emma se résigne et accepte, puis aperçoit Henry qui arrive, accompagné de Leroy. L'adolescent se réjouit de la venue imminente de son oncle, bien que ce ne soit pas pour tout de suite. Sa mère s'excuse de devoir le laisser seul et lui promet d'être rapidement de retour, ce qui n'inquiète pas Henry. Il nous exprime sa fierté à Emma et moi, je l'encourage à y aller, promettant de garder un œil sur Henry. Emma rejoint alors Crochet et tous deux partent en direction de la Méchante Sorcière de l'Ouest.

Alors que Zelena marche d'un pas ferme, la dague du Ténébreux à la main, talonnée de près par M. Gold, Leroy et M. Clark guettent leur arrivée devant l'hôpital de Storybrooke. Les voyant arriver, les deux hommes se bousculent maladroitement avant de pénétrer dans le hall du bâtiment, hurlant à qui veut les entendre qu'ils arrivent. Dans la salle d'accouchement, David soutient son épouse, sur le point de mettre au monde leur deuxième enfant tandis que les lumières faiblissent. Le Dr Whale ignore ces phénomènes lumineux, arguant que le bébé arrive bientôt. Dans le hall, Leroy et Clark sont relayés par Robin et trois de ses Joyeux Compagnons, arbalètes et arc à la main, prêts à tirer. À l'arrivée de Zelena et M. Gold, Robin leur ordonne de tirer, en hommage à Petit Jean. Cependant, ils sont lamentablement neutralisés par la Sorcière, d'un coup de dague et s'écroulent au sol. Alors que celle-ci arrive dans un couloir, elle fait face à une Belle hésitante, qui compte défendre le couple royal mais refuse de croire en la soumission de son aimé, qui lui intime l'ordre de partir. Zelena n'écoute pas ses menaces et la fait s'évanouir dans les bras de M. Gold, qui la retient et la pose délicatement sur le sol de l'hôpital avant de suivre sa maîtresse. Au bout du couloir, près de la salle d'accouchement, je donne mes dernières instructions à Henry, lui ordonnant de se réfugier dans une armoire avec le Dr Hopper, ajoutant que « cela ne sera pas beau à voir ». Juste après mes paroles, je croise Zelena au détour d'un couloir et lui assure la mort si elle fait un pas de plus. Cependant, grâce au pouvoir de la dague, Zelena me projette violemment sur le sol du couloir avant que je ne me retrouve inerte.

Au même moment, Mary Margaret tente de mettre son bébé au monde mais les bruits résonnant dans le couloir l'empêchent de se concentrer, malgré les encouragements de son époux. Le Dr Whale lui demande de pousser une dernière fois pour procéder à l'expulsion et alors qu'elle se concentre sur la poussée, David remarque que les lumières faiblissent de façon étrange et s'en inquiète. Zelena m'observe alors inerte et m'enjambe non sans avoir jeté un regard à M. Gold. À cet instant, l'enfant de David et Mary Margaret vient au monde et David déclare qu'il s'agit d'un garçon. Alors que le médecin nettoie l'enfant et le confie à ses parents qui font une rencontre en toute intimité, la porte s'ouvre brutalement et la Sorcière neutralise le Dr Whale non sans mal. David s'empare de son épée mais Zelena l'immobilise rapidement avant de faire disparaître le nouveau-né des bras de sa mère, qui apparaît ensuite dans ceux de la magicienne. Alors que Mary Margaret tente de le récupérer, elle est également immobilisée dans son lit par un simple sort. Ensuite, Zelena décrit le nouveau-né comme étant « pur et innocent » et lui appartenant maintenant. Elle s'enfuit ensuite en se téléportant dans une fumée verte, rétablissant ainsi l'apparence des trois personnes de la pièce, qui réalisent alors ce qui vient de se passer : Mary Margaret est en larmes, David perdu et le Dr Whale désorienté.


Chapter 72-Moi ? Une héroïne ?

Zelena s'enfuit avec le nouveau-né et M. Gold, et tous trois pénètrent dans la ferme de la Sorcière. À l'hôpital, David, fou furieux, détache sa blouse, s'empare de son épée et traverse le couloir afin d'aller récupérer son fils, mais je tente de l'en empêcher. Emma intervient et s'excuse de ne pas avoir arrêté la Sorcière puis apprend l'enlèvement de son frère. Dépitée, elle se sent coupable mais avoue à David la disparition de sa magie sans m'en expliquer les causes. Je suis encouragée par Henry à combattre ma demi-sœur mais je doute de la possibilité de remporter un nouveau duel. David nous rappelle alors les paroles de Glinda, qui précisait que seul un porteur de magie blanche est apte à vaincre Zelena. Henry, déterminé, me persuade d'user de magie blanche et non de magie noire afin de remporter mon combat, théorie entérinée par Emma, qui explique que le baiser qui a rendu la mémoire à Henry était de l'ordre du Véritable Amour et donc, de magie blanche. Dubitative, je crains que mon absence de cœur m'empêche de réagir de la sorte, mais Henry estime que je l'aime toujours actuellement et croit en moi. Robin arrive à son tour, et confirme les dires du jeune garçon, qui continue à faire éloge du bien en moi, me considérant comme une héroïne.


Chapter 73-Je change... Je choisis mon destin

Emma, David, Robin et moi nous rendons à la grange pour arrêter Zelena et nous arrivons au bon moment tandis que cette dernière semble se moquer qu'Emma ne puisse plus l'arrêter. Zelena tente de nous repousser mais ordonne à M. Gold de nous tuer. Ce dernier explique à Emma qu'on doit nous emparer de la dague afin qu'il puisse se mettre de notre côté et désarme Emma. D'un coup de poignet, l'homme la neutralise ainsi que Crochet en les projetant sur des bottes de paille. Je tente d'arracher le collier magique de Zelena, mais celle-ci me jette lamentablement au sol avant de laisser un de ses sbires ailés s'en prendre à David et Robin, qui évitent de tirer dessus, puisqu'il s'agit probablement d'un de leurs amis disparus. M. Gold intervient malgré lui en stoppant les deux hommes de la même manière qu'Emma et le pirate.

Après ce geste, Zelena se retrouve face à moi qu'elle étrangle par magie en me soulevant du sol. Sous les regards de M. Gold et Robin, arbalète à la main, Zelena précise que seule la magie blanche peut lui nuire tandis que la mienne est noire au possible, et ajoute que cela mènera à ma perte. Furieuse d'être traitée de la sorte comme ma mère l'a fait par le passé, je refuse que la Sorcière me dise ce que je peux être ou ce que je dois faire. À l'autre bout du hangar, Emma reprend connaissance et alors que le feu fait fureur autour de Zelena, je souffre de plus en plus et tente de reprendre mon souffle. Robin s'approche de mon coeur et se baisse pour le récupérer tout en ne nous quittant pas des yeux.

Toujours soulevée du sol, je remarque le geste de Robin et dans un élan de courage, déclare que ma « sœurette » a tort et soudainement, une lueur blanche surgit de mes deux mains, prêtes à attaquer la Sorcière. Surprise mais ravie, je déclare être en train de changer puis parvient à mettre Zelena à terre, qui perd de ce fait la dague du Ténébreux. Je m'approche de la nouvelle Méchante, puis déclare avoir choisi mon destin avant d'arracher le collier d'émeraude du cou de Zelena, qui perd la totalité de ses pouvoirs magiques. J'observe le feu disparaître au centre de la grange puis David accourt auprès de son nouveau-né mais fait face à un Singe Volant qui l'attaque. Il parvient à se défendre mais l'animal se métamorphose en Petit Jean, au moment où l'épée de David s'arrête sur son cou. Soulagé, il prend son bébé dans ses bras puis rassure Emma sur son état de santé, arguant qu'il est « aussi fort que sa grande sœur » puis quitte la grange afin de retrouver Mary Margaret.

Toutefois, j'observe Zelena et déclare qu'elle ne pourra nuire à personne mais M. Gold n'est pas d'accord et attire la Sorcière à lui, traînée sur le sol poussiéreux. Elle l'encourage à l'assassiner mais je parviens à le stopper à temps en le lui ordonnant grâce à la dague, que j'ai récupérée au sol. Toujours secondée par un Robin très vigilant, je convainc M. Gold de l'épargner, malgré qu'elle soit responsable de la mort de Neal. J'explique à l'antiquaire que la magie blanche n'amène pas à se venger des personnes une fois que ceux-ci sont neutralisés, mais l'homme ne me crois pas sérieuse. Sous les regards anxieux de Petit Jean, David, Emma et du bébé, j'estime que « les héros ne tuent pas » et acquiesce lorsque Zelena me demande si j'en suis un.


Chapter 74-Evil isn't born, it's made.

Dans la soirée, Zelena est emmenée au poste de police et placée dans une cellule. Elle me supplie de mettre fin à sa vie au lieu de la laisser moisir dans ces lieux où, dépourvue de magie, elle n'a pas sa place. Je refuse, puisque je connais les raisons qui ont poussé ma demi-sœur à agir de la sorte : les agissements de notre mère, qui nous a empêchées d'avoir la vie qu'on souhaitait. J'estime qu'on se ressemble mais Zelena revient sur le fait que j'ai été Reine un jour, recevant gloire et richesse mais les circonstances de mon mariage arrangé n'étant pas parfaitement connues de Zelena, j'évoque le douloureux souvenir de Daniel, assassiné par notre mère. Ce détail paraît peu important aux yeux de Zelena, puisqu'elle pense que Cora a fait ce qu'il fallait pour que je monte dans l'échelle sociale en devenant régente. J'exprime ma satisfaction de ne pas avoir assassiné ma belle-fille, sans quoi je ne serais pas dans ce monde et n'aurait jamais été mère. C'est la raison pour laquelle je souhaite donner une seconde chance à Zelena, la prévenant que le mal ne naît pas, il se créé, tout comme le bien. Ensuite j'explique à la prisonnière que je vais placer son pendentif déchu en lieu sûr et que si elle fais un pas de travers, je n'hésiterais pas à lui arracher le coeur et à l'écraser puis je quitte le poste. Au caveau, je contemple un instant le pendentif avant de le placer dans un coffret, que je place à son tour dans une armoire. Je souris avant de quitter les lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

🍎

welcome to storybrooke

avatar


▲ Messages : 125
▲ Points : 2697
▲ Age IRL : 22
▲ En réalité, je suis : La Méchante Reine
▲ Logement : Manoir Mills
▲ Emploi / études : Adjointe au Maire

MessageSujet: Re: Regina Mills • Evil isn't born, it's made !   Sam 19 Sep - 23:20

C'est bientôt fini




Chapter 75-L'homme au tatouage de lion...

Quelques jours plus tard dans mon salon, devant un feu de cheminée crépitant sont entreposés des mets accompagnés de vin, tandis que Robin entrechoque son verre avec le mien, afin de fêter le « retour de mon cœur ». Assise sur le sol devant le canapé, je dis me sentir plus forte que jamais et on s'embrasse tous les deux délicatement. Soudainement, je m'arrête et émue jusqu'à en avoir les larmes aux yeux, j'explique n'avoir jamais pensé vivre un instant pareil, un jour. Robin évoque le souvenir de son épouse décédée par sa faute et explique avoir ressenti un vide pendant de longues années. Il ajoute avoir accepté, au bout d'un certain temps, qu'elle était définitivement décédée et qu'il fallait tourner la page. J'admets, à mon tour, être coupable de la mort de Daniel, « parce qu'il m'aimait », qui est la principale raison pour que je refuse d'ouvrir à nouveau mon cœur aux autres. Je dévoile ensuite la prédiction de Clochette et le fait que Robin soit considéré comme mon Véritable Amour. Surpris de la révélation, Robin m'écoute dire à quel point j'étais effrayée par lui puis estime que les choses arrivent lorsque c'est le moment. Il m'embrasse ensuite une nouvelle fois.

Au Granny's, se sont rassemblés les principaux protagonistes de l'histoire du Royaume enchanté afin de fêter la venue du bébé royal. Leroy confirme à Granny, chope de bière à la main, que la Méchante Sorcière est définitivement décédée avant de déclarer que cela est une bonne chose, sinon Aurore aurait mis au monde un bébé singe, si elle était encore resté sous sa forme de primate ailé. Pendant que les frères de Leroy se moquent de son raisonnement, Marco s'empare d'un plat chaud et le dépose sur le bar. À une table non loin de là, Henry lit le passage de la rencontre des parents du nouveau-né royal, dans les bras de sa mère. Au même moment, Emma s'étonne que son fils répète sans cesse l'histoire bien connue de tous, souhaitant entendre le prénom de son frère tandis que David estime que son fils doit connaître ses origines, malgré que leur rencontre fut lors d'une embuscade et d'un vol à main armée. Mary Margaret s'indigne du mot « arme », ce que confirme Ruby, par la pierre qu'elle a utilisée pour frapper Charmant. La jeune mère rétorque cependant qu'il s'agit de la façon dont ils se sont rencontrés, et non dont ils sont tombés amoureux l'un de l'autre. David tourne la page du livre de contes le montrant combattant des gardes noirs et raconte avoir sauvé la vie de son épouse en les combattant tandis que Mary Margaret tourne une nouvelle page et raconte son exploit pour sauver son époux. David finit par conclure en montrant une illustration où il est tombé amoureux de la mère d'Emma en la voyant porter la bague de sa mère, puis Mary Margaret regrette qu'il ne le lui ait pas dit plus tôt, puisqu'ils auraient pu gagner du temps. L'homme réplique qu'il devait aller à son mariage, empêchant toute relation possible, ce qui perturbe Crochet. Il apprend de Ruby que Charmant était fiancé à la Princesse Abigail, en désignant de la tête Kathryn discutant avec Granny. Le pirate s'indigne que Charmant ait laissé l'opportunité d'épouser la fille du Roi, qui pouvait tout changer en or, propos qu'Emma n'hésite pas à réprimander d'un coup de poing sur le torse de l'homme. Ruby poursuit en expliquant que son amie s'était enfuie et vivait cachée dans sa ferme, souvenirs qui attendrissent la mère.

Avant de boire sa bière, Crochet rétorque « Telle mère, telle fille », stoppant net toute discussion tandis que Henry lui demande les raisons de ses propos. David tente de détourner l'attention du garçon en poursuivant la lecture du livre. Cependant, moi, qui me tenait non loin delà, souhaite en savoir plus. Aux côtés de Robin, je demande si Emma songe à retourner à New York, chose qui indigne Henry mais je le rassure rapidement. Toutefois, Emma prétend tout cela compliqué et supplie Henry de ne pas en parler en ce lieu et ce moment, puis insiste par un « non » ferme avant de quitter le Café. Crochet souhaite aller lui parler et dépose sa chope de bière presque vide sur la table tandis que Henry lui confie le livre de contes, espérant que cela aidera sa mère à se souvenir d'où elle vient. David rassure son petit-fils, décrivant sa mère comme aussi têtue que son épouse, ajoutant que cela est de famille. Soudainement, Henry l'interpelle et pointe du doigt la fenêtre du Café. Au-dehors, tous observent une colonne orangée surgit au loin de la ville, et qui transperce le ciel. M. Gold et Belle arrivent au même moment, et l'homme dévoile que la lumière provient du portail temporel de Zelena, qui se serait activé.

Tous accourent au poste de police et constatent la disparition de Zelena dans la cellule. J'affirme cependant l'avoir vue enfermée lorsque je lui ai parlée pour la dernière fois et nie toute possibilité d'activer le portail temporel en l'absence totale de magie. Je croise alors le regard baissé de M. Gold et l'accuse d'y être pour quelque chose mais l'homme se défend de ne plus posséder sa dague puis accuse Zelena d'avoir mis fin à sa vie, ce qu'approuve Belle. David a alors l'idée de visionner les images de vidéosurveillance, ce qui déplaît à l'antiquaire. On se placent tous devant le poste de télévision puis une interférence se produit lorsque M. Gold en modifie les images, à l'insu de tous. La vidéo montre ensuite Zelena se figeant elle-même puis se désintégrant sur le sol de la cellule avant de s'évaporer, ne laissant aucune trace. D'un air triste de perdre ma demi-sœur de la sorte, je comprends que le suicide de Zelena a eu pour effet de libérer la magie contenue dans son pendentif et ainsi, activer le portail temporel. Robin se questionne sur la conduite à tenir pour stopper le portail, mais M. Gold nous met en garde de ne pas s'en approcher ou les conséquences seraient catastrophiques.


Chapter 76-Le retour de Marian

Peu de temps plus tard, Robin me demande d'emmener le petit Roland acheter une glace et je sors donc en sa compagnie, ignorant que la Sauveuse a fait un voyage dans le passé. Peu de temps plus tard, on retourne finalement au Granny's après avoir fait une promenade pour aller acheter un grand cornet de glace au chocolat pour le petit Roland, marchant entre nous, qui veillons tous les deux sur lui en se jetant mutuellement des regards tendres. Une fois le garçon arrivé jusqu'à la porte du restaurant, il observe son père et sa nouvelle compagne, qui préfèrent rester une petite minute sur le trottoir devant l'entrée pour s'échanger un baiser. La petite famille rentre ensuite enfin à l'intérieur, Robin et son fils s'installant, et j'arbore un sourire radieux, avant d'être enfin repérée par la nouvelle venue, qui prend soudain peur au fond de l'établissement aux côtés de Crochet et Emma. Celle-ci tient à la rasséréner : la Méchante Reine n'est plus ; puis la laisse en compagnie de Killian pour m'informer de la situation, m'interrompant alors que je m'apprêtait à commander au bar.

En arrivant à sa hauteur, Emma confesse donc avoir ramené quelqu'un du passé, une femme qui me crois toujours Méchante, et me propose de lui prouver que j'ai changée. Je comprends parfaitement, et l'autre femme accepte de se montrer, avec quand même un air méfiant, malgré le sourire sincère que je lui envoie. Celui-ci disparaît pourtant très vite, lorsque Robin s'exclame de voir la nouvelle venue, qui n'est autre que sa femme, Marianne, qu'il croyait morte. Il l'enlace aussitôt, puis Roland s'approche, devinant que la femme est sa mère. Marianne reconnaît alors son bébé, et le serre fort dans ses bras à son tour. Je reste d'abord sans voix, mais la retrouve rapidement pour reprocher à Emma son action dans le passé, qui vient de me gâcher mon bonheur aujourd'hui. La jeune femme pensait pourtant bien faire en sauvant une vie, ce qui lui attire un autre reproche : celui de ne pas penser aux conséquences de ses actes, tout comme sa mère. Sur ce, j'ose espérer qu'elle n'ait pas ramené quoi que ce soit d'autre de son périple.


Chapter 77-La Reine des Neiges

Dans la grange abandonnée, la mystérieuse jarre, remarquée un peu plus tôt par Crochet au Château des Ténèbres de Rumplestiltskin, semble se déboucher toute seule. S'en écoule un liquide bleu et glacial, qui poursuit son chemin en suivant les traces du rituel de voyage dans le temps. Une fois le cercle intégralement coloré, la substance se concentre au centre de la figure, et modèle peu à peu un être humanoïde ainsi qu'une traîne. La couche de glace finit ensuite par fondre, révélant une jeune femme aux cheveux blond platine, tressés et déposés sur son épaule. Libérée, Elsa retire un de ses gants bleus, et lâche dans un geste du bras un rayon de gel magique sur son ancienne prison, qui explose sous le refroidissement brutal. Délivrée, la Reine des Neiges quitte enfin les lieux, laissant présager une entrée en scène peu chaleureuse tandis que ses pas figent le sol sous une couche de givre.

Libérée de sa prison et inconsciemment ramenée dans notre monde par Emma et Crochet à travers le portail temporel de la Méchante Sorcière de l'Ouest Zelena, la Reine des Neiges Elsa s'avance hors de la grange où était tracée la marque rituelle. Après un bref instant, comme soudainement saisie par l'angoisse tandis que ses pas laissent derrière elle une couche de glace, elle finit par rejoindre une route goudronnée. Marchant seule et perdue dans la nuit, elle aperçoit soudain, en train de geler, le panneau d'accueil d'une ville qui lui est pour le moins inconnue : Storybrooke.


Chapter 78-Ne pas faire face à mes vieux démons

Pendant ce temps, je sors d'un pas pressé du Granny's, et tente de me calmer devant l'entrée, où je suis vite rejointe par Emma. La jeune femme tente de s'excuser de sa dernière erreur - ramener du passé Marianne, l'épouse présumée morte de Robin des Bois avec qui j'avais commencé une relation sérieuse -, ignorant alors son identité, et par conséquent que cela me ferais de la peine. Or ce n'est pas tant l'intention qui m'a blessée, mais plutôt d'avoir réalisé qu'il y aura toujours quelqu'un pour me traiter de Méchante Reine, quand bien même je ne le suis plus. Ainsi j'aurais préféré qu'Emma se contente de laisser l'histoire se dérouler comme à l'origine, et revenir uniquement avec son ami. Mais la blonde ne compte pas s'excuser d'avoir sauvé une vie, peu importe la raison qui l'aurait entraînée à l'échafaud, et certainement pas en ayant vu ce que j'étais capable de faire. Statut royal que je me suis pourtant efforcée d'effacer depuis, préférant me consacrer à la construction d'un futur, que je pense désormais perdu. Plus Emma essaie de m'aider, dit-je, et plus ma vie empire.

Robin sort à son tour du restaurant, souhaitant que son épouse se rende compte à quel point j'ai changée. Mais Marianne réalise alors, horrifiée, qu'on formait en réalité un couple. Cette idée la sidère davantage encore en pensant au danger qu'aurait soi-disant pu courir leur fils en étant auprès de moi, et en voyant Mary Margaret puis David avec leur propre enfant qui semblent s'inquiéter de l'état de leur « amie », de même que Henry pour moi. Marianne les croit fous et leur rappelle mon ancienne identité en me traitant de monstre, mais ignorant Emma qui voudrait calmer les choses, il ne nous en faut pas plus pour qu'on se sépares et s'éloigne sans dire un mot. Emma est ensuite retenue par Crochet, qui lui conseille de me laisser tranquille pour le moment, mais tous s'interrogent si je serais capable de rester dans le droit chemin malgré cet affront, après tous les efforts que j'ai fait.

Réfugiée dans mon bureau de maire, je suis surprise par la visite de Robin, qui souhaite avoir une discussion avec moi. Après s'être assis à une distance raisonnable l'un de l'autre, Robin ne peut que s'excuser, ce qui me surprends, qui confirme les paroles prononcées plus tôt par Marianne sur le fait que je sois un monstre. L'homme ne se laisse pas abattre et affirme que la femme qu'il a connue est « loin d'être un monstre », même si je viens moi-même encore à le penser. D'un air désolé, Robin me touche la main et explique être comme moi puisqu'il fut un temps où lui aussi était différent, mais dit avoir changé depuis. Il poursuit en expliquant qu'on doit donc tous les deux laisser le passé là où il doit être. Il me rassure ensuite en m'assurant que ses sentiments sont réels.


Chapter 79-Il est temps que les méchants aussi ait droit à leur fins heureuses

Cependant, alors qu'heureuse d'entendre ces paroles, je me penche vers lui, Robin déclare que Marianne reste son épouse, qu'il a aimée et à qui il a bien prêté serment par le mariage, « jusqu'à ce que la mort les sépare ». Et en dépit de la mort de son épouse, qui n'est plus d'actualité, Robin se dit être un homme d'honneur avec ses valeurs et codes, malgré son statut de voleur, et ajoute avoir le devoir de respecter ce serment et de jurer fidélité à Marianne. Malgré le regard noir que je lui lance, il espère que je saurais lire au plus profond de son cœur et comprendre sa décision. Triste pour nous, l'homme quitte le bureau, me laissant seule avec mes larmes. Lorsque la porte du bureau se referme, je tente d'apercevoir un regard ou geste de mon aimé mais, remplie de fureur et de haine, en vient à provoquer l'éclatement d'un miroir, dont les morceaux jonchent le sol par dizaines. Surprise par mon acte et désespérée, j'empoigne un morceau de miroir et m'observe à l'intérieur. Prise d'une idée malicieuse, je m'observe sourire bien qu'une larme continue de couler sur ma joue.

Marchant d'un pas ferme et assuré dans les couloirs de l'hôpital de Storybrooke, j'arrive devant une porte menant à la réserve de pharmacie et compose un code. Je parcours les dédales de l'hôpital avant d'arriver au sous-sol vide et sombre : le service psychiatrique. Je me dirige vers une porte blindée et en soulève le battant de la porte pour apercevoir, avec satisfaction, la personne qui s'y trouve. J'ouvre ensuite la porte et une voix me demande ce que je fais là, ce à quoi je réponds avoir « besoin de mon miroir », révélant par la même occasion que le patient enfermé n'est autre que Sidney Glass, mon fidèle journaliste. Me répondant en me qualifiant de Reine, Sidney, barbe poivre et sel, apprend de ma part que quelqu'un se tient en travers de mon bonheur et qu'il doit m'aider à m'en débarrasser. Troublé, Sidney garde le silence tout en m'observant sur le seuil de la porte.

Tandis que l'énorme monstre de glace traverse le cimetière et passe près du caveau Mills d'un pas lourd, à l'intérieur d'une pièce secrète de celui-ci, je présente le livre de contes à Sidney et lui expose en quelques mots l'identité de Marianne et les circonstances de sa venue dans notre monde. Surpris, l'ancien journaliste me questionne sur l'origine du livre, que je décris comme un puissant artefact magique, dont le contenu paraît immuable. Je me reprends cependant en m'estimant plus forte que le pouvoir de prédiction du livre et, face à un Sidney intrigué par la situation, je lui fais savoir clairement mon intention de supprimer Marianne. Mi-satisfait, mi-curieux, l'homme comprend ma motivation à l'avoir gardé prisonnier dans l'asile toutes ces années, afin de me venir en aide un jour. Alors que je paraîs croire que Sidney m'accuse de négligence envers lui, ce dernier se félicite que je ne l'ai pas oublié. Je me reprends et affirme ses propos mais refuse que Sidney tue Marianne, car je me doute bien que les soupçons finiront par rapidement porter sur Sidney et moi.

Je souhaite alors annuler l'erreur d'Emma et remonter dans le temps afin d'éliminer Marianne avant qu'elle ne soit sauvée par Emma. Le journaliste comprend bien vite que j'ignore l'identité de Marianne dans le passé, ayant, d'après moi, «en tant que Reine, condamné à mort un grand nombre de personnes ». C'est alors que je demande à ce que Sidney me montre le moment exact de la capture de Marianne afin que je sache à quel moment revenir. Interloqué, Sidney explique ne plus être le Miroir Magique mais d'un coup de poignet, je le transforme et le piège dans un miroir présent dans le caveau. L'homme, dépité par ce qui lui arrive, frappe désespérément la vitre en hurlant mais je lui assure que son état ne sera que temporaire. Après avoir accepté ce sort, Sidney m'écoute entonner des paroles magiques afin d'activer les pouvoirs du Miroir Magique, qui me présente des images du passé concernant notre rencontre à Marianne et Moi.

Entourée par deux de mes gardes noirs, Marianne me supplie de la laisser libre malgré les injonctions répétées de celle-ci de connaître où se trouve Blanche-Neige. Face au silence de la jeune femme, je me moque de son idiotie puis décide de la condamner à mort pour le lendemain et demande à mes gardes de l'emmener. En s'éloignant de Marianne, je me plaint de l'odeur de paysans qui m'accable mais la prisonnière m'interpelle en exprimant sa peine pour moi. Intriguée, je m'en étonne mais écoute la condamnée expliquer que si j'avais une famille et de l'amour, je ne sèmerais pas autant de cruauté dans mon Royaume. Face à face, je refuse qu'une paysanne me dise quoi faire ou comment comprendre les choses, puis affirme ma position en estimant savoir qui je suis et ce que je veux exactement. En empoignant la mâchoire de Marianne, je dis alors, dans un sourire maléfique, souhaiter sa tête sur une pique puis quitte les lieux, ricanant diaboliquement tandis que la prisonnière me traite de monstre. À la fin de la scène, le Miroir Magique me ramène à une réalité brutale dont l'issue m'attriste, qui observe l'étendue de ma méchanceté passée. Je confirme avoir eu ce que je souhaitais, d'un regard triste.


Chapter 80-Je sauve Marianne et accepte enfin sa présence

Alors que Robin, David, Hook, Emma et Marianne se font attaquer par Guimauve, ils sont tous inconscients sauf Marianne qui bandit un arc pour lui tirer dessus mais est vite stoppée par Guimauve près à la réduire en cendres. C'est alors que j'apparaît de derrière un arbre, avant de m'avancer devant le monstre pour m'interposer, peu impressionnée. Celui-ci ne cherche même pas à m'attaquer en premier, et Marianne implore mon aide. Me voyant pourtant disparaître dans un nuage violet, la femme se croit finie, et le colosse est ainsi prêt à l'écraser de son énorme pied. Mais la Guimauve se fait soudain griller par magie : je m'étais en réalité téléportée dans son dos. Pendant que les autres reprennent connaissance, Robin accourt aux côtés de sa femme, qui reconnaît finalement avoir peut-être eu tort à mon sujet, étant donné que j'en viens même à lui souhaiter la bienvenue dans ma ville. Cela étant, je préfère m'éclipser lorsque Emma cherche à me parler à son tour.


Chapter 81-Désemparée ~ Opération Mongoose

Elle vient frapper à mon bureau, à la mairie, devinant que je m'y trouve grâce aux lumières allumées. Mais moi, assise tristement contre la porte, ne décroche pas un mot. S'engageant donc dans un monologue, Emma est certaine que je devrais aujourd'hui avoir droit au bonheur, si seulement je n'abandonne pas ce combat maintenant. Dans tous les cas, la Sauveuse promet de ne pas me laisser tomber, car comme le disait Henry, elle est venue au monde pour rendre aux personnages de contes leur fin heureuse, y compris celle me revenant. Son destin n'est donc pas accompli si elle échoue sur ce point. Face au silence, elle se résout ensuite à partir. De l'autre côté de la porte, je semble soudain m'éveiller avec une nouvelle idée en tête. Je saisis le livre de contes, et appelle mon Miroir Magique. Ne se manifestant qu'une fois appelé Sidney, le Génie se voit demander de changer mon destin - ce qui, formulé de la sorte, dépasse de loin ses fonctions. Mais si celles-ci sont combinées à mes propres pouvoirs magiques, je pense être capable d'accomplir mon projet. J'explique que le livre est la cause de toute ma misère, et non Marianne : en effet, j'y suis exclusivement décrite comme faisant partie des méchants, or jamais ces derniers n'ont eu droit au bonheur dans ces pages. Cesser d'être telle n'étant visiblement pas suffisant, il me reste une alternative pour changer mon histoire : trouver l'Auteur du livre, et le pousser à me céder ce qui me reviens désormais de droit. "L'heure du changement de chapitre a sonné, il est temps que les méchants aient eux aussi leur fin heureuse."

La seule personne qui pouvait m'aider n'était nul autre que mon fils. Je finis finalement par le rejoindre au Granny's avant de lui parler de ce que j'avais en tête, ignorant que Marianne a subit un sortilège glacial. Je retrouve donc Henry, en train de faire ses devoirs au Granny's, et lui offre un cadeau surprise : un lot de comics dont il raffole. Amusée, je lui conseille ne pas trop s'y habituer, puis consulte avec lui l'un des fascicules. L'air de rien, je lui fais remarquer que son livre de contes, tout aussi fait d'encre et de papier, a pourtant la particularité de recenser des histoires vraies malgré le caractère fantastique de celles-ci, et lui demande s'il n'aurait pas par hasard une idée du nom de l'Auteur. Mais le garçon l'ignore, ce qui m'étonne, certaine que l'ouvrage doit bien donner un indice quelque part. Cette réaction rend mon fils suspicieux, ce qui me pousse finalement à lui avouer mon projet : si les histoires contenues dans le livre ne voient en moi qu'une méchante, je veux découvrir l'identité de l'Auteur pour le forcer - ou plutôt « lui demander » - de m'écrire une véritable fin heureuse. Bien que peut-être un peu folle, cette idée réjouit Henry, qui compte bien m'aider à changer mon destin injuste dans une nouvelle mission secrète, de la même manière qu'il avait aidé Emma avec l'Opération Cobra. Il se met alors à chercher un autre nom de code pour cette mission-ci, et je finis par trouver l'appellation idéale : l'Opération Mangouste. Soudain, cet instant de complicité est interrompu par l'arrivée de Robin dans le restaurant, qui implore mon aide pour sauver Marianne.

De retour dans mon ancien bureau de maire, je constate - avec horreur - la nouvelle décoration « hideuse », puis me concentre sur le cas de la lady frigorifiée et allongée sur le canapé. Je constate que la magie à l'origine de ce phénomène est extrêmement puissante, et accuse tout simplement Elsa, qui arrive à la suite d'Emma et Crochet, connaissant ses antécédents. Le pirate prend sa défense, puis la magicienne assure que le sort jeté sur Marianne n'est pas son œuvre, soutenue par sa nouvelle amie devant moi. Elsa explique ensuite que le seul moyen de rompre un tel sortilège est un geste d'amour sincère, tel un baiser. Robin ne perd donc plus une minute, et pose ses lèvres sur celles de son épouse, pendant que je détourne un instant les yeux. Pourtant, rien ne se passe, ce qui rappelle à David l'exemple du chevalier d'or Frederick : le froid fait sûrement barrière et empêche le baiser de fonctionner. Robin commence alors à désespérer, mais je lui demande simplement de me laisser le temps d'étudier cette magie plus en détail, tandis qu'Emma décide d'enquêter sur le ou la potentiel(le) et véritable coupable. Je lui conseille dans ce cas d'appeler des renforts, au vu des récentes occasions où elle s'est retrouvée en danger avant de me faire vivement descendre par la jeune femme en retour. Crochet se propose donc pour l'accompagner, mais Emma le charge à la place d'accompagner Elsa jusqu'au poste de police, car il vaut mieux pour tout le monde que les habitants de la ville ne s'en prennent pas à elle. Le pirate insiste, mais se fait à son tour assaillir par une saute d'humeur de son amie, qui ne veut pas discuter.


Chapter 82-Sentiments réels...

Quant à Robin et moi, les choses ne s'arrangent pas : le sort jeté à Marianne se dirige fatalement vers son cœur. Hésitante, je révèle qu'il existe peut-être un moyen d'y remédier, mais pour cela, je demande à ce que Robin me fasse absolument confiance, ce qui est heureusement le cas. Sans trop en dire, j'explique donc que je vais devoir demander à Henry d'aller chercher une chose précise dans le caveau familial, nécessaire pour pouvoir appliquer une solution radicale, qui n'est nul autre qu'une boîte pour enfermer son coeur à l'intérieur.
Le soir a fini par venir, et le mauvais sort a fini par transformer le corps de Marianne, toujours allongée dans le bureau du maire, en une statue de glace. Je veille sur elle en attendant Robin, qui revient de son camp dans les bois où il a confié son fils à Petit Jean. Celui-ci s'en veut de pas avoir pu réveiller sa femme, mais je tente de le réconforter. Même un baiser d'amour sincère ne peut pas toujours être une solution. Cependant, Robin pense avoir une explication sur l'échec de sa tentative : son geste n'était pas animé par le Véritable Amour, tout simplement parce qu'il est en réalité amoureux de quelqu'un d'autre qui n'est nul autre que moi.

Je m'en émeut, tout en comprenant que le mariage oblige le malheureux à rester auprès de son épouse, qui s'en excuse. Henry nous rejoint dans la pièce, après être passé récupérer quelque chose dans le caveau familial, comme indiqué. Pendant qu'il fouille son sac pour en sortir un écrin, je demande une dernière fois à Robin s'il reste sur sa décision de croire en moi, ce qu'il confirme. Je plonge donc ma main à travers la couche de glace dans la poitrine de Marianne, et parvient à en extraire son cœur, heureusement encore sauf. L'organe désormais hors d'atteinte pour le sortilège, sa propriétaire pourra rester en vie - bien que gelée. Bien que l'idée effraie un peu Robin, je jure sincèrement que cela ne durera que le temps que je trouve un remède. Même si Mary Margaret et Henry me réconforte en me donnant espoir, je finis par être frustrée de ne pas trouver de moyens de sauver Marianne.

Malgré qu'Emma essaie sans cesse de s'excuser, je fais la hautaine et disparais à chaque fois puis le temps passe et mon objectif grandit de plus en plus, trouver l'auteur, trouver la Reine des Neiges et réclamer ma fin heureuse. Avec l'aide de Sidney, je me retrouve très rapidement dans la forêt et suis rattrapée par Emma qui essaie encore une fois de s'excuser mais je lui fais rapidement comprendre qu'elle a fait une connerie et que rien ne pourra réparer ça. Finalement on se retrouve à chercher la reine des neiges ensembles sans que je ne lui adresse pour autant la parole.

Arrivée près d'un pont de glace, je reconnais l'oeuvre d'Elsa et l'emprunte en compagnie d'Emma avant qu'arrivée au milieu du pont, ce dernier ne se mette à tanguer dangereusement. J'invoque Sidney qui me fait très vite comprendre qu'il m'a trahis pour Ingrid. Puis on finis finalement par se retrouver de l'autre côté et on fait face à un guerrier de glace. Je décide finalement d'allier mes pouvoirs à ceux de Regina et on détruit le guerrier de glace avant de faire face à Ingrid. Mais alors qu'on s'apprête à attaquer, cette dernière nous stoppe avec la magie avant de commencer à nous étrangler mais Elsa arrive et nous sauve avant que je ne me rende compte que mon miroir avait disparu et on compris qu'Emma et Ingrid se connaissait. A bien voilà, autre chose...

Après avoir remercier Elsa, je me suis téléportée et je suis rentrée chez moi. Puis je me suis rendue au bureau du Shérif après la demande d'Henry et on a vite compris qu'Emma connaissait bel et bien la fameuse Reine des Neiges et qu'il était temps de la stopper. En même temps que cela, ma relation avec Robin se complexifie alors que j'essaie de maintes façons de trouver un moyen de sauver Marianne sans le baiser de l'amour sincère. Je ne savais plus où avoir la tête entre ma relation avec Robin qui devient de plus en plus compliquée avec le temps surtout depuis qu'il passait le plus clair de son temps avec moi au caveau et ma recherche pour retrouver l'auteur, puis finalement je me rends rapidement compte avec l'aide d'Henry qu'une des pages du livre n'est pas comme les autres et comprends qu'August doit être au courant de quelque chose vu qu'il a su enlever les pages de ce livre et en remettre.


Chapter 83-Emma ne contrôle plus rien...

Mise à part moi, personne ne savait que je voyais Robin en cachette, mais lorsque Mary Margaret et David m'ont appelée pour me dire qu'Henry avait été blessé par Emma, je me suis dépêchée de venir et de le soigner puis j'ai vite compris qu'elle ne contrôlait plus rien et qu'elle avait peur d'être un danger pour tout le monde. J'ai également compris ce qu'elle comptait faire et que ma belle fille et son mari ne devait pas laisser faire ça, sa magie fait partie d'elle, elle fait d'elle la sauveuse, sans magie elle n'est plus personne... Puis lorsque l'on a réussis à sauver Emma ou tout du moins lorsqu'Elsa a réussis à la sauver, nous avons compris qu'il nous restait qu'une seule chose à faire, retrouver la Reine des Neiges avant qu'elle ne jette son sortilège car le seul moyen de lutter contre serait de retrouver Anna, la soeur d'Elsa qui n'étais malheureusement pas à Storybrooke.

Anna fut de retour grâce à l'étoile des souhaits qui était en fait le médaillon de cette dernière mais on n'eu pas le temps de faire grand chose vu que Rumple' avait emprisonné toutes les fées dans le chapeau du sorcier et donc notre seule chance de nous en sortir....


Chapter 84-La Snow Queen's Curse # L'Evil Queen is back

Après avoir mis Henry en sécurité à la Mairie, enfermé grâce à la magie, j'ai dis à Robin qu'il devait me craindre et que je me rendais à mon caveau pour m'y enfermer mais pas pour empêcher quiconque d'entrer mais pour m'empêcher moi de sortir. Le Sortilège tombe et je suis affectée et deviens furieuse. Moi, grande sorcière et femme puissante de mon état, et pourtant incapable de défaire une barrière magique bloquant l'entrée, me retrouve enfermée dans mon propre caveau ! Cette humiliation n'a évidemment pour moi qu'une seule explication : tout cela est forcément de la faute de la Sauveuse. Je redescends donc les escaliers vers le sous-sol tout en fulminant, regrettant de ne pas avoir fait brûler vive ma rivale depuis longtemps. Puis je m'arrête devant une vision d'horreur : dans le miroir, je remarque mon tailleur que je trouve soudain d'un goût affreux. Afin de réparer cette faute vestimentaire impardonnable, je m'enveloppe aussitôt d'une fumée violette avant de laisser ma place à une dame digne de ce nom. Ainsi réapparaît - arborant le style qui me définis tant et qui m'a tellement manqué -, plus démoniaque que jamais, la Méchante Reine…

Peu de temps après, je me rends compte que mon sortilège a été rompu et quelqu'un est entré dans la caveau et cela ne peut être que la sauveuse. Prenant mon sourire le plus démoniaque, je l'a découvre aux côtés d'Elsa, cette dernière énonce qu'elle est là pour voir comment je réagirais quand je saurais la vérité sur la venue de Marianne. Emma me dit donc qu'elle a fait exprès de la ramener afin que je ne sois pas heureuse, que je l'a vois heureuse avec Killian et que moi je n'ai pas le droit au bonheur. Furieuse, je lui envois une boule de feu mais au lieu de ça, ça détruit leur bracelet et la sauveuse me propulse contre le mur avant de fuir et j'hurle son nom avant de sortir de mon caveau furieuse.


Chapter 85-The Evil Queen VS Snow White

Je me rends au bureau du Shérif mais ne la trouve pas mais fais face à Blanche  Neige et son cher prince enfermés dans des cellules. Je fais comprendre à Blanche Neige qu'elle n'aurais pas dû me prendre mon premier amour vu qu'en échange, je vais lui prendre son bébé mais cette dernière hurle de ne pas le toucher et j'ai soudainement une meilleure idée. J'ouvre sa cellule par magie et fais apparaître deux épées avant de lui dire de se battre contre moi énonçant que j'ai envie de voir la couleur de son sang.

Le combat fait rage, des vitres se brisent, je me débat contre elle par coup d'épées encore et encore, on tombe l'une après l'autre, on se débat au sol avant qu'elle ne me propulse contre la cellule de David et que ce dernier ne me tienne mais que je ne réussisse à me libérer avant d'approcher de son fils et de le menacer mais la brune hurle avant de se jeter sur moi et me faisant traverser la fenêtre du bureau d'Emma avant que je ne me venge en usant de la magie pour lui faire faire un vol plané. Puis je récupère mon épée et on continue de se battre jusqu'au moment où de la neige tombe et où on finis par lâcher nos armes.


Chapter 86-The curse is broken

Finalement, la Reine des Neiges venait de se sacrifier pour tous nous sauver et la neige était donc la marque qu'elle était partie pour de bon. Je me rendis rapidement compte de la tenue que je portais et on se mis à rire, David, Mary Margaret et moi devant ce qui venait de se passer. Puis on est sortie dehors et on a retrouvé tout le monde avant que je ne retrouve Henry saint et sauf. Quelques jours plus tard alors qu'on est au bord du lac en train de regarder Roland et Marianne jouer, Robin m'avoue qu'il m'aime toujours et qu'il m'a choisie. Mais il faut croire que ce n'était pas ainsi que ça devait se finir car Marianne s'écroule sur le sol avant que je ne comprenne que son coeur était toujours atteint à cause de la magie présente.

Le seul moyen de la sauver, c'était quelle quitte la ville et qu'elle ne revienne jamais et que Robin parte avec elle. C'est ce qui fut fait, je lui avais dit adieu avant de le regarder partir avec elle, prenant l'image de nous deux avant de la déchirer de la jeter sur le sol et de repartir, tournant le dos à mon amour véritable, ignorant que je laissais Robin avec ma soeur Zelena. Un peu plus tard, au Granny's, alors que je suis en train de boire un whisky, je soupire et est rapidement rejointe par Emma qui me demande si j'ai besoin de réconfort et je lui souris en lui répondant que ça serait bien utile. On est rapidement appelé par Henry qui nous annonce qu'il a trouvé la bibliothèque de l'Auteur, ce qui veut dire peut être des réponses.

C'est alors qu'on s'y rends toutes les deux et que l'on découvre de multiples livres ressemblant à celui d'Henry et Henry me souris avant de m'annoncer que l'Opération Mongoose reprends du service avant qu'Emma n'énonce qu'elle est avec nous. Je lui souris et comprends que je ne serais finalement pas seule pour traverser tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

🍎

welcome to storybrooke

avatar


▲ Messages : 125
▲ Points : 2697
▲ Age IRL : 22
▲ En réalité, je suis : La Méchante Reine
▲ Logement : Manoir Mills
▲ Emploi / études : Adjointe au Maire

MessageSujet: Re: Regina Mills • Evil isn't born, it's made !   Jeu 8 Oct - 23:30

C'est le dernier chapitre...

Oui oui, la fin de l'histoire... peut être...


Chapter 87-Queens of Darkness

L'horloge de Storybrooke indique 8h15. Six semaines après avoir failli sombrer dans le chaos, la vie des habitants de cette petite ville du Maine a repris son cours tranquille. Après être passés au Café Mère-Grand, j'accompagne par exemple Henry à l'arrêt du bus qui le conduit à l'école, où sa grand-mère et institutrice Mary Margaret lui donne une leçon d'ornithologie dans le cadre de son cours de sciences naturelles. Réintégrant mon bureau de maire, je réarrange quant à moi la décoration intérieure à ma façon - en brûlant avec soulagement la peinture « hideuse » de ma belle-fille et ses oiseaux bleus ornant un mur et Emma confie la garde de son petit frère Neal à Granny avant d'enfiler sa veste, et de rejoindre Killian, qui l'attendait avec leurs cafés et l'accueille d'un baiser. Entamant ensemble le chemin vers le poste de police à pied, ils croisent Belle devant la bibliothèque, et s'y séparent.

Alors que je suis en pleine recherche de l'auteur dans le livre d'Henry, je suis rapidement rejointe par Emma qui m'amène une bière et un sandwich, ce qui me fais légèrement sourire mais ce sourire disparais très vite lorsqu'elle trouve la fameuse page où j'embrasse Robin, je lui fais simplement comprendre que je la garde car c'était ma seule dose d'espoir. Puis Belle arrive et nous explique que les fées ont été enfermées dans le chapeau et qu'elles sont les seules à nous aider et qu'elle a trouver une formule pour les sauver et c'est donc à moi de le faire.

Dague en main, je récite la formule dans ma tête et bouge en cercle la dague au dessus du chapeau avant qu'il ne s'ouvre et ne libère toutes les fées y compris la fée bleue, celle qui pourrait m'aider pour trouver l'Auteur mais je ne me doute pas que non loin de là Rumple, Cruella, Ursula et Maléfique le recherche également. Une fois saines et sauvent, les fées retournent au couvent avant que l'on ne fête leur retour au Granny's. C'est à ce moment là qu'Henry me donne du courage pour aller demander des renseignements à la Mère Supérieure concernant l'Auteur mais cette dernière me répond qu'elle sait qu'il existe mais qu'elle ne l'a jamais vu, que personne ne l'a jamais vu.

Alors que le calme règne, très vite on comprends que ce n'est pas normal et très vite on se rends compte qu'un Tchernabog terrorise Storybrooke. On essaie donc de se cacher avant qu'Emma est l'idée qu'on unisse nos pouvoirs pour le tuer mais même nos pouvoirs réunis, on ne réussis qu'à l'assommer légèrement. On se sépare tous ensuite et je me rends à la Mairie avec Emma avant de recevoir un appel d'Ursula et Cruella qui nous disent ce que veux le monstre et comment le vaincre si on leur offre en échange un moyen d'entrer à Storybrooke.

Je décide d'accepter et c'est donc par une minutieuse idée d'Emma qu'on se dirige toutes les deux vers la limite de la ville, suivie par le monstre et vu qu'il est fait de magie, sans magie il n'existe pas. Mais lorsqu'il nous saute dessus et nous menace, je décide de me téléporter sans savoir que ce n'est pas moi mais Emma qu'il veut et réapparais devant la limite de la ville avant d'appeler le monstre. Emma freine d'un coup sec et le monstre fait un vol plané jusqu'hors de la ville. Les méchantes nous avaient aidées mais alors qu'on allait leur envoyer le parchemin, Snow et Charmant arrivent et nous en dissuadent avant que je ne leur fasse comprendre qu'il faut leur laisser une chance comme ils l'ont fait avec moi ignorant ce qu'elles ont réellement l'intention de faire.

Quelques jours plus tard, alors que je suis en train de lire le livre de contes avec Henry à la recherche d'une quelconque solution, je comprends très vite que la seule personne qui pourrait nous aider est August avant d'ajouter qu'il n'est peut être plus là mais Pinocchio oui. Je le fais convoquer avec Marco mais très vite, je comprends qu'il ne se souvient plus de sa période adulte et m'énerve avant de me ressaisir mais de le laisser partir, consciente que ce n'est pas comme ça que j'aurais ma fin heureuse. Après avoir murement réfléchi, je décide de me rendre à la boutique de Marco pour m'excuser et alors que je repars, ce dernier m'arrête et me donne la sacoche que possédait August à l'époque où il était adulte en disant que j'ai le droit à ma fin heureuse et qu'il espère que je trouverais une réponse dans ses affaires.


Chapter 88-L'espionne

Après avoir compris que les méchantes n'étaient pas là pour se racheter mais pour autre chose, je décide de jouer les espionnes pour savoir ce qu'elles veulent vraiment et m'oblige à me salir les mains pour prouver que je ne me suis pas adoucie. Je fais donc ce qu'elles me demandent et essaie de retrouver les autres le plus discrètement possible. Je découvre très vite que Rumple' est de retour et que lui aussi veut mettre la main sur l'Auteur pour pouvoir avoir sa fin heureuse. Comprenant ce qu'il se passe, j'envoie un message à Mary Margaret, David et Emma en leur disant leurs projets et comprends très vite que je dois faire très attention.

Au fil du temps, j'en apprends plus sur leurs idées et réussis à en informer Mary Margaret et les autres mais pour la plupart, je dois me comporter comme la Méchante Reine, ce qui ne me correspond plus. Puis les choses se passent plus vite que je ne le pense, Mary Margaret me révèle le fait qu'elle et Charmant ont envoyé la fille de Maléfique dans ce monde pour sauver Emma des ténèbres et qu'ils s'en veulent, qu'ils s'en veulent de mentir à Emma puis cette dernière finit par le découvrir et décide de leur faire la tête mais sévèrement et plus le temps passe et plus les choses s'aggravent concernant l'auteur. Emma réussis à sauver August avec l'aide de ses parents et du Capitaine Crochet et ce dernier m'avoue lorsqu'on est tous à l'appartement que l'Auteur n'est pas à Storybrooke mais qu'il est enfermé dans le livre.

Puis, en passant de plus en plus de temps avec les Vilains, je commence à m'inquiéter de la sécurité de Robin, ne sachant trop pourquoi, je décide de demander à Emma de me trouver un numéro où le joindre et comprends très vite qu'il se passe quelque chose de pas net. Puis j'apprends rapidement qu'Emma a libérer l'Auteur après qu'Henry est trouvé la clé et m'est donnée une fausse page tandis que moi j'essaie de mener les méchants sur une fausse piste, consciente que je risque gros.


Chapter 89-Welcome back Sis'.

Finalement Gold finis par se rendre compte que c'était une fausse page que je lui ai donné, que je suis du côté des Héros et que je les ai tout bonnement trahis. Maléfique me lance le sortilège du sommeil avant que je ne sois emmenée dans mon caveau après que tout Storybrooke soit plongée dans le sommeil -sauf Henry, MM et David- et alors que je me réveille, je comprends que je suis dans une mauvaise posture et Gold me libère de mes menottes avant de me donner mon portable et le numéro de Robin en me disant de l'appeler et que je vais avoir une surprise ou plutôt un moyen qui m'oblige à écouter ce qu'il me dit.

Je prends donc le téléphone et contacte Robin mais tombe sur Marianne ou plutôt Zelena qui a pris sa place. Comprenant ce qu'il se passe, Zelena fini par raccrocher et Gold m'enlève le téléphone des mains avant de me dire de choisir entre Emma et Robin et je ne me décide pas et ce dernier m'énonce que j'ai préféré choisir mon True Love. Je le regarde et lui énonce "Tu as peut être réussis à faire de moi un monstre, mais je t'empêcherais de faire la même chose à Emma.".

Puis peu de temps plus tard, Maléfique nous retrouve au Granny's et demande à Emma si elle peut retrouver sa fille arrivée dans ce monde de la même façon qu'elle en ajoutant qu'elle a une étoile au poignet et qu'elle s'appelle Lilith. La blonde s'enfuit du café et je la retrouve peu de temps plus tard au bureau du Shérif avant qu'elle ne regarde la photo d'un bébé correspondant à la description de Maléfique. Je comprends alors pourquoi il faut qu'elle aille à New York et lui fais comprendre que je veux y aller aussi pour retrouver Robin en lui expliquant que Zelena a pris la place de Marianne et que je dois le sauver de ses griffes.

Mais au moment où on se décide à partir, on apprends toutes les deux que Cruella a kidnapper Henry et qu'elle le menace de mort si on ne lui dit pas où est l'Auteur, ignorant nous même qu'elle ne peux tuer personne. Puis tout se passe trop vite, Emma filant à tout allure pour retrouver Henry tandis que Crochet et moi sommes séparés dans la forêt, appeler par les cris d'Henry qui e sont que des coquillages. Soupirant, je comprends ce qui plane au dessus de notre tête et arrive trop tard lorsqu'Emma a propulser Cruella dans le vide, ne pouvant pas lui dire qu'elle ne pouvait tuer personne. Emma venait de tuer Cruella mais n'avais pas l'air de s'en rendre compte...


Chapter 90-Go to New York

Finalement, on pars donc toutes les deux avec Emma à New York pour retrouver Lily mais également pour prévenir Robin du retour de Zelena. Alors que l'on retrouve Lily, on comprends très vite que c'est une sacrée menteuse et qu'elle sait toute la vérité depuis le début sur nos identités et sur Storybrooke. Alors qu'on se trouve chez elle, elle vole la voiture et pars avec avant que je me rende compte que j'ai laissé mon sac dedans et que le parchemin de la Reine des Neiges est à l'intérieur.

Emma décide donc de s'en occuper et je comprends très vite qu'elle n'est plus pareille qu'avant. Elle décide à rouler très vite et réussis finalement à rattraper Lily et la stoppe avant qu'elle ne se batte l'une l'autre et qu'elle la menace de son arme. Je sors de la voiture et regarde Emma avant de lui faire comprendre qu'elle vaut mieux que ça. Après qu'elle ait parlé, elle accepte de retourner avec nous à Storybrooke et on se rends donc à New York pour avertir Robin du retour de Zelena.

Arrivée devant la porte, je sonne et c'est Robin qui m'ouvre, je le préviens de vite prendre ses affaires et de prendre Roland avec lui et de venir avec moi à Storybrooke. Ne comprenant pas tout ce que je lui dis, il me fait comprendre qu'il est avec Marianne avant que je ne lui avoue que ma soeur s'est jouée de lui et qu'elle a pris la place de Marianne avant que cette dernière n'apparaisse sous son vrai jour. J'avais ma soeur devant les yeux et comprenait qu'elle m'avait volé ma fin heureuse... Je décida finalement de la ramener à Storybrooke pensant également qu'il fallait que je crée une potion d'oubli pour Roland afin qu'il oublie que sa mère avait été là et été à nouveau morte. Je posa mon regard sur ma soeur:

« On rentre à Storybrooke et tu me suis sans faire d’histoire. A notre arrivée, tu seras enfermée pour tout ce que tu as fait Zelena et crois moi ce n’est pas peu dire. »

Je fis apparaître le bracelet de maman et le posa sur le poignet de Zelena avant de lui faire comprendre qu'elle ne pourrait pas user de la magie. J'endormis Roland avec le sort du sommeil et on rentra tous à Storybrooke, heureuse malgré tout d'avoir retrouvé Robin, surtout de l'avoir retrouvé en vie. Arrivés à Storybrooke, on retrouve tout le monde et je ne tarde pas à mener Zelena jusqu'à sa cellule à l'Asile avant d'ouvrir la porte et de lui faire signe d'entrer:

« Et voilà ton nouveau chez toi. » dis-je avec un sourire narquois avant de reprendre « J'espère que tu t'y plairas car tu va y passer un bon moment Sis' », je ne reste pas une seconde de plus et sors de la cellule avant de fermer la porte et de la bloquer à l'aide de la magie, mais pas n'importe laquelle, la magie du sang. Je retrouve Robin peu de temps plus tard et lui fais comprendre que je vais m'occuper de Roland pour qu'il revienne au moment où elle n'était pas encore de retour et l'embrasse tendrement.

Les jours passent et je comprends ce que Gold prépare et réussis à ramener l'Auteur de mon côté après plusieurs essais et comprends que je dois lui trouver de l'encre pour qu'il puisse à nouveau écrire et faire disparaître Zelena de la surface de la Terre voir même du monde et comprends qu'il suffit d'avoir du sang mélangé entre ténèbres et lumière et décide de prendre celui de Lily. Après avoir réussis à en récupérer, je le donne à l'Auteur et l'emmène avec moi et Robin jusqu'à la cellule de Zelena avant d'y entrer et de faire comprendre à ma soeur qu'il était temps qu'elle disparaisse.

« L’Auteur va réécrire l’histoire pour que tu n’es jamais existée Sis’, ce sera ta plus grande souffrance, ne jamais avoir vu le jour… »

Elle me fais comprendre qu'elle n'a pas connu notre mère mais que je lui ressemble plus que je ne le pense. Je comprends très vite la position de Robin dans tout cela avant qu'elle n'en parle en disant que je dois ma fin heureuse qu'à un homme. Je lui fais rapidement comprendre que mon véritable amour n'est pas un homme mais tout un monde que je me suis construit et dont Robin fait partit mais dont elle... elle ne fais pas partie. Mais comprenant que je commence à ressembler à ma mère, je décide de tout stopper et de ne pas la faire disparaître.

« Tu dois payer pour tes crimes Sis' mais ça, ce n'est pas la bonne solution... »

Alors que l'Auteur comprends qu'il n'écrira rien, il se volatilise auprès de Gold avec l'encre et je comprends donc que le temps est compté. Je retrouve Henry, Les Charmings et Emma avant de leur faire comprendre ce qu'il se passe et que le temps nous est compté vu que l'Auteur a l'encre et qu'il est auprès de Gold...


Chapter 91-L'Auteur réécrit l'histoire mais en fait à sa tête...

Après maintes et maintes recherches, je ne trouva rien pour nous aider et c'est donc dans les bras de Robin que je me tenais, lui disant que je l'aime, que je ne veux pas le perdre et nous sommes sortis avant que je ne m'évanouisse et c'est le trou noir... Il avait réussis finalement... L'Auteur venait de réécrire l'histoire.

#####

Je m'appelle Regina Mills, je ne pourrais vous dire où je suis née étant donnée que je l'ignore mais ce que je sais c'est que mes parents m'ont abandonnée dans mon couffin devant la porte d'une maison quelconque de Storybrooke avec pour seule indication mon nom et mon prénom brodé sur un bracelet que je portais au poignet. Ignorant tout de mon passé, j'ai été élevée par une jeune femme qui venait de perdre son enfant et son époux dans un accident de voiture, j'étais donc pour elle comme un signe qu'elle avait à nouveau une seconde chance.

Je n'ai jamais manquée de rien, j'ai toujours été choyée et aimée par ma mère adoptive, je n'ai jamais su qui était mes parents mais ce qui était certain, c'est que si ils ont fait ça, c'est que je ne méritais pas de les avoir. J'ai donc grandie dans une maison remplie d'amour mais c'est comme si les dieux ne m'aimaient pas car une nouvelle fois il m'ont fait faire face au malheur. Alors âgée de seize ans, ma mère adoptive est morte dans des circonstances inconnues et m'a donc laissée seule pour me débrouiller.

J'ai eu assez d'argent pour ne manquer de rien jusqu'à ma majorité puis j'ai également hérité du Manoir Mills. J'ai d'ailleurs compris que je n'étais pas ordinaire étant donné que je possède des pouvoirs magiques mais ne vous détrompez pas, j'utilise la bonne magie et j'use de mes pouvoirs pour faire le bien autour de moi. Je n'ai jamais perdu espoir, et j'ai bossé dur pour arriver où j'en suis aujourd'hui. J'ai eu mon diplôme haut la main et très vite, j'ai su que je voulais travailler à la mairie de Storybrooke. J'ignore d'ailleurs comment mais le Maire m'a choisie moi pour être son adjointe et c'est donc ici que j'en suis aujourd'hui. Mais est-ce suffisant pour être heureuse ? Je n'ai aucunes famille, vit seule dans le Manoir de ma mère adoptive, et je n'ai jamais connu l'amour... Mais je ne perd pas espoir car je sais qu'après chaque tempêtes, un beau soleil émerge et il sera peut être pour moi la prochaine fois... Je l'espère en tout cas.


CHAPITRE V

Et toi derrière l’écran ?
Maintenant, apprenons en un peu plus sur moi. Je m'appelle Marielou . Et j'ai 19 ans. Mais tout le monde m'appelle Smarties. J'ai de nombreuses passions (ou pas) dans la vie qui sont le RPG, le cinéma, le théâtre, la danse, la musique et la fac si si je vous jure ! parmi tant d'autres choses. Je fais du RPG depuis 11 ans. Et j'ai découvert ce forum par L'auteur. Et je le trouve fantastique. J'aurai une présence moyenne de 6 jours. J'ai choisis de prendre Lana Parrilla comme avatar pour représenter mon personnage et il s'agit de mon 1er compte(s). J'ai bien lu le règlement et je sais que le code à mettre dans ma fiche est Code Ok

À très vite



Fiche codé par Joh.A pour Heroes & Villains
Crédit Gif: Tumblr - Crédit Avatar: Joh.a

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

🍎

welcome to storybrooke

avatar


▲ Messages : 139
▲ Points : 1670
▲ En réalité, je suis : L'Auteur
▲ Emploi / études : Ecrivaint

MessageSujet: Re: Regina Mills • Evil isn't born, it's made !   Sam 10 Oct - 18:32


FÉLICITATIONS !


Tes premiers pas chez nous...
Tu peux maintenant nous rejoindre pour jouer ! Mais avant ça, n'oublie pas de recenser ton avatar, nous indiquer quel métier tu exerces et surtout, déposes tes cartons en ville, tu n'es pas prêt de nous quitter ! Tu devras également nous faire part de tes connaissances et nous lister tes jeux !


Bonne continuation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-heroes-villains.forumactif.org

🍎

welcome to storybrooke
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Regina Mills • Evil isn't born, it's made !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Regina Mills • Evil isn't born, it's made !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Regina Mills
» Parfois, une oreille attentive, ça aide ! [PV Regina Mills]
» Evil isn't born, it's made ¤ Regina Mills
» Regina Mills - The Evil Queen
» Carnet de Regina Mills

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes and Villains :: Avant de jouer :: Présentations :: Présentations validées-